Saint-Nazaire. Les élus FN manifesteront le 27 septembre à Nantes pour la réunification de la Bretagne

19/09/2014 – 07H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – « Saint-Nazaire, ville populaire, ouvrière et bretonne ». C’est ainsi que les élus de Saint-Nazaire Bleu Marine ont présenté leur ville lors d’une conférence de presse tenue le 16 septembre dernier, six mois après leur entrée au conseil municipal.

Accueillis comme de « quasi usurpateurs » par la majorité socialiste, les 3 élus frontistes affirment qu’ils ont vite su s’imposer comme le groupe d’opposition le plus offensif, profitant, selon eux, de la division et de l’atonie des conseillers UMP et UDI.

Défendant une opposition « ferme et constructive », les trois élus ont contesté dès le mois d’avril l’élection de 17 adjoints au maire « mauvais signal en période de crise économique et sociale » et demandé une baisse de 30% des indemnités aux élus – une économie pour la Ville de 1,2 millions d’euros pendant la durée du mandat. La proposition ayant été rejetée, cela permet à  Laurianne Deniaud, 1ère adjointe PS, d’être indemnisée par la Ville de Saint Nazaire à hauteur de 4 500 € mensuels, (118% de l’indice de référence et  davantage que le maire) auxquels s’ajoutent les indemnités de la communauté d’agglomération, la CARENE.

Les élus Bleu Marine indiquent qu’ils se sont opposés aux subventions aux associations que la majorité socialiste avait présenté en bloc, sans possibilité de contrôle, alors que la raison sociale de certaines était parfaitement inconnue. Bien sûr figuraient dans la liste des associations communautaristes ou proches du PC et du PS comme la Ligue des droits de l’homme, le  MRAP, le Mouvement de la paix etc.

Seuls élus à ne pas prendre de « pause » estivale, comme l’a remarqué la presse locale, Jean-Claude Blanchard, Stéphanie Sutter et Gauthier Bouchet sont intervenus à de multiples reprises sur la question de la vente à la Russie des BPC Vladivostok et Sébastopol. Ils ont rallié le comité citoyen « Mistral gagnons ! » en défendant le protectionnisme industriel et l’emploi (8 milliards d’euros à rembourser et la menace d’un millier de chômeurs supplémentaires à Saint-Nazaire en cas d’annulation du contrat)  contre les ingérences de Bruxelles et surtout des USA.

Participant à la concertation entreprise par la CARENE, ils remettront un mémorandum complet relatif à la rénovation de la gare TGV de Saint Nazaire le 18 septembre.

Réunissant plus de 1500 abonnés nazairiens sur leurs pages Facebook et Twitter, les élus Bleu Marine assurent deux permanences hebdomadaires à la mairie. Des candidats seront présentés aux élections départementales de mars 2015 dans les 2 cantons nazairiens. Une victoire dans le cadre d’une triangulaire n’apparait pas  impossible à leurs yeux dans le canton de Saint Nazaire Est associant le quartier de Penhoët et Trignac.

Rappelant en conclusion l’attachement historique des Nazairiens à la Bretagne, les 3 élus ont appelé leurs concitoyens à participer le 27 septembre à Nantes à la manifestation de Bretagne réunie pour la réunification de la région. Une première en Loire Atlantique pour le Front National…

Photo : Breizh-info.com[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

  • Ann

    La famille Le Pen a montré depuis assez d’années qu’elle était antibretonne. On sait bien que les convertis sont les pires de tous.
    Le FN ne s’exprime pas sur la réforme des régions, ce parti s’en moque, n’ayant qu’une vision étriquée du monde. Le FN était bien silencieux durant les manifestations Bonnets Rouges, désespéré de constater que jamais des BBR ne serait capable d’avoir autant de coeur et de raison à la fois.
    Ces élus, en défilant sous les couleurs de leurs partis, mentent aux Bretons. Comme s’il n’y avait pas assez de l’UMPS…
    On ne sort pas du système avec un parti dans le système.

  • Yann le Bleiz

    Le FN est vraiment trop fort!
    Ils ont compris la frustration et le complexe des Bretons, et ils l’utilisent!

    Comme les Bretons se prennent pour des Français, donnons leur un minimum de respect et disons que c’est pour la France! Et voilà comment les Bretons complexés, qui se refusent à voter pour les nationalistes bretons, vont voter pour les nationalistes français!!!

    J’ai l’impression que c’est aussi comme cela, qu’en 14-18 les Bretons ont accepté d’avoir le double de morts comparé à la moyenne française (soit un écart à plus de 100000 morts)!

    Après terre de droite française, puis terre socialiste française, la Bretagne va devenir terre nationaliste française…. et tout ça, par complexe Républicain d’être Breton!

    Donc le complexe, jusqu’à où et jusqu’à quand?

  • l_a_u_r_i_c

    Restez chez vous le 27 car nous ne voulons pas de votre présence dans un rassemblement qui prône l’ouverture sur le monde et rejette totalement ce que vous représentez. Nous vomissons votre idéal franchouillard. Gardez bien en tête que la Betagne et les Bretons emmerdent le Front national!

  • Marion Le Pen contre les prénoms Bretons :

    http://7seizh.info/2014/01/01/les-enfants-bretons-doivent-porter-des-prenoms-francais/

    Marine le Pen contre la langue Bretonne :

    http://www.youtube.com/watch?v=BY0UWOk7iEc

    Alors non à la récupération de ce sujet par le Front National, ils n’ont rien n’a faire dans la rue le 27 septembre au coté des Bretons !!!

    C’est un parti Français qui aujourd’hui met en avant la richesse que nous apporte les anciennes colonies Françaises, par leur culture et leur identité, mais qui refuse tout débat quand à l’identité Bretonne.

    Un parti prêt à tout pour arriver au pouvoir, même à faire des courbettes à la LDJ et au CRIF… Des vendus !!!

    Bretons votez Breton !!!