Rennes. 11 voitures, 3 scooters et 3 conteneurs à ordure incendiés la nuit de la Saint-Sylvestre

incendies_voiture_bretagne

03/01/2017 – 10h00 Rennes (Breizh-Info.com) – 11 voitures, 3 scooters et 3 conteneurs à ordure incendiés la nuit de la Saint-Sylvestre à Rennes ; tel est le triste bilan dressé par la police, après celui de Nantes où nos reporters s’étaient rendus la nuit du réveillon. Plus précisément, 7 voitures ont été incendiées dans la ZUP Sud  ainsi qu’un scooter, 3 voitures et 2 conteneurs à ordures à Maurepas, 1 voiture à Saint-Jacques et 1 conteneur à Beauregard.

Pas d’interpellations – pour le moment – pour ces faits.

Bruno Le Roux, Ministre de l’Intérieur en charge de la sécurité des Français, a toutefois déclaré en évoquant le réveillon de la Saint-Sylvestre qu’il s’est «particulièrement bien passé», sans «problème majeur»…et le ministre de faire de la statistique : «Cette année encore, le bilan des véhicules brûlés démontre qu’aussi intolérable soit-il, le phénomène est contenu par rapport à 2016, avec 650 mises à feu directes, là où elles étaient 602 l’an passé. Sur les cinq dernières années, le nombre de véhicules brûlés a diminué de 20 %.»

Pourtant, 454 personnes ont été interpellées à travers la France, notamment pour des agressions visant les forces de l’ordre et 301 placées en garde-à-vue. Et cela malgré le déploiement sans précédent de 100 000 membres des forces de sécurité et 40 000 sapeurs-pompiers avaient été mobilisés sur tout le territoire ainsi que des militaires de l’opération Sentinelle avec des dispositifs de sécurité renforcés un peu partout. Les policiers attaqués, le sapeur pompier blessé, et les 945 propriétaires (selon les chiffres officiels) de véhicules brûlés apprécieront les propos du ministre …

A Rennes, la nuit de la Saint-Sylvestre ne s’est par ailleurs pas « particulièrement bien passée » pour cet agent de sécurité qui travaillait rue de la Soif, et qui a reçu un coup de couteau administré par un Marocain de 34 ans avant que ce dernier n’aille se constituer prisonnier à l’hôtel de police. Le pronostic vital de l’agent de sécurité n’est pas engagé et ce dernier s’en sort avec 4 jours d’ITT. Début décembre, un patron de bar avait déjà été agressé en sortant de son commerce, dans la même rue, tandis qu’un videur était mort égorgé, en avril dernier, encore dans cette rue qui n’est décidément plus que l’ombre de ce qu’elle fût par le passé.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • josse

    La france (sans majuscule) poubelle! à réussie à imposée sa racaille, son désordre, ses mosquées, depuis juillet 1941 dans la continuité “une et indivisible”, pas d’amalgame!!! nous entraîner dans une spirale sans fin! le vivre ensemble, le laxisme, pas de vagues (surtout en Breizh entouré de la mer) les poulitikards véreux, des pleutres bien protégés, toute une batterie de scandales, vive la démokrassie à la française, filtrage du Mont à Klisson.