Irlande. Partir en voyage à Westport : notre sélection de bons plans et découvertes [Reportage et photos]

westport3

15/12/2016 – 08H55 Westport (Breizh-info.com) – Un Breton qui ne rêve pas d’aller rentre visite à ses cousins irlandais est-il vraiment un Breton digne de ce nom ? On peut se poser la question.

Après avoir évoqué Buncrana et la péninsulte d’Inishowen , après avoir plongé dans les enclaves chargées d’histoire de Belfast, direction le comté de Mayo, à Westport plus précisément, pour une nouvelle halte irlandaise, à la découverte de bons plans, de ballades et de souvenirs mémorables.

Westport est une petite ville portuaire de l’ouest de l’Irlande, située dans le comté de Mayo, dont l’équipe de football gaélique s’est forgée une solide réputation ces dernières années en Irlande.

La cité de 5000 habitants (qui croît allègrement en juillet-août, amateurs de calme, d’Irlande profonde et de rencontres locales passez votre chemin à cette période trop touristique) est située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Castlebar, la « capitale » du comté. Un comté qui se situe dans la province du Connacht, qui s’étend du comté de Galway à celui de Sligo en passant par Leitrim, Roscommon et Mayo donc.

Le centre de Westport

Une station service à l’ancienne

Westport tient son nom du gaélique Cathair na Mart qui signifie « La Cité des Bœufs » en rapport avec son passé agricole, et sa spécialisation dans l’élevage de bovins. Située au sud de la somptueuse Clew Bay, la ville est stratégiquement située, à la fois porte d’entrée vers le Connemara (au sud-ouest) et vers le magnifique comté de Mayo au nord, ainsi que les Achill Island, une île sauvage absolument superbe.

West House au loin

le port de Westport

Tout d’abord, malgré un nombre d’habitant qui peut paraitre faible, sachez qu’en toute saison, la ville est animée (hormis certaines petites cités dortoirs de l’Est irlandais, difficile de trouver une ville morte en Irlande de toute façon). On y trouve de nombreux établissements, hôteliers (ou Bed and Breakfast) pour s’y loger toute l’année, à des prix raisonnables hors saison. Pour s’y rendre au départ de Bretagne, plusieurs possibilités : via Roscoff avec la Britanny Ferries ou Irish Ferries, et via Nantes avec Ryanair (voir notre article sur les différents moyens de se rendre dans les pays celtes ci-dessous)

Ecosse, Irlande, Cornouailles, Man, Galles : comment se rendre dans les pays celtes au départ de Bretagne ?

Comptez 3h30 de route entre Cork et Westport si vous venez en ferry, et 3h entre l’aéroport de Dublin et le centre de Westport, toujours en voiture. En bus, depuis l’aéroport, avec plusieurs changements, il faut compter 6h environ.

Une fois arrivée, première mission : chercher un bon pub irlandais.

Et là, il y a l’embarras du choix dans la commune. En effet, entre les pubs, les bars de restaurant ou d’hôtel, pas moins d’une vingtaine d’établissements vous sont ouverts…de quoi faire plusieurs pub’s crawling (tournée des bars) ….

Mais puisqu’il faut en conseiller quelques uns, les voici :

Dans le centre de la ville, il y a l’incontournable Matt Molloy’s, dont le propriétaire n’est autre qu’un membre du groupe culte d’Irlande, The Chieftains. Ambiance boisée, sombre, feu de cheminée, tourbe, et.. irish music of course. A chaque heure sa génération, mais chaque soir, tout ce beau monde se retrouve pour une irish session (il y en a tous les soirs de la semaine et toute l’année) qui débute aux alentours de 21h30. A ne pas manquer si vous êtes de passage dans le secteur.

Le meilleur pub de Westport

Toujours dans le centre, et juste en sortant, à gauche, du Matt Molloy’s, The Porter House’s Bar, excellente adresse, avec là aussi, Live session (mais pas forcément Irish Traditionnal) en fin de semaine, fumoir, et tous les autres classiques des pubs irlandais (de la bonne Guiness, quelques bières plus locales …)

Dans le centre, pour les irréductibles qui voudraient prolonger la soirée après la fermeture de ces établissements, en sortant du pub précédent et en descendant, à gauche, vers le pont, on trouve, après ce pont, sur la gauche en remontant vers Castlebar, un établissement de nuit nommé « The Castle ». Là pour le coup ambiance beaucoup plus « jeunes » mais établissement sans âme, musiques « boom boom boom » et boissons très chères, le cocktail d’une mauvaise boîte de nuit comme on en trouve des tonnes en France.

Avec toute cette Guiness ingurgitée et cette musique irlandaise écoutée, vous aurez toutefois oublié l’essentiel : une pause afin de se restaurer. Et là encore, quelques bonnes adresses à ne pas manquer, dans la commune et sur le port.

Sans conteste possible, The Helm est, dans un autre registre que le Matt Molloy’s, le meilleur établissement de Westport. Pour s’y rendre, il faut marcher un peu et se diriger vers le port de Wesport, à l’ouest de la ville. The Helm est un magnifique établissement boisé, qui est à la fois un restaurant et un pub. Vous pourrez ainsi déguster un grand nombre d’Irish Wiskeys à la carte ( et non des moindres) , puis vous restaurer.

Au menu, du poisson fraichement pêché (lotte, saumon, Saint Jacques), des burgers maisons, et autres viandes irlandaises de qualité, à un prix correct pour les tarifs irlandais. Et bien entendu, la possibilité de savourer une boisson en regardant football, rugby, ou autre sport du moment sur les écrans de l’établissement, avant d’aller entamer une superbe promenade digestive, que ce soit du côté du port (avec vue sur le Croagh Patrick) ou du parc de la splendide Westport House.

Saumon fraichement pêché !

 

Le Helm

Une belle carte de Whiskey

Westport, porte d’entrée vers d’innombrables merveilles irlandaises à découvrir

Du côté des ballades, impossible de s’ennuyer en ayant Westport comme camp de base. Outre le tour de la commune par la voie verte, prenez la Road 335 direction Louisburgh. Quelques kilomètres après la sortie de Westport, sur votre gauche, le Croagh Patrick, la sainte montagne irlandaise, vous appellera. Il s’agit alors de prévoir de l’eau, de bonnes chaussures de randonnée, une tenue capable de supporter la pluie et le vent, pour s’attaquer à l’ascension de cette montagne où Saint Patrick aurait jeûné pendant 40 jours puis bâtit une église en 441 avant de chasser tous les serpents d’Irlande et de convertir toute l’Irlande au christianisme.

Pour les meilleurs, l’ascension et la descente peut se réaliser entre 1h30 et 2h. Mais en prenant son temps et pour les moins habitués à ce type d’effort (car c’est particulièrement raide et éprouvant surtout la seconde partie entre 500 m et 764 m)  comptez 3 à 4h aller retour. Il s’agit d’une escalade incontournable si vous êtes dans la région.

Au sommet du Croagh Patrick

Au sommet du Croagh Patrick – le drapeau du comté de Mayo

l’appel du mont saint

Pour se reposer un peu après l’effort, n’hésitez pas à prendre la voiture et à entamer une boucle en passant par LouisBurgh, Delphi, Leenaun via la R335, avant de remonter vers Westport par la N59. Et sur cette route, vous en prendrez plein les yeux, entre montagnes, lacs, et mer, tout en circulant entre les nombreux moutons, qui vous rappellent à chaque virage qu’ils sont bien chez eux en Irlande.

Pour les aventuriers, n’hésitez pas à vous arrêter en bord de route, à y laisser votre voiture et à tenter l’ascension en « hors piste » de l’une des montagnes qui se dresse devant vous – en prenant bien soin de penser que la nuit tombe plus tôt en Irlande que chez nous (16h30-17h après le passage à l’heure d’hiver). Pour faire toute cette boucle en voiture sans arrêt, comptez 2h. Mais entre ascensions, découvertes de quelques pubs emblématiques (notamment le pub station service de Leenaun), ballade en bord de mer ou de rivière, vous pouvez aussi réaliser ce circuit sur deux journées.

La route entre Louisburgh et Launan

La route entre Louisburgh et Launan

Leenau,

Autre lieu à découvrir, à une heure de route environ de Westport, mais au nord-ouest cette fois-ci, l’île d’Achill (Achill Island) qu’on atteint en prenant la N59 puis la R319 . Il s’agit de l’île la plus large d’Irlande (24km sur 19km). On y accède par le pont à Achill sound, et là encore, il y a de quoi visiter et se promener sur plusieurs jours dans ce coin. La visite du village de Slievemore, considéré comme « un village fantôme » vaut le détour (avec la présence d’un dolmen datant de 400 années avant JC) ou l’escalade de la Slivemore Moutain (671 m d’altitude avec une vue extraordinaire sur la mer au sommet) sont des incontournables.

Et là encore, comme dans toute traversée en Irlande, il ne faut pas hésiter à s’arrêter dans les pubs les plus reculés, dans les boutiques les plus anciennes, pour discuter avec la population locale – pour s’imprégner de l’histoire de cette merveilleuse contrée. Impossible en effet – à moins d’être porteur d’une malédiction peut être – de ne pas rentrer dans un établissement sans pouvoir entamer une discussion, avec les membres d’un peuple chaleureux, vivant en harmonie avec sa sublime nature et ses traditions ancestrales.

 

De belles surprises dans les librairies locales

Le vivre ensemble – le vrai, permis par l’homogénéité du peuple irlandais qui ne subit pas encore, de remplacement de population hormis grandes villes – l’apaisement, la convivialité sont des traits de caractère de l’Irlande profonde, et vous en aurez un bel aperçu en vous rendant à Westport ! Comment, vous n’avez pas encore réservé vos billets ?

Yann Vallerie

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine