Boquého (22). J-30 avant le plus gros festival streetpunk de Bretagne

streetpunk

28/10/2014 – 08H00 Boquého (Breizh-info.com) – Les 28 et 29 novembre prochain, la commune de Boquého dans les Côtes d’Armor accueillera le festival « Streetpunk Xmas Party » qui est de retour après plusieurs années d’absence. Un festival qui, avec ses centaines d’entrées payantes sur deux journées, sera incontestablement le plus gros festival streetpunk de Bretagne pour l’année 2014.
Comment vous expliquer le village d’irréductibles Bretons de Boqueho ? Petite bourgade typique des Côtes d’Armor, des maisons en granit, une boulangerie, un restaurant de campagne, un coiffeur et le café concert » Le Cellier », tenu par l’inénarrable « JJ », lieu de commencement de l’aventure Streetpunk Xmas Party, il y a, déjà, 13 ans…
Et une salle des fêtes, nouvellement reconstruite, ayant subit les affronts destructeurs de la neige, durant quelques hivers passées. Ce festival accueillera donc les premiers concerts de sa nouvelle vie.

Pendant les deux jours, autant de festivaliers seront présents dans la salle qu’ il y a d’habitant dans le bourg. Ou presque… Il est facile à comprendre, alors, l’absence d’hôtels proche du lieu des festivités et expliquer l’absence de distributeur proche du centre bourg. A chacun de prendre donc ses dispositions.
Pour les couchages, l’organisation a déjà diffusé largement une liste d’hôtels et gites disponibles autour du village. Pour les point bancaires, les deux villes situées au plus proche de Boqueho, que sont Chatelaudren et Quintin, possèdent toutes les agences bancaires utiles pour les transactions. Moins de 5 minutes de trajet.
Afin de pourvoir aux besoins culinaires des festivaliers, le traiteur « la cantine éphèmère » sera de la partie.
La pose des bracelets commencera à 17h30, le vendredi 28 novembre, facilitant l’entrée dans l’enceinte des concerts, dès 18h.
Ne pas oublier, non plus, le concert unique de Jenny Woo dans la salle du bar Breton du Streetpunk, le samedi 29 novembre, dès 16h.
Un vestiaire sécurisé  sera proposé dès l’arrivée des festivaliers.
Enfin, et pour être complet, les boissons seront servies dans des gobelets de 50cl réutilisables, flanqués des graphisme du Streetpunk Xmas Party 2014. Les boissons proposées, plusieurs bières, cidre, sodas…, seront au tarif unique de 2€50 les 25cl et contribueront à mettre en valeur les producteurs locaux.
Le Streetpunk Xmas party, c’est dans un mois… Ça se rapproche…

Rappel des groupes  (avec ordre de passage)

1962807_392525947569327_8278311104225811618_n 10710904_392526237569298_1197950351903399549_n

Le vendredi : GIUDA, ANTISOCIAL, SUPERYOB, RYTHM’N’BOOTS, THE WARRIORS, UNFIT et FRANKIE FLAME
Le samedi : THE LAST RESORT, MAJOR ACCIDENT, THE BUSINESS, LA SOURIS DEGLINGUEE, THE CRACK, BOOZE AND GLORY, SHOOT THE DOGS, JENNY WOO et After show…

Tarifs : 60€ le passe 2 jours (65€ via paypal) et places à la journée (35€/40€ le vendredi er 40/45€ le samedi).

Réservation : streetpunkxmasparty@gmail.com

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

  • Y’a pas que du Street Punk !
    Du hard punk, du H&C, du SHARP.

    S’aurait été un concert de Street Oï, tradi, Punx, Ragga ou Ska, c’est certain que ça n’aurait pas été le même son de cloche. Alors du rif, du rac ou du BMNSQ, bien que politiquement à gauche… immaginez: C’est le GIGN qui serait intervenu pour empècher la festivité d’avoir lieue !

    Les Bretons ne sont pas que des cons, ils sont aussi des gens haineux car interdire des évènements musicaux car on en a peur, c’est de la haine. Et faire de la propagande pour un style tout autant politique, c’est pas démagogique, c’est purement de la haine.

    Vous le péférez en Normand ? Soit !
    Les Bertons sount dé counséquents cofs, ch’est paé des gens byins fâote qué i ount dé la haïauntise daons leus quoeu. Et i savent même paé pouqué !