[Idée cadeau] « Vendée créole », la Martinique rebelle

21/12/2016 – 10H00 Rennes (Breizh-Info.com) – L’ouvrage d’Odile de Lacoste Lareymondie raconte une histoire que les enfants n’apprennent pas à l’école : la victoire des idées royales en pleine Révolution française. La Martinique a en effet été un territoire d’insurrection contre-révolutionnaire, lui faisant gagner le surnom de « Vendée créole ». Et, de toutes ces « Vendée » qui ont émergées en France, c’est la seule qui a réussi à mettre en déroute la République.

Un épisode largement oublié

On aura beau chercher dans le programme scolaire, nulle mention de cette lutte entre royalistes et révolutionnaires martiniquais. Sans doute que l’éloignement de la Martinique participe de cet oubli. Néanmoins, pour un professeur d’histoire interrogé : « il est certain que cette victoire des idées royales déplait à certains cadres du ministère de l’Education nationale ».
Le titre de l’ouvrage d’Odile de Lacoste Lareymondie surprend en effet les non-initiés. « Vendée créole », voilà un drôle d’oxymore ! Et pourtant, c’est bien en Martinique que la résistance aux dogmes révolutionnaire aura été couronnée de succès.

En Martinique, la victoire des royalistes

Dans ce roman historique compact, Odile de Lacoste Lareymondie s’attache d’abord à reproduire fidèlement l’atmosphère martiniquaise de l’époque. Ce mélange de bien-vivre et de travail acharné pour cultiver la canne à sucre est bien amené.
Très vite, le climat de l’île vire à l’agitation politique dans le sillage de celui du continent. Les idées révolutionnaires pénètrent la société civile urbaine mais ne convainquent pas les propriétaires terriens des campagnes de la Martinique.

Face à la volonté républicaine d’imposer ses dogmes en Martinique, la révolte gronde. Qu’ils soient blancs, mulâtres ou noirs, nombreux sont les habitants qui se dressent ensemble derrière plusieurs chefs militaires.
La figure centrale de ce livre est celle de Bernard de Percin, courageux propriétaire terrien qui fera montre de bravoure à plusieurs reprises. Son plus grand fait d’arme : la prise d’une pièce d’artillerie armé d’une seule cravache ! Cet acte héroïque lui vaudra le surnom de « Percin-Canon ».

Avec ce roman historique qui narre l’un des épisodes les plus méconnus de l’histoire de France, Odile de Lacoste Lareymondie nous entraîne dans une lutte militaire et idéologique haletante qui ravira les jeunes tout en intéressant les moins jeunes, avides de découvrir un pan méconnu de l’histoire de la Révolution.

Vendée créole, la chouannerie en Martinique, Odile de Lacoste Lareymondie, Via Romana, 92 pages, 15 € (cliquez sur l’image ci-dessous pour commander, tout en aidant breizh-info.com)

Nicolas Serrand

Photos : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Bernard Pinaud

    Une page méconnue de notre histoire. Un roman historique haut en couleur que l’on savoure du début à la fin.