L’impasse populiste, par Gérard Dussouy

populisme

L’échec des populistes néerlandais montre qu’ils n’ont pas retenu la leçon autrichienne (en Autriche le candidat du FPÖ a frôlé la victoire, grâce à sa conversion à l’Europe). Et il en sera de même en Mai et Juin prochains pour les populistes français, avec la double défaite annoncée, celle de Marine Le Pen à la présidentielle, et celle du Front National aux élections législatives, incapable qu’il est de nouer les alliances que celles-ci exigent au second tour.

Dans les deux cas, c’est le rejet de l’Europe qui est la cause de l’impasse populiste, c’est-à-dire l’impossible accès au pouvoir suprême.

En effet, partout en Europe, les opinions publiques bien qu’elles soient déçues, ou pire encore, par l’Union européenne, bien qu’elles puissent être en désaccord avec son orientation économique et commerciale ultra-libérale, avec sa politique d’immigration intense, sont, dans leurs majorités respectives, conscientes que la solidarité des peuples européens ne peut être mise ne cause ; que la division et la fragmentation seraient la pire des solutions.

C’est ainsi que les Néerlandais savent très bien que leur pays est le débouché maritime de l’économie allemande, et qu’il serait absurde de rétablir une frontière entre lui-même et son grand voisin, ou avec la Belgique.

Les populistes gagneraient en crédibilité à s’affirmer européens, tout en réclamant un changement d’orientation radical de l’Union européenne. Ils devraient comprendre que tout ce qu’ils ne pourront jamais faire à l’échelle nationale, est réalisable à l’échelle continentale. Les nationalistes écossais leur montrent aussi la voie.

Pragmatistes, et étant par conséquent tout le contraire du dogmatisme souverainiste français, ils vont, une seconde fois, demander le retrait de l’Ecosse du Royaume-Uni afin qu’elle échappe à la catastrophe du Brexit, et qu’elle demeure en Europe où se joue son avenir.

Gérard Dussouy.

Crédit Photo : wikia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Mamaman Nowel

    Mais c’est exactement ce que veut le FN…. lisez leur programme avant d’en parler. Marine a répété à l’envi que dès son accession au pouvoir elle négocierait avec l’UE sur certains points cruciaux. Dans le cas où les négociations n’aboutiraient pas, elle proposerait un referendum de sortie de l’UE. Que si le résultat du référendum était de se maintenir dans l’UE, elle quitterait le pouvoir. Je ne sais pas ce que vous voulez de plus mais un discours pareil démontre qu’elle sait ce qu’elle veut et qu’elle respecte le peuple. Pour ma part, une sortie de l’UE est indispensable. L’europe telle qu’elle est conçue est une europe de la finance, du plus fort qui bouffe le plus faible. Je veux une europe des nations. Quant à votre exemple des Pays-Bas et de leur accès à la mer est ridicule. Vous lisez trop les commentaires sur les réseaux sociaux.

    • Gwendal Pennanech

      « Respecte le peuple ». Le Front National n’a jamais respecté le peuple Breton ! Les autres partis français pas non plus d’ailleurs . Et malheurement trop de Bretons ne se respectent pas eux-mêmes.

  • Scat9201 .

    débile. Geert Wilders n’a pas perdu puisqu’il a progrèssé !! Ce sont les sondages qui le surestiment sans arrêt !!!Je l’ai toujours dit. Il est évident que Wilders n’allait pas devenir Premier ministre. personne n’y croyait, même pas lui. Bravo au PVV pour ce beau succès. Car cela a été quand même un succès électoral, En rien une « impasse »

  • Scat9201 .

    « Les populistes gagneraient en crédibilité à s’affirmer européens, » C’est ce qu’ils ont toujours fait… donc auteur tout faux. » tout en réclamant un changement d’orientation radical de l’Union européenne » l’UE est irréformable, on le sait très bien. Il n’y a donc pas à la réorienter. Il faut donc mettre à terre l’UE…. qui est de toute façon condamnée, tout comme l’euro. C’est juste une question de temps

    • Alain

      L’Europe irréformable?
      Pas si sûr si la France quitte l’Europe, elle pourra à nouveau évoluer sur un modèle autre que la conservation de l’Etat-Nation (on vivait bien dans le Saint-Empire et sans piller les voisins comme l’on fait les Français, et ne faisaient pas les Bretons avant de se sentir pousser par le vent de la civilisation).

      Quitter l’Europe sera pour la France et la Bretagne ce sera les dernières cartouches pour protéger l’Etat-Nation.
      Les Français payerons leur désamour de leur nation qui les faits se nier eux-même en compensant par le colonialisme.

      Et pour les Bretons, ce sera la même récompense pour leur lâcheté d’avoir au nom du progrès (vu les Français) troqués l’amour de leur pays pour la négation française de la nation charnelle.

      Car si en Europe il y a quelque chose d’irréformable, c’est bien la République et le fantasme de ceux qui rejettent leur identité réelle pour la remplacer par une identité artificielle.

  • Scat9201 .

    « FPÖ a frôlé la victoire, grâce à sa conversion à l’Europe). Et il en sera de même en Mai et Juin prochains pour les populistes français, avec la double défaite annoncée, celle de Marine Le Pen à la présidentielle, et celle du Front National aux élections législatives, incapable qu’il est de nouer les alliances que celles-ci exigent au second tour. » encore faux. Le FPÖ ne s’est pas converti à l’Europe, il est européen., comme le FN ! « ,mais pas UE !!….. et le FN ne va pas perdre. Il va être incontournable électoralement parlant, bien au contraire. Je passe sur les autres absurdités lues…….

  • Gautier

    Le brexit est l’opposé d’une catastrophe pour les Anglais, renseignez vous et soyez honnète!
    L’Europe s’éffondre . Il est plus sage de quitter l’Europe, avant qu’elle ne nous entraine dans le gouffre. c’est un échec total. çà suffit, ouvrez les yeux; quelle réussite pour la grèce, le portugal, l’Italie, etc…

    • Gwendal Pennanech

      La France s’effondre aussi! Avec ou dans MLP la bombe démographique explosera. Il est plus que temps d’ouvrir les yeux et de se recentrer sur la Bretagne . Le salut ne viendra pas de la France au stade terminal! Un peu de morphine pour faire passer la douleur n’y changera rien.

  • Georges29

    Bonjour.

    Raz le bol d’entendre que quitter l’Union Européenne telle qu’elle est aujourd’hui serait une catastrophe. Alors qu’il suffit de regarder son organisation … (financement, pays, influences jusqu’aux
    détails de réglementation et de justice, prébendes diverses, et autres intérêts financiers globaux en jeu, …), l’Histoire et ses « peuples » divers, les disparités des économies, mentalités besoins
    et « lois », des pays qui la composent maintenant …, ainsi que « l’Euro » qui aurait dû être une monnaie commune juxtaposée au monnaies nationales, et non la seule pour tous, chaque pays gardant la sienne afin de maîtriser son économie nationale, (revoir l’historique du « serpent monétaire …).
    Quelques études solides, non médiatisées, expliquent bien que ce retour au Franc, est possible et même souhaitable pour « le peuple de France », malgré les intérêts financiers mondialistes …
    Citoyen français de 74 ans, d’origine paysanne connue remontant au dix-septième siècle, je revendique d’être « populiste » au sens politique et médiatique actuel, soit compris bien au fait et au près des réalités :
    la nourriture chaque jour dans les assiettes, etc … . A propos d’immigration incontrôlée, la solidarité et la charité envers le monde entier, dont l’islam envahisseur exploiteur du travail des pays « conquis » … a des limites, (voir l’Histoire et aussi récemment : http://www.dreuz.info/2016/08/19/refugies-les-limites-du-devoir-dhospitalite/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29).
    Et de plus en France nous ne sommes que 01% de l’humanité !
    Quant à me coller une étiquette politique sur le dos, vérifiez d’abord ce que vous avez dans votre assiette aujourd’hui, demain, etc … . D’où cela vient-il ? Que chacun vérifie ce qu’il a fait pour obtenir cela …, et en particulier nos élus et dirigeants français, et surtout les promoteurs et dirigeants de l’Union européenne, …
    (Excusez-moi si mes explications un tantinet épidermiques choquent quiconque, désolé).

    • Gillic

      Très bien dit !!!

    • Gwendal Pennanech

      Vous pouvez appliquer la même logique à la France. La Bretagne s’en sortirait mieux sans la France. Je comprends que nos anciens aient encore une certaine nostalgie mais la Fance est moribonde , union européen ou pas. Être « citoyen français » n’est pas une gloire plutôt un boulet. Nous pourrions très bien rejoindre un arc atlantique vus nos liens naturels avec les îles Britanniques , la Norvège et le fait que nous sommes l’avant-poste naturel du contInent européen en face des Amériques. Nous devons être fiers de nos racines.

  • Gillic

    De toutes façons, l’ Union Européenne n’ a été que le nivellement par le bas, le peuple français n’ y a rien gagné, bien au contraire et surtout depuis l’ avènement de l’ euro !!!!

    • Gwendal Pennanech

      Au fait ça existe le « peuple français »? Fiction crée à la révolution française et qui a démontré sa totale débandade sous la pression des événements en 1940.

    • Scoobidou

      Le « peuple français » c’est bientôt plus que des Africains. On vous le laisse votre peuple français. Bevet Breizh !

    • Alain

      Pouvez-vous nous définir ce que vous qualifier de « peuple français »?

      Ici nous sommes sur Breizh-Info, pas sur France-Info…!

      Car je n’ai jamais vu quelqu’un donner une définition sérieuse du « peuple français » alors que donner la définition du « peuple breton » ne pose ni un problème aux Bretons ni à l’ensemble des habitants de cette planète!

      • Gillic

        Quand je dis peuple français je veux parler de ceux qui ne profitent pas du système mais qui au contraire sont exploités par le système pseudo démocratique en vigueur en France ! Quand au peuple breton, je suis breton, bretonnant depuis ma prime enfance et non résident en Bretagne, et quand je m’ y rends pour les vacances, j’ ai énormément de mal à retrouver le peuple breton de mon enfance ! Surtout dans les festou noz pour touristes qui pullulent en été !! En comparaison, j’ ai habité 12 années de ma vie en Corse et en comparaison, on peut vraiment parler du peuple corse qui malgré des divergences politiques certaines est malgré tout très globalement très solidaire !!!!!!!
        Quand à écouter France info, je n’ ai pas pour habitude d’ écouter des radios gauchistes, Radio Courtoisie et (Radio Kreïz Breïzh pour les vacances) me suffisent …………

        • Alain

          J’entends votre remarque sur le peuple breton… ce n’est pas un secret que nous avons une difficulté depuis 70 ans à assumer notre nationalité! Et visiblement, cela vous concerne également…! Car le fait d’être brittophone ne vous en épargne pas, ce sont malheureusement bien souvent les plus complexés…

          Donc vous critiquez le Peuple Breton, mais pour vous exprimez vous utiliser le terme « peuple français » dont l’immense majorité des français (les vrais) sont incapables d’en donner une définition concrète…. C’est pas très logique mais tellement Breton d’aujourd’hui!

          Je vous rassure, ici c’est bien la Bretagne et il n’y a pas de « peuple français »….!
          Et pour le reste, on se soigne même si cela prendra un peu de temps!

          Et je me permets de vous dire que les Festou noz ne sont pas fait pour les touristes..!
          Vous connaissez beaucoup de touristes qui sachent danser autre chose que des trucs de « boites de nuit »…? Il est grand temps pour vous de revenir dans votre pays… ne serait-ce que pour participer concrètement à le remettre sur ses pieds!

