Vannes. Bertrand Iragne, élu Front national, braqué par deux individus avec une arme

iragne

17/02/2017 – 07H15 Vannes (Breizh-info.com) – C’est une information révélée par Maël Fabre pour Ouest France : Bertrand Iragne, conseiller municipal du Front national à Vannes, conseiller régional et secrétaire départemental du FN, a été braqué en raison de son étiquette politique par deux individus , hier soir à Vannes. Ce dernier collait des affiche rue Edouard-Henriot, aux alentours de 22h.

Deux hommes – de type européen, dont l’un avec des piercings  – se sont alors arrêtés à sa hauteur – ils étaient en voiture – avant de baisser la vitre et de braquer une arme sur lui . « Le conducteur a alors braqué une arme vers moi en criant qu’il allait me tuer », raconte Bertrand Iragne. Joint par téléphone par nos soins, ce dernier s’est avoué encore choqué de ce qui était arrivé la veille.

Prévenus, les policiers se sont rendus sur place et ont réussi à interpeller les deux agresseurs présumés, tout en retrouvant deux répliques d’armes de type airsoft dans le véhicule des individus. Ils ont été placés en garde à vue au commissariat de Vannes, tandis que Bertrand Iragne devait déposer une plainte ce vendredi matin.

Les violences contre des militants ou élus Front national ne sont pas rares. La campagne électorale 2017 s’annonce d’ailleurs particulièrement tendue, notamment en Bretagne, où l’extrême gauche la plus radicale bénéficie de relais y compris dans la presse Mainstream : ainsi, dernièrement, Presse Océan et Ouest France relayèrent les appels à une manifestation violente et non déclarée contre une conférence organisée par Breizh-info.com .

Depuis plusieurs jours également, ces deux médias se font quotidiennement écho de la mobilisation de l’extrême gauche antifasciste visant à perturber le meeting de Marine Le Pen prévue le 26 février 2017. Sans par ailleurs s’intéresser au meeting en lui même, ce qui suscite des interrogations …

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Ludo22

    Nous savons tous que l’ élection présidentielle sera caviardée par tous les merdias de France situés à gauche à 95% en commençant par ceux dits du « service public » nourris de nos impôts.
    Pour donner une chance à la pluralité de l’ information il faut signer et faire circuler la pétition du Collectif des usagers du service public de l’audiovisuel:

    https://metamag.fr/2017/02/15/pour-le-retablissement-du-pluralisme-de-linformation-signez-et-partagez-cette-petition/

  • alaintassin

    Encore des journaux pourris de gauche à faire fermer dès que possible,cela va dépendre du résultat des élections;mais déjà ne plus leur donner de subventions ce serait formidable.

  • dadoutexan

    Merci à votre journal de bien vouloir suivre cette affaire afin que l’on sache ce qui est advenu de ces deux voyous !

    • oui, t’as raison, il faut leur donner une médaille !