Grippe aviaire : levée de l’alerte près d’Ancenis

grippe

05/02/2017 – 04h15 Ancenis (Breizh-Info.com) – Suite à la découverte le 17 janvier dernier d’un cygne mort près d’Ancenis, sur le territoire de la commune nouvelle de Vair-sur-Loire (issue de la fusion d’Anetz et de Saint-Herblon), la préfecture a annoncé le 24 janvier la mise en place d’une zone de contrôle temporaire et demandé aux propriétaires particuliers de volailles de les confiner. Cette zone de contrôle est levée.

En l’absence de propagation du virus H5N8 aux élevages, le dispositif est levé. Cependant comme partout en France, les élevages professionnels restent dans l’obligation de confiner leurs volailles, canards et autres oies ou pintades.

Des mesures décriées par les éleveurs : « l’Etat fait tout pour nous empêcher de travailler. Nous sommes écrasés de normes, de charges et d’impôts, et en plus il y a ça. Il faut savoir que les canards sont porteurs sains du virus, que les poules en revanche en meurent d’elles-mêmes très rapidement, mais qu’elles ne le transmettent pas à l’homme. Il n’y a que si elles le transmettent à un cochon, et que si ensuite le virus mute chez le cochon, qu’il peut être potentiellement dangereux pour les humains. Cela fait quand même beaucoup de si… », s’exclame une éleveuse de poules du centre de la Loire-Atlantique.

Qu’à cela ne tienne, plus d’un million de canards et d’oies ont déjà été abattus au nom du principe de précaution, et la liste des communes concernées – 361 à ce jour – ne cesse de s’étendre, en pure perte car le virus progresse aussi dans les élevages du Sud-Ouest.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine