Perros-Guirec. Le père Samer a évoqué le sort des chrétiens d’Orient

samer_

22/06/2016 – 07H00 Perros-Guirec (Breizh-info.com) – Les 11 et 12 juin derniers, la paroisse de Perros-Guirec, en solidarité avec les chrétiens d’Orient persécutés, accueillait le Père Samer Nassif, prêtre libanais catholique maronite, et prédicateur pour l’AED.

Lors de sa conférence à l’église Saint-Jacques de Perros-Guirec, le Père Samer est revenu sur la situation actuelle des chrétiens d’Orient, en insistant tout particulièrement sur quelques points. Tout d’abord, il a tenu à rappeler que les chrétiens d’Orient sont les premiers chrétiens du monde et les descendants des saints apôtres, et qu’ils sont le vrai peuple d’Orient. S’ils sont devenus minoritaires aujourd’hui au Proche-Orient, c’est parce qu’ils sont victimes de la dictature implacable et de la théocratie islamique qui s’imposent dans cette partie du monde.

Evidemment, les chrétiens ne sont pas les seules victimes de cette situation politique et de la barbarie abominable qui frappe, les autres communautés en souffrent aussi. Mais les chrétiens, dont aucun n’a renié sa fidélité au Christ, même au prix des pires souffrances, sont principalement visés, et sont contraints de fuir ou de mourir.

Or, le Père Samer a insisté sur le fait que sans les chrétiens, aucune paix entre communautés en Orient n’était envisageable. Dans tous les territoires dont ils ont été chassés, des murs s’élèvent aujourd’hui pour séparer les communautés afin qu’elles ne se battent pas. A ce propos, le Père Samer a rappelé à quel point le Liban jouait un rôle important et exemplaire, seul pays du Proche Orient dans lequel les communautés, très nombreuses, parviennent encore à vivre ensemble, seul pays du Proche Orient à vivre en démocratie, seul pays du proche Orient dont le chef d’Etat est chrétien, et même catholique.

Mais dans ce petit État, le nombre de réfugiés est énorme (à titre de comparaison, si la France accueillait sur son territoire autant de réfugiés que le Liban en accueille aujourd’hui, elle devrait accueillir 25 millions de réfugiés!) et les besoins immenses.

Les chrétiens, à la différence des juifs (soutenus par Israël) et des musulmans (soutenus pas les pays du Golfe pour les sunnites, et par l’Iran pour les chiites) ne sont soutenus par aucune puissance influente au niveau diplomatique. Pour finir, le Père Samer a rappelé le lien très étroit qui existait entre la France et le Liban, et ce depuis François Ier, expliquant que pour les chrétiens du Liban, quand la France va mal, le Liban va mal. C’est pourquoi les Libanais prient pour la France, c’est pourquoi le Père Samer a demandé aux Français de prier pour le Liban et les chrétiens d’Orient.

La conférence, ainsi que la messe à l’église Saint-Jacques de Perros-Guirec, s’est terminée par un « Notre Père » en araméen, la langue du Christ, aujourd’hui encore parlée par les chrétiens du Liban, et un « Ave Maria » en arabe, repris ensuite en français par toute l’assistance.

A l’issue de ces deux jours de prédication à Perros-Guirec, 3300 € ont été collectés pour l’AED, afin de venir en aide aux chrétiens d’Orient persécutés. L’AED a chaleureusement remercié la paroisse de Perros-Guirec pour sa générosité et sa solidarité.

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine