Marché de Basse-Indre : 34 à 40% d’augmentation des tarifs en trois ans !

basse_indre

20/03/2017 – 07H15 Nantes  (Breizh-info.com) –  Après nous être intéressés à l’évolution des tarifs des marchés nantais, nous avons constaté que Nantes n’est pas la seule commune à matraquer ses commerçants. A Indre (44) les tarifs du marché ont explosé, avec de 34 à 40% d’augmentation en trois ans.

Il faut dire que sur le marché de Basse-Indre, celui du dimanche sur les quais de Loire qui attire 5000 personnes issues de tout l’ouest de l’agglomération, les tarifs n’avaient pas bougé de 2009 à 2014. Nous avons retrouvé la délibération (papier) du 17 décembre 2009, qui fixait les tarifs à 1€ le mètre linéaire pour les commerçants abonnés et 1,30 € pour les passagers ; le marché venait alors d’être rénové.

En 2014, grand chamboulement ; le Drenn, qui semblait inamovible, est débarqué sur fond de polémiques liées à l’installation de Roms en pleine ville et Serge David le remplace. Il entreprend de remonter tous les tarifs municipaux.

Ceux du marché sont revalorisés une première fois lors du conseil municipal du 31 mars 2015, passant à 1,15 € (abonnés) et 1,60 € (passagers) respectivement ; un forfait eau et électricité apparaît. Ils augmentent encore au conseil municipal du 15 décembre 2015 (1,32 et 1,80 € respectivement). Le 13 décembre 2016, nouvelle hausse, plus modérée, de deux centimes au mètre linéaire, et pour le forfait eau/électricité. En tout, la hausse est de 34% pour les commerçants abonnés et 40% pour les passagers.

Au printemps 2017, c’est la foire d’empoigne au conseil municipal, la majorité de Serge David a très nettement rétréci et ne tiendra probablement pas jusqu’en 2020. Le matraquage des commerçants continuera-t-il ?

Louis Moulin

Crédit Photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine