Vannes. Un appel afin de restaurer la chapelle Saint-Yves

vannes_st_yves

02/02/2017 – 07H45 Vannes (Breizh-info.com) – La chapelle Saint-Yves de Vannes tombe en ruines. Sa corniche commence à s’effriter en chutant sur la cour de récréation du collège Jules-Simon. La ville de Vannes doit trouver cinq millions d’euros pour restaurer cette chapelle, construite au XVIIe siècle. Situé près de l’Hôtel de ville, l’édifice est fermé au public depuis une vingtaine d’années.

« Nous devons intervenir auprès des élus municipaux pour sauver ce bâtiment. Un édifice intéressant sur le plan architectural pour sa façade et son intérieur. Il fait aussi partie de l’histoire de la spiritualité.» explique l’instigateur d’une pétition en ligne intitulée « sauvons la chapelle st-Yves » et qui poursuit :

« La chapelle n’est pas désacralisée ! Je viens d’en avoir confirmation. Dans la crypte, il y a des jésuites enterrés. Le coût de la restauration est 2 millions d’euros (NDLR : 5 selon la municipalité). La voûte s’est ouverte et des pierres commencent à tomber. Comme une école est à coté, même si elle est classée, la chapelle risque, par arrêté, d’être détruite.
Mon objectif est de faire pression de façon urgente pour la préservation de cette chapelle. Afin qu’il y ait à nouveau quelques messes. Je souhaite aussi proposer des expositions d’art sacré. Nous créerons une association. Des liens pourront être faits avec des professeurs d’histoire afin de faire découvrir l’histoire du pays de Vannes via des tableaux, du mobilier, des ornements anciens, l’importance des jésuites dans notre ville, en France et dans le monde. Cela pourra être un lieu d’évangélisation, pour faire connaitre les différentes liturgiques en quoi sont elles complémentaires. Puis y faire des concerts uniquement de musiques sacrés.
Je me refuse à penser qu’elle pourrait devenir un office de tourisme, une boite de nuit, un bar, un hotel, restaurant ou autre chose… Elle doit rester la maison du Bon de Dieu pour les hommes. J’en appelle à votre aide car elle est la représentation du désintérêt de notre pays pour son passé chrétien, son histoire et son patrimoine religieux. »

A noter que David Robo, maire de Vannes, avait annoncé vouloir restaurer cette chapelle s’il était élu. Nous étions alors en 2013-2014. Rien de neuf depuis, « restriction budgétaire » oblige …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Priel

    Malgré les restrictions budgétaires… le maire de Vannes a trouvé 450.000 euros pour construire prochainement un skate-park de 1.500 m2 sur la Rabine ! Pourquoi ne pas les affecter à la restauration de cette chapelle ?