Une semaine du film palestinien en Loire-Atlantique du 10 au 17 janvier

10/01/2017 – 07H15 Nantes (Breizh-info.com) – Alors que l’interminable conflit israélo palestinien dure depuis près de 70 ans, le Conseil de sécurité des Nations unies vient de voter, une nouvelle fois en décembre dernier, une résolution sommant les dirigeants israéliens d’interrompre leur politique de colonisation des territoires palestiniens occupés. Le 15 janvier à Paris se tiendra sous l’égide du Quai d’Orsay une réunion des ministres des affaires étrangères des pays soutenant l’initiative française afin d’organiser une conférence internationale pour la paix dans cette partie du proche orient. Ceci fait dire au site Europe-Israël que « La France s’apprête à devenir le plus grand fossoyeur de l’humanité » tandis que le Ministre israélien de la défense, Avigdor Lieberman dénonce « une version moderne du procès Dreyfus ».

Même si elle est reconnue par plus de 130 pays dont le Vatican, la Palestine n’existe pas en tant qu’État. Elle se réduit à une peau de léopard sans continuité territoriale. Malgré tout, le peuple palestinien affirme quant à lui une vigoureuse identité nationale au travers de sa culture.

C’est son cinéma que l’association France Palestine Solidarité se propose de présenter au public de Loire-Atlantique du 10 au 17 janvier,  » la Palestine, un peuple, une histoire , une culture à travers la diversité de son cinéma « . Elle est soutenue par le CCFD – Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement -, Amnesty et l’Amicale Laïque de Châteaubriant, les Amis dAbu Dis et l’ABJC – Association Bouguenais Jumelage Coopération.

Les cinéastes palestiniens sont peu connus en France. Ce sera l’occasion de mettre sur le devant de la scène une production artistique de qualité.  Pour les organisateurs : « il s’agit d’offrir aux spectateurs un regard artistique qui permet de dépasser préjugés et stéréotypes . (…) Ce cinéma raconte des histoires universelles pouvant toucher tous les publics mais il permet également d’appréhender les réalités vécues par le peuple palestinien ».

8 films seront présentés au public et suivis d’un débat.  C’est le Concorde qui à Nantes fera l’ouverture de la semaine le 10 janvier avec le film 3000 nuits en présence de la réalisatrice Mai Masri. Elle se terminera à Bouguenais au Beaulieu à Bouguenais avec le film 18 fugitives.

 D’autres films seront projetés au Cinématographe à Nantes, mais aussi à Pornic, à Blain, à Saint-Nazaire, à Châteaubriant, à Clisson… selon le calendrier suivant :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Pour plus  de précisions sur le contenu des films :

http://www.lesonunique.com/content/la-palestine-au-del-des-images-jusquau-1701-en-loire-atlantique-67570

  • Meriamon

    La propagande islamophobe-nazi semble s’installer en Bretagne.
    Le peuple palestinien, pure invention sans fondement ( la lettre P n’existe pas en arabe…) est bien une fiction ! Quant à sa culture, on demande d’où elle sort…
    Jésus est né et est mort en Palestine, nom donné par les romains à Israël en référence aux philistins…Pas grand chose à voir avec les colonisateurs venu depuis 1948 des environs pour pourrir la région.
    Christian

  • jankel

    pour un site Bretonnant , tomber les pieds joints dans la propagande arabo-musulmane anti-juive et post nazie de cette façon « culturelle » est d’une perversité ou d’une naïveté confondantes toutes deux…………….?!
    Mais qu’est-ce qui vous prend??????

  • Romain F

    La fête à Momo? Distribution de loukoum et de Kalash?