Législatives. Les candidats des Républicains en Bretagne administrative

le_callennec
Isabelle Le Callennec

20/03/2017 – 07H35 Loudéac (Breizh-info.com) – Samedi matin, à Loudéac (22), se tenait une réunion de travail organisée autour de Marc Le Fur, député des Côtes-d’Armor, et Isabelle Le Callennec, députée d’Ille-et-Vilaine, porte-parole de François Fillon et vice-présidente du parti Les Républicains.

Il s’agissait de préparer les élections législatives à venir.

Malgré la campagne agressive contre François Fillon suite à « l’affaire Pénélope », malgré le ralliement au camp Juppé de certains, on retrouve certains candidats n’étant pas des fillonistes dans certaines circonscriptions législatives, ce qui est étonnant, puisque cela signifie que, par exemple, dans la 5ème circonscription du Finistère, Maël de Calan représentera la droite et le centre lui qui n’a eu de cesse de se démarquer de François Fillon et d’oeuvrer pour Alain Juppé, tout en quittant la campagne de M. Fillon par la suite.

Mais il n’est pas le seul …comme le montre la liste ci-dessous :

Côtes-d’Armor

Sylvie Grondin, 1re circonscription
Didier Déru, 2e circonscription
Marc Le Fur, 3e circonscription
Martine Tison, 4e circonscription

Finistère

Véronique Bourbigot, 2e circonscription
Patrick Leclerc, 3e circonscription
Marguerite Lamour, 4e circonscription
Maël de Calan, 5e circonscription
Gaëlle Nicolas, 6e circonscription
Didier Guillon, 7e circonscription
Laëtitia Boidin, 8e circonscription

Morbihan

François Goulard, 1re circonscription
Philippe Le Ray, 2e circonscription
Soizik Perrault, 3e circonscription
Marie-Hélène Herry, 4e circonscription
Marie-Claude Gaudin, 5e circonscription
Anne-Maud Goujon, 6e circonscription

Ille-et-Vilaine

Catherine Rolandin, 1re circonscription
Bertrand Plouvier, 2e circonscription
Mélina Parmentier, 3e circonscription
Jean-Marc Carreau, 4e circonscription
Isabelle Le Callennec, 5e circonscription
Thierry Benoit, 6e circonscription
Gilles Lurton, 7e circonscription
Amélie Dalhuin, 8e circonscription

Ainsi, outre Maël de Calan, Thierry Benoît avait lui aussi lâché médiatiquement François Fillon tout comme également Gaëlle Nicolas,

L’équipe de François Fillon – candidat qui s’est maintenu notamment grâce à la forte mobilisation de la droite dure et/ou catholique au Trocadéro début mars – a décidé de maintenir ces investitures en faisant donc fi de toute cohérence en terme de programme politique.

Elle a même, dans la 12ème circonscription de Seine-St-Denis, épinglé Xavier Lemoine, l’un des symboles de cette droite catholique proche de La Manif pour Tous, au profit de l’UDI.

De petits calculs entre faux amis qui exaspèrent une partie croissante de l’électorat.

Crédit Photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine