Voitures autonomes et économie. Nuages et éclaircies.

Voiture-autonome-Uber-BF2-

27/12/2016 – 08h15 San Francisco (Breizh-Info.com) – En Californie, la compagnie Uber a lancé son test de voitures autonomes sans conducteur : 16 voitures Uber ont été lâchées dans la ville de San Francisco le 14 décembre dernier. Dans les heures qui ont suivi l’annonce, l’organisme qui délivre les permis de conduire, la DMV de Californie, et la municipalité de cette ville de 8,6 millions d’habitants, ont toutes deux demandé à la compagnie de cesser son test jusqu’à obtention d’un permis. Non a répondu Uber, qui assure ne pas en avoir besoin puisque la voiture est sans conducteur actif.

Finalement, après un bras de fer avec les autorités, Uber a retiré le 22 ses 16 véhicules des rues de San Francisco, tout en précisant attendre le moment propice pour les remettre en circulation, mais toujours permis de conduire. Le 23 décembre, la compagnie de Garrett Camp a déclaré vouloir continuer ses tests en Californie dans la ville où elle a son siège. La DMV campe, elle, sur ses positions et demande l’obtention d’un permis sous réserve de retirer les plaques d’immatriculation aux voitures Uber testées sans conducteur. Uber a envoyé illico ses 16 véhicules test en Arizona.

De l’autre côté du Pacifique, Toyota annonce miser sur le développement en interne d’intelligences artificielles connectées grâce à son propre centre de recherche et de développement d’IA embarquées dans un centre de la Silicon Valley. 

Toyota, constructeur numéro un mondial, se méfie des velléités des GAFA et vise un service intégrant les assurances connectées pay what you drive et pay how you drive , ainsi qu’un service d’autopartage et un service financier : financement, leasing, assurance.

La stratégie de Toyota n’est pas partagée par tous les constructeurs : Apple et Google sont certains de réussir à conquérir le marché de l’automobile de la même manière qu’ils ont envahi le marché du téléphone. Audi, Seat, PSA, Renault veulent offrir à leur client une continuité numérique grâce aux systèmes embarqués Androïd Auto et Apple CarPlay. Quant à la firme BMW, dont les clients sont équipés à 60% Apple, elle n’a pas réellement le choix. Honda espère signer un contrat de R1D avec Waymo, la filiale de Google lancée ce 15 décembre pour se positionner sur le marché des voitures autonomes. Les GAFA sont déjà dans l’habitacle des autres constructeurs grâce à leur interface.

Google et Apple ont dans le viseur l’idée finale de se substituer aux conducteurs pour leur offrir plus de « temps libre » pour consommer… leurs propres produits. Mais on l’a vu, plusieurs stratégies économiques s’affrontent déjà en cette fin d’année sur un marché mondial qui a une multitude de législations différentes.

Maelys Lecor

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine