Îles Féroé. Un vote vers l’indépendance en 2018

iles_feroe

15/02/2017 – 09h00 Tórshavn (Breizh-Info.com) – Les habitants des Îles Féroé, un archipel qui fait partie du Royaume du Danemark – mais qui se situe entre Ecosse et Islande –  voteront pour une nouvelle constitution le 25 avril 2018 , ouvrant la voie à leur indépendance. De même, la question de savoir si l’archipel devrait adhérer à des organisations supranationales telles que l’Union Européenne, sera soumise aux citoyens par référendum.

« La constitution des îles Féroé définira notre identité en tant que nation et nos droits et devoirs fondamentaux en tant que peuple, y compris notre droit à l’autodétermination », a déclaré le Premier ministre des îles Féroé, Aksel V. Johannesen, dans un communiqué.

«Il sera clairement indiqué dans cette constitution que le peuple des îles Féroé doit être consulté par référendum sur des questions liées à une plus grande indépendance ou  à une plus grande intégration avec le Danemark. Il en sera de même en ce qui concerne l’appartenance à des organisations supranationales, comme l’UE » a déclaré M. Johannesen.

L’archipel, qui possède environ 50 000 habitants, est sous contrôle du Danemark depuis 1814 et Copenhague continue de gouverner des domaines tels que la défense, l’application de la loi, la monnaie et les affaires étrangères tandis que les Féroé contrôlent la plupart des politiques intérieures.

Bien qu’elles ne soient pas membres de l’UE, les îles Féroé ont signé un accord de libre-échange avec celle-ci ainsi qu’un accord sur les quotas de pêche. Les projets de réforme constitutionnelle sont en développement depuis des années.

« Cette réforme constituera également une protection contre l’abus de pouvoir » , a déclaré Johannesen à propos du référendum prévu. « La constitution des Féroé transmettra le pouvoir décisionnel ultime du parlement au peuple sur des questions aussi fondamentales.»

Le texte final du document ne sera présenté au Parlement féroïen que lors de sa prochaine session annuelle le 29 juillet, a déclaré le gouvernement à Tórshavn, la capitale. Un minimum de six mois est requis après que le texte ait été approuvé par les législateurs avant qu’un référendum puisse avoir lieu.

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine