Nantes. Volotea lancera 7 nouvelles lignes à partir du 31 mars 2017

Volotea_Plane

16/02/2017 – 12h20 Nantes (Breizh-Info.com) – Volotea, la compagnie aérienne basée à Nantes depuis 2012, lancera 7 nouvelles lignes depuis la capitale historique de la Bretagne à partir du 31 mars 2017. La compagnie présentait mardi 14 février par ailleurs ses résultats pour 2016 et les nouveautés prévues pour 2017.

Présente à Nantes depuis 2012, Volotea a transporté plus de 1,7 million de passagers au départ de l’aéroport où elle n’a cessé de se développer. Il s’agit de la première compagnnie en nombre de dessertes, y compris ponctuelles (de 22 destinations en 2015 à 32 en 2017.)

 Entre 2015 et 2017, Volotea a augmenté de 61% le nombre de sièges et de 39% le nombre de vols ce qui lui a permis de transporter près de 517 000 passagers en 2016. Avec une augmentation de 28% du nombre de destinations entre 2016 et 2017, Volotea prévoit d’accroître de 41% son nombre de sièges, soit 932 200 sièges et de 30% son nombre de vols, soit près de 6 300 vols opérés en 2017.

Par ailleurs Volotea lancera 7 nouvelles lignes saisonnières à partir du 31 mars 2017 :

Toulouse, à partir du 31 mars, avec 2 à 4 vols par semaine

Madrid, à partir du 7 avril, avec 2 à 4 vols par semaine

Vienne, à partir du 7 avril, avec 2 vols par semaine

Minorque, à partir du 30 mai, avec entre 1 et 2 vols par semaine

– Santorin, à partir du 31 mai, avec 1 vol par semaine

Cagliari, à partir du 1er juin, avec 1 vol par semaine

Mykonos, à partir du 1er juin, avec 1 vol par semaine

« Nous sommes fiers des résultats enregistrés par Volotea en 2016 tant sur un plan européen qu’à Nantes. En effet depuis notre arrivée dans la région, la compagnie a prouvé sa volonté de se développer en proposant toujours plus de destinations, de vols et de sièges, tout en restant fidèle à notre positionnement : proposer des vols directs à bas prix. Ce qui nous a permis de dépasser la barre du 1,7 million de passagers transportés au départ de Nantes. Tous les voyants sont au vert pour que l’année 2017 soit à la hauteur de nos ambitions, nous prévoyons entre autres de transporter 4,3 millions de passagers en Europe.» déclare Carlos Muñoz, PDG et Fondateur de la compagnie.

Pour continuer sur sa lancée, la compagnie ambitionne de devenir un opérateur 100% Airbus dans les années à venir. Cette décision stratégique devrait lui permettre d’augmenter sa capacité de transport de 20%, passant des 125 sièges actuellement disponibles dans le Boeing 717 à 150 sur l’A319. 4 Airbus A319 ont rejoints la base de Nantes en août dernier.

En 2017, Volotea opèrera vers 32 destinations au départ de Nantes, dont 7 en France : Ajaccio, Bastia, Figari, Montpellier, Perpignan, Strasbourg et Toulouse, 6 en Italie : Naples, Olbia, Palerme, Pise, Venise et Cagliari, 10 en Espagne : Grande Canarie, Fuerteventura, Ibiza, Malaga, Palma de Majorque, Tenerife, Valence, Alicante, Minorque et Madrid, 1 en Allemagne : Munich, 1 en République Tchèque : Prague, 2 en Croatie : Split et Dubrovnik, 1 au Portugal : Faro, 2 en Grèce : Corfou, Mykonos et Santorin et 1 en Autriche : Vienne.

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

  • Pschitt

    Derrière le communiqué victorieux de Volotea, il y a des réalités économiques moins réjouissantes. Un peu d’analyse ne ferait pas de mal. Les « nouvelles lignes » annoncées sont en fait (vous le dites dans le texte) des lignes saisonnières… y compris pour leur personnel. En fait, selon une évolution amorcée depuis des années, les compagnies low-cost tendent à remplacer les charters : il y a pour une part substitution de trafic. Des liaisons avec Santorin, Cagliari, Mykonos, Minorque servent-elles à faire venir des touristes méditerranéens vers la Bretagne ? Evidemment non, ce sont les Bretons qui vont aller tourister en Méditerranée. Ce « développement » est sans doute bon pour Volotea et Vinci Airports, et pour les villes de destination, mais défavorable pour l’économie régionale.