Débat présidentiel. Mélenchon et Le Pen, les candidats « anti-système », quitteront-t-ils le plateau ce soir sur TF1 ?

presidentielle_candidatd

20/03/2017 – 12H00 Paris (Breizh-info.com) ‑ Ce soir à 21h sur TF1, se tiendra le premier « débat » pour l’élection présidentielle. Un débat pour lequel 6 candidats sur 11 autorisés à se présenter à l’élection – c’est à dire ayant trouvé les parrainages nécessaires – n’ont pas été invités. Ainsi, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle, François Asselineau et Jacques Cheminade, jugés comme étant les « plus petits candidats » ne parleront pas aux côtés de Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, et Jean-Luc Mélenchon.

Fait étonnant, le CSA puis le Conseil d’État ont déclaré suite à une réclamation de M. Dupont-Aignan que cette sélection des candidats n’était pas « une atteinte grave et manifestement illégale au pluralisme de l’expression des courants de pensée et d’opinion »  et ne constituait pas à elle seule « une méconnaissance du principe d’équité » entre les candidats à la présidentielle.

De quoi surprendre de nombreux électeurs se sentant humiliés et discriminés par ce choix de TF1, groupe privé il est vrai.

Face à cette décision, Nicolas Dupont Aignan, alors qu’il était l’invité du 20h de TF1 ce samedi 18 mars, est parti avant même le début de son entretien, tout en ayant pris le soin d’expliquer aux téléspectateurs pourquoi il faisait ce geste symbolique, qui lui en coûte puisqu’il ne s’est pour le coup par exprimé sur son programme politique. Un geste largement commenté, partagé, et apprécié sur les réseaux sociaux signe de la défiance croissante des citoyens vis à vis des grands médias – qui justifient le choix de TF1 – mais également des institutions qui les protègent.

La question qui se pose désormais pour le débat de ce soir est la suivante : Marine Le Pen, tout comme Jean-Luc Mélenchon, qui n’ont de cesse de se revendiquer candidats « anti-système », quitteront-t-ils le plateau de TF1 en solidarité avec les 6 candidats écartés du débat ?

Pour quelques minutes d’un débat très aseptisé durant lequel les candidats n’auront qu’une minute trente pour exprimer une idée avant de laisser la place au candidat suivant, le retentissement qu’aurait ce choix d’adresser un bras d’honneur aux médias du système serait important c’est certain …

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

  • Ludo22

    Quelle horreur ! Quitter le plateau d’ une chaîne qui choisit à la place des Français qui a le droit de s’ exprimer et qui ne l’ a pas.
    L’ absolution donnée par un CSA de gauche aurait force de loi dans cette « campagne » présidentielle menée tambour battant par les merdias et la justice instrumentalisée.
    Elle est belle la démocrassie à la française.

  • CelticPariz

    Ce débat est un véritable pied de nez à la démocratie ; Vive l’UPR !!!

  • Bob 3000

    Que ne feraient pas les journalistes pour faire croire que Le Pen et Mélenchon seraient hors-système. Les deux sont pourtant des étatistes forcenés, du pain béni pour le système en place, c’est à dire l’état Français.