Les primates sont-ils des êtres religieux ?

chimpanzés

08/03/2016 – 08h00 Monde  (Breizh-info.com) – L’homme n’est plus le seul animal religieux : c’est ce que semblent conclure indirectement les dernières études du Pan African Programme (PanAf). Ce programme international est soutenu par des instituts renommés comme le Max Planck Institut, de multiples fondations dont l’African Wildlife Foundation, des fonds de financement scientifiques internationaux et une vingtaine de ministères africains.

Il coordonne le travail d’une centaine de collaborateurs sur l’évolution, la génétique et l’écologie des populations des chimpanzés.

Dans le cadre de recherches sur l’habitat des chimpanzés, une vidéo exceptionnelle a été tournée montrant une série d’individus qui s’adonnent à de véritables rites. Autour d’arbres qui pourraient être considérés comme sacrés, des chimpanzés disposent des pierres à leur pied après en avoir frappé le tronc violemment. Une hypothèse sérieuse présente ces comportements ritualisés comme pouvant avoir une signification symbolique ou culturelle pour le marquage du territoire, de la même manière que les humains le font avec des cairns de pierre par exemple. En effet, l’équipe fait remarquer que certains peuples autochtones en Afrique de l’Ouest construisent des sanctuaires de pierre à des arbres qu’ils considèrent comme sacrés.

Les conventions et les représentations issues du cartésianisme et de l’opposition classique entre animal et humain s’effondrent peu à peu à mesure que les recherches scientifiques progressent dans la connaissance du monde vivant. Cette fois, après la sensibilité, le mimétisme, l’utilisation d’outils, la reconnaissance de soi ou le langage, ce serait au tour de la symbolique religieuse de s’effacer comme marqueur de différenciation entre l’animal et l’homme. Force est de constater qu’il ne resterait plus grand chose.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • jaouen

    « certains peuples autochtones en Afrique de l’Ouest construisent des
    sanctuaires de pierre à des arbres qu’ils considèrent comme sacrés »

    donc « certains peuples autochtones en Afrique de l’Ouest » = primates.

    Ce n’est pas la limite entre homme et animal qui s’effondre, c’est plutôt le classement de certains hominidés parmi les hommes qu’il faut revoir. En Afrique et ailleurs…

    • sual

      « Ce n’est pas la limite entre homme et animal qui s’effondre, c’est plutôt le classement de certains hominidés parmi les hommes qu’il faut revoir. En Afrique et ailleurs »

      On attend avec impatience vos arguments scientifiques (cette phrase « le classement de certains hominidés parmi les hommes » étant déjà un non-sens).

      Sinon, certains autochtones d’Europe de l’Ouest tournaient en rond dans des bois qu’ils considéraient comme sacrés.. donc les anciens celtes étaient des primates. Scientifiquement oui, le genre humain n’étant qu’une subdivision d’un des groupes formant l’ordre des primates.
      Mais je ne doute pas que dans votre bouche, cela signifiait autre chose.

  • Cadoudal

    L’homme est un animal assez peu raisonnable. Pour être religieux, il faut religere, il faut relier, Dieu et l’homme, le Ciel et la Terre, la Chair et l’Esprit, en bref il faut un minimum d’intelligence spéculative et non seulement pratique, donc les primates ne peuvent pas être religieux cqfd. Par contre l’homme sans Dieu, sans le véritable sens de la transcendance, se rapproche dangereusement de l’animal.

  • lamettrie

    Non, car ils sont beaucoup plus intelligents que nous !