Régionales 2015. Gilles Pennelle : « Les Bretons peuvent avoir plus d’élus FN grâce à la proportionnelle » [vidéo]

gilles_pennelle

19/05/2015 – 07H00 ‑ Fougères (Breizh-info.com) ‑ Les élections régionales auront lieu au mois de décembre prochain. Les 6 et 13 décembre précisément. En Bretagne (B4) , l’UDB, ainsi qu’Europe Ecologie-Les-Verts et Debout la France viennent d’annoncer trois nouvelles listes, rejoignant ainsi les grands favoris que seront l’UMP (Marc Le Fur), le FN (Gilles Pennelle) et le Parti socialiste dont la liste devrait être conduite par Jean-Yves le Drian.
Breizh-info ira à la rencontre des différents candidats afin de réaliser un grand entretien vidéo, dans lequel nous les interrogerons sur leur programme pour la région, sur le bilan qu’ils tirent de la précédente mandature, sur leurs adversaires mais aussi sur des questions d’actualité propres à la Bretagne.
Nous débutons ce tour d’horizon avec Gilles Pennelle, première tête de liste à avoir répondu à notre demande, que nous avons rencontré la semaine dernière.
Pour lui, les choses sont évidentes:  « le Front national sera de retour au conseil régional de Bretagne, et cette fois-ci avec de nombreux élus, car l’élection à la proportionnelle nous est traditionnellement plus favorable, les électeurs ayant un réel intérêt à voter pour nous, y compris au second tour. ».

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

  • Breizh da viken

    FN : parti jacobin, centraliste, dirigé directement par Paris (Nanterre). Parti en faveur de l’interdiction de la langue bretonne dans les écoles et dans l’espace public. Parti avec un programme économique de gauche quasiment identique à celui de Jean-Luc Mélenchon. A fuir.
    Pour plus d’Etat, plus d’impôts, plus de centralisme, plus de collectivisme : votez FN !

  • Made in Breizh

    Gilles Pennelle veut nous faire croire qu’il est breton, il ne connait rien aux bretons et veut les coacher comme des petits soldats. Il aura besoin d’une veste au mois de décembre, à votre bon coeur messieurs dames…

  • Boris Le Lay

    Personne sympathique mais hélas étrangère aux intérêts bretons. D’ailleurs, une candidature à la présidence du parlement devrait obligatoirement échoir à un Breton d’origine.

    Rejet symptomatique de l’émancipation nationale bretonne, aux antipodes des évolutions écossaise, galloise, flamande pour ne citer qu’elles.

    Le timide régionalisme, déjà usé il y a 80 ans, est conçu comme une menace pour la république une-et-indivisible. Cette fossilisation de la pensée politique est sidérant et uniquement limitée à la France et à quelles dictatures marxistes d’Asie ou d’Amérique Latine.

    Un cadeau aux forces de gauche qui n’ont pas ses pudeurs, sans même être par ailleurs autonomistes. J-Y le Drian aura beau jeu d’user d’une rhétorique identitaire pour faire oublier son bilan après deux mandats.

    Quant à l’idée selon laquelle « l’Etat Français protégerait l’identité bretonne », c’est véritablement une contre-vérité : c’est cette entité qui la détruit depuis deux siècles au bas mot. C’est le même qui nous impose l’immigration allogène.

    Un discours hélas digne de la Troisième République plus proche du catéchisme et de l’incantation que d’un programme en phase avec les intérêts de notre nation.

    • pêrig

      Le refus des autres candidats (bretons) de prendre position contre l’immigration de peuplement, contre l’islamisation, et contre l’ouverture des frontières, pose tout de même un énorme problème.

      La réponse de Jean-Yves Le Cozan, qui n’est pas défavorable à l’installation en Breztagne de musulmans , ni à la construction de mosquées, est affligeante :

      Breiz.info : – « L’Europe est touchée depuis quelques années, notamment depuis la guerre de Libye, par des vagues d’immigration d’Afrique, est-ce qu’à terme il n’y a pas un risque?

      Le Cozan : – « Non. Il faudra bien qu’on partage le pain avec ceux qui ont faim, et qu’on trouve des agréments.  »

      Quand est-ce qu’ils vont se réveiller ???

      • Boris Le Lay

        Cozan est fini, cela ne le concerne plus. C’est nous qui déciderons.

  • jacques

    pourvu que ça se réalise . la français aux français

  • Pingback: Régionales 2015. Gilles Pennelle : « Les Bretons peuvent avoir plus d’élus FN grâce à la proportionnelle » [vidéo] | Francaisdefrance's Blog()

  • Marie Martin

    Gilles Pennelle, comme beaucoup de cadres frontistes, Marinistes, ancien Mégrétiste, … tient le même discours quel que soit l’élection. Un programme National alors que l’élection dont on parle est Régionale. Un Normand qui veut nous faire croire que les autres candidats, Bretons pour le coup, ont et auront une mauvaise gestion de notre Région Bretagne. Alors donc, seul le FN-RBM peut sortir la Bretagne de l’impasse. Malheureusement, le FN-RBM, souhaite que les régions aient moins de pouvoirs qu’actuellement au profit des agglos, interco et l’état. Jacobin-Norman, pour comprendre la Bretagne et en être un ardent défenseur, il faut au moins avoir ses racines en Bretagne et la porter dans son cœur. Le FN-RBM ne souhaite en aucun cas être au côté des citoyens qui défendent les langues minoritaires comme le Breton. Etant donné que la Région Bretagne accorde un certain budget à la culture bretonne, nous sommes en droit de nous inquiéter sur les baisses conséquentes des budgets culturels s’ils sont élus. Gilles Pennelle est pour la réunification à 5 départements sauf que Marine Le Pen et consorts sont contre : démagogie tu nous tiens. La Bretagne ça s’hérite ou ça se mérite mais en aucun cas nous n’accepterons des « hors sol » ». Pourquoi être élu dans ce cas, à part peut-être pour l’indemnité.

    • jacques

      vous acceptez bien le chinois et bien d’autre pourvu que ce ne soit pas des français sauf pour les subventions

    • Montcorbier

      Des « hors sol », il en débarque tous les jours à Rennes, Vannes, Brest etc…c’est d’ailleurs un point intéressant que souligne M. Pennelle, et ça devrait plus vous inquiéter que de savoir qu’un Normand aspire à être élu à la région.

      Mais je vous accorde qu’on sent chez M. Pennelle une gêne : le FN a eu une tradition favorable aux langues régionales, mais c’est révolu depuis l’avènement de MLP – Philippot.

      Quant aux budgets culturels, franchement, si c’est pour réduire les vivres du FRAC, pourquoi pas ? Et pour remettre à plat l’audiovisuel bretonnant qui vivote, pourquoi pas non plus ? Le tout est que l’argent public serve les intérêts identitaires bretons, pas des clientèles du PS.

      Je ne suis pas Breton, mais marié à une femme ayant des origines bretonnes, vis en Bretagne, tente du mieux que je peux d’inculquer à mes enfants une partie de leur héritage breton. Les billevesées républicaines, je n’y adhère pas un seul instant : pour moi, l’idéal serait, ici comme ailleurs en France, que la région (à 5 départements) ait un réel pouvoir réglementaire, voire législatif, promeuve ses langues et ses identités, et favorise l’organisation de ses professions (le tout dans le cadre d’une monarchie, mais c’est une autre histoire). Du coup, je la mérite ma Bretagne ?

  • Breizh da Viken

    C’est vous qui êtes con ou aveugle, « Celtic », le FN est contre les langues régionales. Les exemples ne manquent pas : Marion Maréchal-Le Pen : « Les bretons doivent donner des prénoms français à leurs enfants, pas des prénoms bretons ». Marine Le Pen : « Les panneaux bilingues sont un scandale ». Louis Alliot (compagnon de Marine) à Perpignan : « Cessez de parler catalan, le français est la (seule) langue de la république. » etc. Renseignez-vous… Demandez aux patrons du FN ce qu’ils en pensent. Ils ont vraiment un problème avec cette question. Tud sot int, ha setu tout.

    • Marie Martin

      « breizh da Viken », vous avez totalement raison dans vos propos concernant les langues régionales.

  • Gür Haasdiven

    Bonjour les bretons je passais juste là par hasard et je tenais à vous dire qu’il me semble que , malgré les différents que vous pouvez avoir avec le FN au niveau de la langue ou bien l’indépendance des régions ça reste selon moi le meilleur vote pour limiter l’immigration.

    Par ce que je veux bien que vous soyez attachés à votre langue régionale (je suis moi même attaché à la mienne) et à votre région mais il faut pas oublier que si la France devient Africaine je sais pas par quel miracle la Bretagne serait épargnée. Ce serait dommage que la langue officielle de la Bretagne soit le wolof ou l’arabe avant que le Breton soit revalorisé.

    C’était le petit instant propagande , mais il me semble que la Bretagne (à transposer aux autres régions) est plus Bretonne peuplée de Bretons ,avec certes moins de possibilités au niveau culturel, qu’avec 25 ou 30 % D’Africains.

    • Marie Martin

      Actuellement les migrants arrivent par milliers en Europe, qu’en pense, à votre avis, le FN-RBM ? c’est silence. En ce moment, ils font le ménage de printemps. Comme je l’ai dit précédemment, le dossier « mosquée de Quimper », ça ne les regarde déjà pas.

  • jaouen

    Le FN ne s’intéresse à la Bretagne que par pur électoralisme. Jacobin, opposé au droit d’expérimentation et aux langues régionales, laïciste, il n’a rien à apporter à la Bretagne sinon les problèmes et les haines de la France.