Le lycée Ker Siam de Dinan veut obliger ses élèves à visiter la Grande Mosquée de Paris

kersiam_dinan

06/01/2014 – 12H00 Dinan (Breizh-info.com) – La rentrée scolaire pourrait bien être agitée au lycée professionnel Ker Siam de Dinan (22). De nombreux parents d’élèves se plaignent en effet d’un courrier reçu le 20 décembre dernier, dans lequel est détaillé le projet du « voyage pédagogique » qui sera organisé du 12 au 16 mai prochain à Paris. Le programme comporte en effet, dans le cadre de la « lutte contre les discriminations », la visite de… la Grande Mosquée de Paris. Plusieurs parents d’élèves ont manifesté leur opposition, certains envisageant même de ne pas envoyer leurs enfants si cette visite était maintenue.  

« Comment, vous, responsable d’un lycée public, républicain et laïque, pouvez-vous proposer la visite d’un tel lieu de culte où, en son propre sein, la discrimination y est pratiquée à chaque prière par la séparation des hommes et des femmes ? » écrit un parent d’élève au proviseur adjoint, M Cristel. « Vous auriez envisagé dans votre programme la visite de 3 lieux de culte chrétien, juif et musulman pour que les élèves s’en fassent une idée plus précise, je n’en aurais pas été choqué, mais que vous puissiez citer la Mosquée de Paris comme un exemple de lieu de lutte contre les discriminations est une véritable insulte à la mémoire de tous ceux qui se sont battus avant nous et qui se battent encore à ce jour justement contre toutes les discriminations à travers le monde, notamment dans les pays régis par l’Islam. » s’insurge il.

La Grande Mosquée de Paris pratique en effet, comme dans toutes les mosquées, une ségrégation de fait entre les hommes et les femmes, puisque l’islam interdit aux deux sexes de se mélanger au sein d’un lieu de culte. De récents incidents, où des femmes musulmanes ont dénoncé cet état de fait, sont d’ailleurs récemment intervenus à l’intérieur de la mosquée. Difficile dès lors d’ériger ce lieu de culte en symbole de la lutte contre les discriminations, comme semble le souhaiter l’équipe pédagogique du lycée professionnel de Dinan.

« De toute façon, le voyage ne se fera pas si cette visite est maintenue. » affirme la mère d’un autre élève, également révoltée par cette proposition. « L’école est là pour transmettre un savoir, une culture générale, il faut arrêter avec ce qui s’apparente de plus en plus avec de la propagande. Nos enfants ne connaissent déjà pas ou peu l’histoire de Bretagne ou l’histoire de France, alors pourquoi ne pas insister d’abord sur cet apprentissage ? ».

Même si « la participation de tous les élèves est vivement souhaitée », il semblerait que, dans cette affaire, l’équipe pédagogique n’ait pas pris la mesure de la grogne des parents d’élèves. Des parents qui n’entendent pas que leurs enfants soient endoctrinés.

kersiam

  • Goldored

    Oh mon dieu quelle horreur ! Faire visiter une mosquée à des élèves ! Ouvrir l’esprit d’élèves !
    Sachez, gentils fascistoïdes qu’on fait visiter des églises et des cathédrales aux élèves de la Goutte d’Or à Paris, qui sont loin d’être tous catholiques !
    Irez-vous hurler pour protéger ceux-là de l’endoctrinement ?
    Il est tellement vrai que le catholicisme, interdisant la prêtrise aux femmes, n’est pas discriminante du tout !

    C’est marrant comme ce genre d’articles et de petites mobilisations est toujours univoque !

    • yann

      La question est celle d’un choix de société à savoir si on veut que nos enfant subissent ou non, la rééducation socialiste au multiculturalisme et si on veut continuer a vivre dans une société Bretonne.

  • Kerouax

    Mon cher Goldored vous avez tout à fait raison !
    Il est bien connu que la femme catholique a un statut très particulier, que le port du voile est très recommandé dans l’espace public et qu’à l’église les femmes n’ont pas le droit d’assister aux offices en même temps que les hommes.

