Nantes : l’Intermarché de Malakoff bientôt fermé ?

intermarche-malakoff

05/02/2017 – 08h15 Nantes (Breizh-Info.com) – Politique et économie ne font pas bon ménage, en voilà encore une illustration. Inauguré en octobre 2014 comme fleuron du nouveau Malakoff réaménagé et, selon la mairie, « apaisé », l’Intermarché de la place Rosa Parks est menacé de fermeture d’ici le début de l’été. Près de 25 salariés risquent de rester sur le carreau, ainsi que l’aménagement commercial à venir du quartier.

Avec ses 1650 m², il est bien trop gros pour l’usage qu’en font les gens du quartier, qui y font leurs courses de dépannage. Pour les grosses courses, ils préfèrent toujours les centres commerciaux de périphérie ou le Carrefour Beaulieu, assez proche. Selon nos informations, à ce manque de rentabilité s’ajoute aussi une insécurité endémique – et fort logique, puisqu’elle bénéficie depuis des années d’une impunité presque totale, même quand les délinquants en viennent à se tirer dessus.

Par ailleurs, l’Intermarché devait être la « locomotive » de l’aménagement commercial de la place, où devaient s’implanter prochainement un épicier, un boucher et un coiffeur. Ces projets risquent fort d’être remis en cause, et la place de devenir un espace vide et bétonné.

A l’image d’un quartier livré à la guerre des gangs et où (une fois de plus) la très coûteuse modernisation architecturale n’a soigné que les façades, et non les profondes blessures sociales. Les façades, ça se voit, et ça peut faire un bilan électoral. Pour le reste, 3 km à peine – séparent la mairie centrale de Nantes de Malakoff. Deux mondes.

L.B.G

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Pschitt

    Les blessures de Malakoff ne sont pas uniquement « sociales » et la ville de Nantes a fait beaucoup plus que de rénover les façades.
    Malakoff est même un quartier TRES privilégié. Il est situé entre la Loire et le vaste espace vert de la Petite Californie, à 500 mètres de la gare SNCF et du tramway. Ses accès routiers, déjà appréciables, ont été très améliorés vers le Sud par la construction du pont Eric-Tabarly et vers le Nord par le doublement du pont de la Moutonnerie. Il bénéficie d’équipements collectifs remarquables : groupe scolaire Henri-Bergson, piscine de la Petite Amazonie, stade Marcel Saupin, promenade piétonne et piste cyclable le long de la Loire, centre culturel de la Maison des Haubans, mairie annexe — et donc supermarché sur la place centrale. La construction du quartier d’affaires Euronantes a amené à proximité des milliers d’emplois. Au nom de la mixité sociale, a ville a même fait construire plusieurs immeubles relativement luxueux (vite devenus des places-fortes retranchées du monde extérieur). On distingue aisément les améliorations énormes apportées au quartier depuis une quinzaine d’années avec la fonction « image d’archives » de Google Earth.
    L’Intermarché attiré là par la ville a réalisé en 2015 une perte d’exploitation de plus de 300 000 euros pour un chiffre d’affaires de 3,6 millions d’euros. C’est évidemment intenable.
    Malgré ses aménagements riants et les attentions incessantes de la municipalité, le quartier devient de plus en plus anxiogène. De toute évidence, ce n’est pas une affaire d’urbanisme et d’immobilier, c’est une affaire de population. Ce que, bien entendu, tous les « experts » qui se sont penchés sur la question évitent de voir.

  • PennKoed

    Plutôt que de vanter les efforts financier, payés par les contribuables, consentis par une mairie qui ne sait vraiment rien gérer, ni rien anticiper, il serait peut être préférable de faire régner l’ordre et de faire un peu de ménage dans la population indésirable… Mais quand on voit de quoi est capable en politique son ancien maire, et à quelle obédience il appartient, on ne peut plus s’étonner de rien…

  • Kenavo

    « Ce que, bien entendu, tous les « experts » qui se sont penchés sur la question évitent de voir. » c’est peut être que ces experts sont tous des ténors de la gauche bien pensante ! Il n’y a que la ville de Nantes pour rater le renouvellement urbain d’un quartier de centre ville avec ce potentiel. Allez voir dans d’autres villes françaises ou à l’étranger et vous verrez un tout autre résultat.

    • jaouen

      mouais. ZUP de Blois, complétement planté (encore pire qu’avant… et le déplacement d’une partie de la population a contaminé d’autres quartiers de la ville jusqu’alors indemnes). Quartiers nord de Marseille (pour ceux qui ont été renouvelés), idem. Etc.

  • Leblanc

    Je viens un peu tard dans cette discussion, mais je viens d’apprendre la fermeture prochaine de ce magasin où je vais plusieurs fois par semaine faire des petites courses. Franchement c’est super triste, parce qu’au niveau du quartier ça va retomber dans du glauque. Il y a pourtant un potentiel énorme au niveau des quartiers alentours, alors qu’est-ce qui ne va pas ? Je pense qu’à la mairie on ne sait aider comme il faudrait le petit commerce et même qu’on s’en fiche complètement. On préfère parler d’écologie et de « transition énergétique »… Bref de problèmes d’intellos déconnectés de la réalité de la population (par exemple un élu répond qu’il faut prendre les transports en commun à quelqu’un qui vient se plaindre d’un problème de parkings). Mais ça c’est la gauche : des idées et encore des idées