Rennes. Pas de test osseux pour le mineur isolé étranger…faute de praticien

rennes_police

17/03/2017 – 07H35 Rennes (Breizh-info.com) – C’est une anecdote qui en dit long sur l’état de l’administration et des hôpitaux en France : le 6 mars dernier, un mineur isolé étranger de Rennes se fait contrôler dans le TGV sans titre de transport. Arrêté par les forces de l’ordre dans la foulée, il est retrouvé en possession de deux téléphones portables dont l’un a été volé quelques temps auparavant à Landerneau.

En garde à vue, ce dernier – qui se dit né à Oujda, au Maroc, comme beaucoup d’autres mineurs isolés étrangers à Rennes –  ne reconnait pas le vol.

Alors que les policiers veulent faire contrôler son âge en procédant à un examen osseux, ces derniers se retrouvent confronter à une nouvelle problématique ; aucun médecin n’est disponible pour pratiquer le test !

A défaut, l’individu est donc relâché, laissé libre dans la nature et sera convoqué prochainement par la justice.

Le même jour à Rennes, un autre individu, expliquant être un mineur né en Libye alors qu’il apparait majeur aux yeux des policiers, a été arrêté avec deux barrettes de cannabis, dont l’une dissimulée dans la raie de ses fesses. Et 200 euros en liquide dont l’origine est, selon l’accusé, le fruit de sa mendicité (il explique aux policiers que les passants lui ont donné des billets et non pas du liquide, sic). Des tests osseux pratiqués le lendemain – en présence cette fois-ci d’un practicien disponible – révéleront sa majorité.

Pas inquiété lui non plus concernant une éventuelle expulsion, ce dernier sera simplement convoqué prochainement pour être jugé.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine