Vers une hausse des coupures de gaz et d’électricité au 1er avril ?

gaz

17/03/2017 – 07H15 Paris (Breizh-info.com) – Le médiateur de l’énergie tire la sonnette d’alarme après l’hiver rigoureux que nous venons de traverser. Le 1er avril, les fournisseurs d’énergie pourraient bien fermer le robinet ou le compteur des mauvais payeurs.

30% c’est la hausse de la consommation d’électricité et de gaz enregistrée en France sur le mois de janvier, à cause de la vague de froid qui a frappé le pays, et fait même craindre un temps qu’il y ait un risque de black-out.

Le problème, c’est que cette hausse de la consommation énergétique commence à se voir maintenant pour ceux qui sont facturés au réel et le médiateur de l’énergie craint que le nombre d’impayés explose au cours des prochaines semaines, sachant que la précarité énergétique touche désormais plus de 12 millions de français, un chiffre qui a progressé de plus de 5 % en seulement un an.

En 2016, plus de 600 000 compteurs d’électricité ou de gaz ont été fermés ou bridés, parce que les clients ne payaient pas ou mal leurs factures. Rien que pour le gaz, le nombre d’interventions a fait un bond de 25 % l’an dernier, notamment en raison des hausses de tarifs lentes, mais régulières, que subit cette énergie depuis plus d’un an.

En France, plus de 3 millions de foyers bénéficient de tarifs sociaux qui viennent réduire les factures de gaz ou d’électricité,en fonction du nombre de personnes dans le foyer et de leurs revenus.

Ils étaient seulement 600 000 il y a 5 ans, signe de l’aggravation de la situation, mais manifestement, cette aide ne suffit pas.

En 2018, un chèque énergie devrait être mis en place, pour cette fois, quatre millions de foyers français. D’un montant moyen de 150 euros, il viendra réduire le poids des dépenses d’énergie des ménages en situation de précarité énergétique. Insuffisant estiment certains : c’est d’au moins 600 euros par an dont ils auraient besoin pour pouvoir honorer leurs factures de gaz et d’électricité.

Ceux qui se chauffent au fuel et n’ont pas les moyens de remplir leur cuve, n’ont que leurs yeux pour pleurer.

La “prime à la cuve de fioul” de 200 euros, qui existait encore en 2009, a depuis été supprimée. Le chèque énergie devrait aussi leur venir en aide.

Enfin, ceux qui se chauffent au bois savent déjà depuis longtemps ce qu’il faut faire… l’Office National des Forêts signale de plus en plus de vols de bois coupé dans les forêts dont il a la responsabilité.

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

  • Ludo22

    Les nôtres avant les autres et l’ on arrêtera de trouver des vieux morts de froid dans leur logis tandis que des dizaines de milliers d’ immigrés dorment au chaud dans des hôtels trois étoiles.
    Votez pour le peuple de France.

  • Ysaure 95

    Presque 9 millions de français au dessous du seul de pauvreté et l’on continue de mettre en avant ce genre d’infos bien hypocrytes dont nos élites se foutent, pire accentuent le fossé en imposant des mesures draconiennes, restriction du chauffage exclusif au bois et contrôle millimétré de toute votre consommation grâce aux tout récents radars linky (petite merveille de l’ingénurie sociale).
    Continuez à bien voter surtout !