Accueil » Economie » Leroy Merlin va créer 90 emplois sur la nouvelle zone commerciale Cap Emeraude, à Pleurtuit (35)
Leroy Merlin va créer 90 emplois sur la nouvelle zone commerciale Cap Emeraude, à Pleurtuit (35)

Leroy Merlin va créer 90 emplois sur la nouvelle zone commerciale Cap Emeraude, à Pleurtuit (35)

18/10/2013 – 12H00 Dinard (Breizh-info.com) –Leroy Merlin doit ouvrir ses portes sur la zone commerciale de Cap Emeraude à la fin du printemps 2014. Pour assurer un bon fonctionnement du magasin, une centaine de personnes y travailleront quotidiennement.
12 cadres ont déjà été recrutés. Il reste donc environ 90 postes à pourvoir répartis en conseillers de vente, hôtesses de caisse, chefs de rayon,  logisticiens notamment. Les candidats peuvent dès à présent envoyer leur CV auprès de la direction des ressources humaines à l’attention de Monsieur Romain MOISY - 14 rue de la bise - ZA des Alleux - 22100 TADEN.
La grande zone commerciale de Cap Emeraude, entre Dinard et Pleurtuit, verra le jour en 2014, malgré les inquiétudes de nombreux riverains et habitants, qui voient dans cette nouvelle construction géante, qui accueillera plusieurs grandes enseignes, mais aussi un hôtel-spa ainsi que des bureaux commerciaux, une nouvelle marque du bétonnage à grande vitesse des côtés bretonnes et de la défiguration du paysage local. De plus, certains commerces implantés dans le centre-ville de Dinard notamment, voient l’arrivée de cette nouvelle zone commerciale comme un signe de mort prochaine. Le magasin de bricolage Catena, magasin historique du centre-ville de Dinard a déjà annoncé une éventuelle fermeture, faute de repreneur, faute de pouvoir rivaliser avec les géants du bricolage. Le cinéma de Dinard, tout comme les petits Cinéma de Pleurtuit ou de Saint-Lunaire, pourraient être également étranglés par l’arrivée (non confirmée) d’un multiplexe sur cette zone.

L’agrandissement à grande vitesse de Dinard et ses environs, de Saint-Malo et ses environs, de Rennes et ses environs et le rapprochement de ces grands ensembles, pourraient aboutir  dans les années à venir à la formation d’une mégalopole qui ne serait plus en réalité qu’une simple banlieue parisienne (Paris sera à 1h30 de Rennes et 2h30 de Saint-Malo en TGV). Au détriment des intérêts économiques bretons, une nouvelle fois.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>