Nantes : des policiers municipaux pris à partie par des marginaux avec chiens

Nantes_50_OtagesNantes_50_Otages

15/03/2017 – 15H35 Nantes (Breizh-info.com) –  La mairie de Nantes a décidé de débarrasser le centre-ville des regroupements de marginaux avec chiens. Du 1er mars au 31 octobre, un arrêté municipal prescrit l’intervention de la police municipale et le transport des animaux à la fourrière animale dès qu’un regroupement dans l’hyper-centre se fait avec plus d’un chien. Sauf que ce n’est ni Johanna Rolland, ni les autres élus qui sont allés en ville expliquer à la population concernée les effets de l’arrêté, mais la police municipale.

Mardi soir, vers 18h, la police municipale remarque un regroupement de jeunes routards avec plusieurs chiens près d’une sandwicherie au carrefour 50 Otages / Franklin Roosevelt. Une patrouille de policiers municipaux décide de leur expliquer l’effet de l’arrêté. « Sauf votre respect vos collègues m’ont tenu le même discours il y a trois quarts d’heure », répond l’un d’eux. Un autre, plus énervé, les prend à partie. Une policière municipale, défiée par trois personnes, dont deux très jeunes filles, tient bon « je vous dis clairement, les chiens on les emmènera ». Un routard réplique : « faudra savoir arrêter les armoires Louis XVI » en montrant son lourd sac : « et me mettre le gun [pistolet] sur la tempe ».

Une autre patrouille de police municipale débarque sur les lieux pour venir en aide aux collègues. Entre temps, la situation s’est calmée. Une jeune fille Rom passe, la réaction des routards fuse : « les roumains, vous leur dites rien, mais vous nous emmerdez ! Les roumains ça fait la manche, des vols, c’est pas du racisme, c’est la vérité ». Ils finissent par lever le camp pour aller près de la Médiathèque, hors du périmètre de l’arrêté.

L.M

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Gweltaz

    Un ami à moi revient du Kazakhstan. Là-bas, à Astana, pas de RSI, pas d’allocs. La manche ne peut se faire que devant les églises. Donc si tu veux bouffer, tu dois faire des travaux d’intérêt général, comme déneiger (les rues sont nickel malgré la neige).

    Allez les crasseux, à désherber l’espace publique afin de payer des croquettes à vos chiens :)

    • Rozenn

      Oh, vous avez un ami qui vient du Kazakhstan, vous aimez donc les étrangers. Vous allez devoir partir. Dehors le crasseux!

      • Gweltaz

        Arf :) C’est un FDS qui y était pour affaires.
        N’empêche que là-bas personne ne peut recevoir d’argent de l’état sans une contrepartie, aussi mince soit-elle.