    C’est bien connu, l’islam est un modèle d’amour, de tolérance et de paix et fait aux femmes une situation enviable. L’Arabie saoudite – entre autre – est un modèle du genre.

    Personnellement, n’étant ni catholique, ni musulmane, je sais faire quand même la différence entre le statut accordé aux femmes par les différentes religions… et ce bien que les religions du Livre me soient étrangères.

  • Ferry

    @Goldored: Soit vous plaisantez, histoire de provoquer des réactions consternées des internautes, soit vous avez lu trop vite: Les réactions des parents sont compréhensibles et modérées, on pourrait même être surpris qu’ils ne préfèrent pas visiter – à l’instar de vos élèves parisiens – des lieux de cultes chrétiens, plus en rapport avec l’histoire de leur pays.
    Mais c’est peut-être une réaction atypique de défense face à la sacrosainte équation « discrimination = racisme anti-musulmans » qu’on inculque à tous depuis des années (avec je l’admets quelques variantes toujours à sens unique).

  • Dante

    Ils sont fous ? Savent-ils réellement ce qu’est une mosquée ?
    Ce n’est pas juste un lieu de prières et de recueillement, c’est surtout un lieu de diffusion de l’Islam, un système politico-religieux, social, économique, judiciaire et législatif complet, incompatible avec les valeurs de la république.
    Pour plus d’informations et de détails sur les grandes mosquées de France :
    http://islamineurope.unblog.fr

  • Senga

    Bonjour le courage des parents, qui l’ont eu pour alerter la presse, qui s’est chargée de mettre un titre provocateur, mais qui n’ont pas eu celui de rencontrer Monsieur le Proviseur, afin de lui exprimer leur mécontentement sur une des activités prévues lors du voyage à Paris. Même si en effet la grande mosquée n’est pas l’endroit exemplaire de la lutte contre la discrimination. Sachant que comme il est bien stipulé dans le courrier, le programme n’est pas définitif et qu’il aurait pu être changé sans pour cela vouloir empêcher le voyage et en faire état au près de la presse. Comme quoi le gouvernement déteint bien sur la façon de faire des gens: Tout par derrière !

    • Vercingétorix le Gaulois

      alors pourquoi, c’est la prof de math et le proviseur, qui ont dénoncés, ces 2 jeunes faisant une quenelle! le pire et qu’ils se sont retrouvés en garde a vue, alors que le signe nazi, bras tendu, n’est toujours pas interdit en France!??

  • JTRun

    Au pire les élèves n’ont qu’à faire comme j’ai fait lors d’un voyage pédagogique avec le lycée: refuser de rentrer dans le lieu de culte…

  • pipit

    Oui en effet quel courage de la part des parents de crier au scandale en alertant la presse comme si un crime de lèse-majesté avait été commis !! Où est-il écrit qu’il y a « obligation » de rentrer dans la mosquée ?? Je pense que chaque élève est assez grand pour décider tout seul sans papa et maman, non ? A l’époque où des voyages scolaires étaient organisés et auquel je participais, personne ne se prenait la tête pour un oui ou pour un non et surtout pas en allant jusqu’à crier au loup dans la presse ! C’était plus simple en effet de voir avec le proviseur et les enseignants ! Oui en effet la mosquée n’était peut être pas un choix judicieux au niveau égalité « hommes-femmes » mais dans ces cas là ça peut dériver sur tout et n’importe quoi si chaque lieu est analysé ! Et la visite du théâtre de Guignol communément appelé Palais Bourbon ?? Personne râle ? Tiens donc ! Attention aux royalistes, y’a Versailles… Bien sûr je pousse à l’extrême le raisonnement, mais c’est un peu dommage de gâcher le voyage de ces jeunes avec autant de scandale….

  • o.icaros

    La visite de Notre-Dame ne figure pas au programme mais la mosquée, oui. Qui sont ces idiots utiles de l’éducation nationale?