Santé. Les 15 polluants qui attaquent le cerveau de votre bébé

polluants_foetus

08/03/2017 – 07h40 Paris (Breizh-info.com) – Le développement des différents tissus du cerveau se fait dès les phases précoces de la grossesse. Chez les vertébrés, les hormones thyroïdiennes sont essentielles à son développement normal.

Des taux anormaux d’hormones thyroïdiennes maternelles sont associés à une diminution du QI des descendants et à une modification de leur structure cérébrale : une forte déficience en hormones thyroïdiennes provoque le crétinisme, une légère déficience altère le QI. Quel est alors l’impact du cocktail des 30 polluants, perturbateurs endocriniens, présents dans le ventre de toutes les femmes occidentales, sur la neurogénèse ? La réponse des chercheurs d’une unité du CNRS, commune à la Sorbonne et au Muséum d’Histoire Naturelle, est dans un article édifiant paru sur le site de Nature* ce 7 mars.

Pour en étudier l’impact chez l’homme, les chercheurs se sont tournés vers un batracien dont les femelles ont des hormones thryoïdiennes strictement identiques à l’Homme. Ils ont exposé les fœtus de Xenopus à différents cocktails de perturbateurs endocriniens présents dans les tissus des femmes vivant dans les pays Occidentaux.

Les chercheurs ont sélectionné 15 disrupteurs thyroïdiens : ils ont développé une méthodologie complète (concentration et associations des polluants) permettant de mesurant leur impact sur la neurogénèse : prolifération neuronale, structuration, taille des neurones, développement des oligodendrocytes ( cellules qui forment la myéline entourant les neurones du système nerveux central et qui permettent d’augmenter la fréquence et la vitesse des influx électriques ) mais aussi comportement et phénotype des descendants.

Une vérité pour les Xenopus est elle une vérité pour l’homme ? Les conclusions de cette équipe internationale de 9 scientifiques sont explicites. Dans la conclusion de leur parution, les scientifiques précisent que leurs résultats «  démontrent que l’exposition embryonnaire précoce à un mélange de produits chimiques communs modifie le signal des hormones thyroïdiennes, la structure du cerveau et le comportement des héritiers (…) Nos résultats devraient donc justifier une révision urgente du scénario réglementaire utilisé pour déterminer comment les produits chimiques courants et leurs mélanges affectent la santé humaine.”

Voici la liste des polluants qui endommagent sérieusement le cerveau des foetus vertébrés :

– l’antimicrobien Triclosan

On le trouve dans les déodorants, les dentifrices, les solutions hydroalcooliques, les savons, les ustensiles de cuisine en plastique, les chaussettes anti odeurs, les éponges traitées anti odeur, les sacs poubelle, certains jouets en plastique, la literie.

– le bisphénol A

Interdit en 2011 par l’Union Européenne dans les biberons, il est toujours présent cependant sur les tickets de caisse (il y sera interdit en… 2020).

– le benzophénone

Il est utilisé pour les solvants et comme additif dans les cigarettes.

– l’hydrocarbure polyaromatique Naphtol

Il est présent dans les pigments organiques et les colorants.

– les phtalates DBP et DEHP

Ils sont présents dans les sacs de sang, les cathéters, les fragrances vendues dans le commerce, les rideaux de douche, les plastiques “protégeant” la nourriture, les déodorants, les insecticides, les vernis à ongle, les fixatifs pour cheveux.

– les pesticides organochlorés HCB, hexachlorobenzène, et DDE, dichlorodiphenyldicchloroéthylène

Ils sont utilisés comme engrais.

– les acides PFOS, perfluorooctanesulfonique, et PFOA, perfluorooctanoïde

Ils sont utilisés comme détergent et antimicrobien, mais également dans les moquettes anti tâches, les produits nettoyants pour moquette, les sacs de pop corn destinés au micro-ondes, dans les ustensiles anti adhésifs, dans les produits cosmétiques, les revêtements de sols à base polymère fluoré, dans les mousses anti incendie. Ils sont malheureusement extrêmement diffusables et donc présents dans les poussières, l’eau et les aliments.

– le perchlorate

Ce propulsif est principalement utilisé en laboratoire et dans l’industrie des réacteurs nucléaires. Il est également présent dans les tubes électroniques, les huiles lubrifiantes, dans le cuir tanné, dans les colorants et les tissus, dans les engrais et les émaux.

– le biphényle polychloré

Ce PCB est un isolant électrique ininflammable : on le retrouve dans certains adhésifs, dans des peintures, certains papiers autocollants, dans les fours micro-ondes, comme additif d’huiles minérales, et surtout dans les appareils électriques.

– l’éther décamobromodiphénylique (BDE-209)

Il fait partie d’une famille de 209 produits utilisés pour l”ignifugion des matières plastiques et des textiles.

– le mercure de méthyle

Il est issu de la pollution atmosphérique. On le retrouve partout : sols, eau, océan, poissons, mammifères marins.

– le chlorure de plomb

Ce minéral naturel se retrouve comme pigment pour la peinture blanche.

Maelys Lecor

* Fini, J.-B. et al. Human amniotic fluid contaminants alter thyroid hormone signalling and early brain development in Xenopus embryos. Sci. Rep. 7, 43786; doi: 10.1038/srep43786 (2017).

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine