Rennes. Interpellé 12 fois en un an et écroué à Rennes, il ne sera pas expulsé

rennes_rue_de_la_soif
Crédit : nicolas vigier (flickr cc)

15/03/2017 – 08H35 Rennes (Breizh-info.com) – Un Algérien de 23 ans a été condamné à dix mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Rennes, ce lundi 13 mars 2017. Cela fait suite à de multiples agressions commises rue Saint-Michel à Rennes, en compagnie d’un complice, qui se déclare mineur – ce qui n’est pas prouvé – et qui sera jugé devant le tribunal pour enfants.

Le prévenu, entré clandestinement en France, fait partie de ces bandes d’immigrés qui sévissent depuis des mois principalement dans le centre ville de Rennes. Déjà  interpellé par la police à Paris  une douzaine de fois  en une seule année, il a  déjà été condamné.

Le tribunal n’a pas pour autant prononcé d’expulsion du territoire, et cela malgré le fait que le condamné soit en situation irrégulière et qu’il ait commis de nombreux actes de délinquance.

Dans la nuit de samedi à dimanche, il avait, en compagnie de son complice, tenté de voler plusieurs passants, profitant de leur état d’ivresse avancé. Une bagarre a même éclaté, lors de laquelle lui ou son complice ont tenté de mettre un coup de tesson de bouteille au cou d’une des victimes.

Il devrait sortir dans quelques mois, et pouvoir de nouveau circuler dans les rues de Rennes, ou d’autres métropoles françaises.

Crédit photo : Nicolas Vigier (flickr cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • alaintassin

    Elle est belle la justice Française qui laisse des voleurs voyous sans papiers circuler librement en France!

  • sitonia83

    Et oui, 7 millions d’Algériens en France……………

  • Roban

    “il ne sera pas expulsé” : C’est une chance pour la France ! Il a fallu attendre 13 à la douzaine pour enfin le condamner.

  • WAUQUIER

    les bretons votent majoritairement à gauche, inutile donc de les plaindre!maintenant, en plus, mais chut, la gauche vends les mosquées aux pays étrangers, comme celle de paris à l’algérie, et cerise sur le gâteau, ces mosquées deviennent territoires étrangers, soumis à la même exclusion des contrôles de police que les ambassades! elle est pas belle la vie d’islamistes délinquants en france sous la chienlit socialiste!