Tarifs sur les marchés nantais : 5,41 % d’augmentation en deux ans !

marché-nantes-zola

18/03/2017 – 08h30 Nantes (Breizh-Info.com) –  Après l’insécurité et les vols sur les marchés – qui diminue un peu grâce à une présence plus grande de la police municipale depuis quelques semaines – nous nous sommes penchés sur un autre sujet épineux : les tarifs des emplacements sur les marchés nantais.

Nombre de commerçants avaient l’impression de payer de plus en plus cher. C’est un fait : nous avons trouvé les tarifs 2015, 2016 et 2017 décidés par le conseil de Nantes Métropole (et le conseil municipal de Nantes en ce qui concerne la halle de Talensac).

D’après nos calculs, il y a une augmentation moyenne de 5.41% en deux ans, hors les petits marchés (dont les prix restent stables) et les droits de branchement électriques. Plus que les passagers, ce sont les commerçants abonnés qui sont matraqués, avec 6,96% d’augmentation sur le terre-plein de Talensac en deux ans, 6,06% à la Petite Hollande, 5,41 % sur les marchés de Zola et des Américains. Les producteurs abonnés passent aussi à la caisse : +7,06 % sur le terre-plein à Talensac ou encore +6,25 % à la Petite Hollande.

La halle de Talensac, déjà chère (40.08€/m²/trimestre) ne s’est renchérie « que » de 2% depuis 2016. Cela fait réagir les commerçants : Xavier, abonné au marché de Zola, ne s’y « retrouve pas : la clientèle n’a pas augmenté de 5%, elle ». Patrice, crêpier à la Petite Hollande, trouve lui « normal de payer pour les infrastructures ; tout augmente partout, donc c’est logique que les tarifs montent aussi ». Samir, un abonné qui vend des olives et des épices à la Petite Hollande, trouve que « la vache à lait que constituent les abonnés est bonne ».

Louis Moulin

Crédit Photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Ludo22

    Il faut bien payer les dégradations en ville commises impunément par les chouchous gauchistes de Mme le maire.