  • Artza56

    En utilisant volontairement populiste plutôt que patriote, vous vous positionnez sur l’échiquier politique, Inutile donc de poursuivre plus loin. Personnellement, je suis convaincu que la Bretagne, entre autres, est en capacité de se distraire de l’Hexagone et de vivre une embellie constante. Parce que la réussite est affaire de volonté plus que de stratégie. De travail plus que de théorie. Et notre domaine tant agricole que maritime est riche de gisements rentables.

  • Alain

    Toujours amusant ou pathétique de voir de Bretons demander de quitter l’Europe pour sauver la France, des gens qui défendent le pays qui les a colonisé et détruit au point qu’ils se prennent aujourd’hui pour presque plus Français et les vrais Français.

    Alors la Bretagne était riche comme on ne l’imagine plus aujourd’hui lorsqu’elle commerçait avec l’Europe et qu’elle n’a pas arrêté de s’appauvrir depuis qu’elle est intégré de force dans la France (pays qui a toujours un problème avec ses voisins), encore plus vrai depuis 1789.

    Bien sûr que l’Europe a un problème : Elle a été construite sur le principe français des Etats-Nations, avec le rêve de voir le couple Franco-Allemand piloter cet ensemble : la France ayant les commandes et l’Allemande condamné au silence apportant le financement.

    Sauf qu’aujourd’hui, l’Allemagne n’a plus le rôle d’esclave économique et la France n’est que le reflet d’elle-même.

    Oui, pour les Bretons, les vrais pas ceux qui se prennent pour leurs colonisateurs, il faut continuer le projet d’Union-Européenne mais changer le principe d’un pilotage par les Etats-Nations. Si les Bretons connaissait un peu leur culture, ils sauraient que la Bretagne a proposé le projet de l’ « Europe aux 100 drapeaux »(Yann Fouéré), un projet qui s’approche du projet Allemand mais aussi de celui accepté par nombre de pays et que bien entendu la France refuse!

    L’Europe aux 100 nations, c’est une Europe à la fois puissance économique et militaire mais respectueuses des nations historiques (charnelles) qui la composent. C’est à dire, une armée européenne forte (au moins équivalente à celle des USA) qui accompagne une politique étrangère et économique, et en interne le retour à l’indépendance (ou autonomie au sein de l’Europe) de toutes les nations qui seraient seules juges des lois les concernant directement (c’est à dire que la France ne pourrait plus imposer ses lois anti-démocratique en Bretagne).

    Aujourd’hui, l’Europe est un « gâteau » que le monde se partage (comme la Chine au 19ème siècle). Les Américains se battent pour l’accès à son marché, les Russes pour s’en servir de zone tampon contre le risque militaire OTANien et Américain réel ou supposé. En clair, l’Europe et les Européens ne tiennent pas leur rang, tous comme les Bretons ne tiennent pas leur rang face aux Français.

    La construction de l’Europe aux 100 drapeaux apaiserait les relations entre occidentaux (Américains, Européens, Russes) qui feraient bloc face aux autres grands ensembles Chine, Inde, Afrique.

    Cette Europe, c’est celle que veulent les peuples européens…. c’est ce que refuse la France jacobine, car elle ne « pèserait » plus que les 50 millions de vrais français dans un ensemble d’un demi-milliard de personnes (fini la Révolution Universelle jacobine).

    Étrangement, les médias nous explique les peuples ne veulent plus d’Europe…. Quels peuples?
    Même les Anglais ont fait leur choix par l’hypocrisie de quelques ambitieux qui n’ont pas assumé la Responsabilité de leur action quand le vote est allé dans leur sens.

    Franchement, voir des Bretons courir après Marine et la « Grandeur de la France » en critiquant l’Europe, cela doit retourner nombre de nos ancêtres dans leur tombe!