Attentat au camion bélier de Berlin. Le suspect abattu en Italie. Daesh revendique l’attentat [MAJ]

tunisien_attentat_berlin

23/12/2016 : MAJ 12H : Le principal suspect de l’attentat de Berlin, le migrant tunisien Anis A., a été abattu dans la nuit alors qu’il venait d’arriver à Milan, a indiqué le ministre italien de l’Intérieur. Selon le ministre, c’est lors d’un simple contrôle de routine que l’homme a été repéré alors qu’il s’apprêtait à quitter la gare : en voyant les policiers s’approcher, il a sorti « sans hésiter » une arme et a immédiatement été abattu.

22/12/2016 : MAJ 11H00 : Le tunisien recherché est un demandeur d’asile qui avait vu sa demande refusée, qui est déjà connu pour des faits de délinquance en Allemagne. Selon Der Spiegel , des documents confidentiels attestent que Anis A. devait être expulsé. D’après une décision du tribunal de Ravensbourg, il aurait été mis en détention provisoire à la maison d’arrêt locale en attente de son expulsion. On ne sait pas si l’expulsion a bien eu lieu ou si cet homme est revenu en Allemagne après en avoir été expulsé.

21/12/2016 : MAJ 13h00 : Selon Der Spiegel, la police berlinoise poursuit actuellement une nouvelle piste importante à propos de l’attentat après avoir retrouvé un document d’identité sous le siège du conducteur, à savoir une carte de séjour délivrée à un citoyen tunisien prénommé Anis A et né en 1992 dans la ville de Tataouine. Ce migrant aurait vu sa demande s’asile refusée, sans que ce dernier soit expulsé pour autant.

20/12/2016 : MAJ 20h30 : la réaction de Robert Ménard, maire de Béziers, qui donnait une conférence à Rennes lundi 19 décembre 2017.

20/12/2016 : MAJ 20°H : Daesh revendique l’attaque de Berlin

Par ailleurs, le migrant pakistanais suspecté depuis hier soir a été remise en liberté dans la soirée sur ordre du parquet fédéral. « Les résultats de l’enquête n’ont à l’heure actuelle pas mis à jour d’éléments confirmant des soupçons» à son encontre, a expliqué le parquet dans un communiqué.

«Nous avons probablement un dangereux criminel dans la nature et bien sûr cela inquiète la population», a déclaré Klaus Kandt lors d’une conférence de presse, en indiquant que les mesures de sécurité dans la capitale allemande étaient en train d’être renforcées.

20/12/2016 : MAJ 15h00.

20/12/2016 : MAJ 14h00 :  le patron de la police berlinoise, Klaus Kandt a déclaré qu’il n’était pas certain que le Pakistanais interpellé lundi soir après un attentat au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin, soit le chauffeur du poids lourd ayant servi à l’assassinat de 12 allemands et à des dizaines de blessés (dont 18 dont le pronostic vital est engagé). Le journal Die Welt, rapportant des propos de la police de Berlin, affirme que l’auteur présumé de l’attentat est toujours en fuite et pourrait provoquer d’autres dégâts.

20/12/2016 : MAJ 12h10 :  Le propriétaire polonais de l’entreprise de transport a confirmé la mort – par balles – du chauffeur dont le camion a servi à perpétrer l’attentat. Il aurait donc bien été assassiné par le migrant auteur de l’attentat.  Par ailleurs, Valeurs Actuelles rapporte que selon le magazine allemand Focus, la police a donné l’assaut ce matin dans un centre de demandeurs d’asile de la capitale, dans laquelle le conducteur aurait séjourné. Ce qui confirmerait l’hypothèse selon laquelle l’auteur de l’attaque serait un migrant.

20/12/2016 : MAJ 12h06 : les premières réactions politiques en Bretagne suite à l’attentat commis par un migrant musulman.

20/12/2016 : MAJ 12h04 – Selon nos informations, le suspect est un Pakistanais né le 1er janvier 1993 et s’appelle Naved B.

20/12/2016 – 08H30 Berlin (Breizh-info.com) –  « Ô croyants ! combattez les mécréants qui vous avoisinent ! Qu’ils vous trouvent durs à leur égard ! » (Coran 9.124).

Lundi 19 décembre 2016, cette sourate a été appliquée à Berlin par un migrant pakistanais (source ici ). Arrivé en février en Allemagne comme « demandeur d’asile », ce dernier a foncé en camion sur la foule d’un marché de Noël , tuant au moins 12 personnes selon le dernier bilan, et en blessant plusieurs dizaines (48 à ce jour). « Nous sommes en deuil », a déclaré Angela Merkel via son porte-parole.

Le chauffeur présumé du camion, Naved B, aurait suivi la route des Balkans pour arriver en Allemagne comme demandeur d’asile en février 2016, en provenance du Pakistan. Selon le quotidien Bild, l’homme est arrivé dans la ville allemande de Passau (sud-est de l’Allemagne) le 31 décembre 2015 et était connu de la police pour des délits mineurs. Il a été arrêté,  notamment grâce au courage d’un allemand ayant suivi l’homme tout en fournissant de précieuses indications à la police. Un passager, retrouvé mort, aurait été identifié.

L’attentat – que la presse subventionnée a encore à l’heure actuelle du mal à nommer attentat, comme si il pouvait s’agir d’un « accident de camion » –  s’est déroulé sur la Breitscheidplatz, devant l’église du Souvenir, à l’ouest du centre-ville de Berlin.

La police allemande, parfaitement rodée lorsqu’il s’agit de masquer ou de tenter de minimiser les faits jusqu’au dernier moment – comme lors des agressions sexuelles de Cologne c – a également déclaré qu’il s’agit d’un « probable attentat terroriste»  estimant « que le camion a été intentionnellement dirigé dans la foule du marché de Noël. »

Le camion aurait été dérobé par le migrant en Pologne, à une société de transport locale. Le chauffeur initial du camion – un polonais – aurait par ailleurs disparu ; il pourrait avoir été assassiné par le commando terroriste.

6 mois après l’attentat du 14 juillet commis à Nice, selon le même mode opératoire, c’est à nouveau l’effroi, en Europe, et à nouveau, un acte barbare commis par un migrant musulman qui a pu pénétrer en Europe grâce à la complicité des autorités nationales.

« Il est temps que le monde civilisé change sa façon de penser » a twitté Donald Trump après l’attentat. Le nouveau Président des États-Unis ne mâche pas ses mots : «Des civils innocents ont été tués dans les rues alors qu’ils se préparaient à fêter Noël. L’Etat islamique et d’autres terroristes islamistes attaquent continuellement les chrétiens au sein de leurs communautés et lieux de culte», a-t-il déclaré. «Ces terroristes ainsi que leurs réseaux régionaux et mondial doivent être éradiqués de la face de la Terre, une mission que nous allons mener à bien avec tous nos partenaires épris de liberté».

Photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Ronan Courtial

    Thierry, sdf, viré de son campement de fortune d’un sous-bois près du Vieux-Bourg de Taupont par la gendarmerie à la demande du maire (apparenté modem). Au mépris de la loi. Son malheur, il n’est pas « demandeur d’asile ». Il est retourné à la rue, faire la manche dans les rues de Ploërmel. Si des militants Bretons du coin pouvaient lui apporter chaleur Bretonne et Chrétienne… Nedeleg laouen!

    • Top Gun

      Thierry comment ? Il a un nom breton où c’est un étranger ?

  • Pingback: Berlin. Un migrant pakistanais tue douze personnes et en blesse des dizaines d’autres | Jan Jansemn()

  • Delphine Franchequin

    Euh votre titre aurait mérité qqs nuances…avant d’affirmer l’identité du tueur « un migrant pakistanais »..la police a rétropédalé lors de la conférence de presse.. le suspect ne serait pas le bon….en tout cas il y a encore des doutes…prudence prudence dans les médias………..

    • JulesM

      Daesh a revendiqué l’attentat, la prudence, ils ne semblent pas connaître… peu de chance que ce soit un berrichon adepte de la libération de Guérêt.

  • Abrux

    Une fois de plus je vois ces tronches Tweeters, grands sourires annoncer les choses les plus tragiques. Sur cette page Retailleau, Rugy … un peu de maitrise informatique leur permettrait de virer ce grand sourire satisfait.

  • lamettrie

    500 millions d’Européens constatent que ce n’est jamais un chrétien, un athée
    ou un bouddhiste qui les assassinent

  • Pingback: Breizh info;Syrie. Le témoignage dérangeant des maristes bleus d’Alep | actualitserlande()