Trégueux (22). Il avait laissé sa victime dans le coma : 2 ans de sursis

agression

15/02/2017 – 13H00 Saint-Brieuc (Breizh-info.com) – Voilà une décision de justice qui ne manquera pas de faire parler : un forain de 23 ans a été condamné ce mercredi 15 février 2017 à 2 ans de prison avec sursis, suite à l’agression qu’il avait commise sur un autre homme pour une simple remarque au cinéma de Trégueux, en 2014. Après avoir lynché sa victime sous le regard de sa compagne, ce dernier l’avait laissé inanimée avant de prendre la fuite.

Plusieurs jours de coma plus tard, il a dû faire de la rééducation au centre de Trestel. Des séquelles au cerveau l’ont empêché de parler pendant plusieurs mois avant de pouvoir reprendre le travail le 1er août 2016. Sans pouvoir marcher correctement.

Pas de quoi émouvoir le juge, et cela alors même que trois années de prison (dont un an ferme) avaient été requises par le procureur. L’individu était pourtant poursuivi pour  violences volontaires ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours avec préméditation, ce qui constitue une circonstance aggravante au regard de la loi. Le Code pénal prévoit pour ces faits une peine de  5 années de prison et 75 000 euros d’amende. N’ayant jamais été placé en détention préventive, il ne fera jamais de prison.

Une expertise médicale jugera par ailleurs plus tard le montant des indemnisations à verser à la victime (une provision de 40 000 euros en frais médicaux a été demandée en attendant), tandis que 10 000 € devront être versés aux parents pour le préjudice moral.

A noter que deux jours plus tôt, pour une affaire similaire mais non préméditée, le tribunal de Saint-Brieuc avait condamné à deux ans de prison ferme un individu.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine  

  • Hilarion

    Tout le monde devrait savoir qu’en socialie, un délinquant de droit commun est avant tout une victime de la société. Si la justice (largement infectée d’idéologie marxiste se souvenir du « mur des cons ») se sent tout de même tenue de sanctionner, c’est pour faire semblant et à contrecoeur. Au contraire, la victime partie prenante de la société est implicitement coupable à priori. Elle ne nécessite en conséquence aucune considération particulière puisque sourdement coupable.

  • jc2214

    Avec des condamnation comme ça les délinquants se frottent les mains étant donné que la justice n’est pas rendu, ils se croient tout permis

  • Ludo22

    Tant qu’ il ne s’ agira pas d’ une victime juge, journaliste de gauche (presque pléonasme) ou politicien non FN la justice ne sera pas rendue dans ce pays.

  • Collectif Crec

    Le nombre de régions sous tutelles de procureurs débiles et bons à rien ne cesse d’augmenter, reflet des lâches qui nous dirigent…
    Et pour 2017, une seule solution, changer ce modèle républicain mafieux :
    Regardez la vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=VoP-F5JEEaQ