Nantes. A la découverte de L’Atlantide

dav

01/04/2017 -09H00 Nantes (Breizh-info.com) – Longtemps installé dans un immeuble de la CCI situé sur les quais de la Loire, le restaurant à l’enseigne de L’Atlantide occupe depuis fin 2015  une jolie maison perchée au sommet de la butte Sainte Anne. De la salle à manger, la clientèle peut ainsi bénéficier de la plus belle vue qu’on puisse trouver sur la ville de Nantes et son port. Une clientèle heureuse, car ce cadre exceptionnel sert d’écrin à une cuisine tout aussi exceptionnelle, œuvre du chef Jean-Yves Guého.

Arrivé à Nantes en 1998, ce Vannetais a fait ses classes en Alsace, notamment chez les frères Haeberlin, à la célébrissime Auberge de l’Ill. Après un détour par Hong Kong, Jean-Yves Guého reviendra à Paris avant d’atterrir  à Nantes sept ans plus tard pour ouvrir L’Atlantide. Avec un macaron au Michelin et 17/20 au Gault Millau, l’envie de découvrir la cuisine de ce chef breton  nous tenaillait. Bien nous en a pris.

Confortablement installés dans la superbe salle à manger, par un samedi ensoleillé, nous avons opté pour le menu à 70 euros. Après une assez longue attente – près de 45 minutes quand même – agrémentée il est vrai par quelques amuse-bouche bien réussis, les plats vont se succéder sans attente. Une « escalope de foie gras poêlée, vin blanc épicé et kumquat » – plongée dans un excellent bouillon aux saveurs asiatiques – ouvre le bal, suivie d’un filet de bar « laqué au fenouil / gnocchi de pomme de terre ». Le plat nous a épatés : cuisson parfaite, accompagnement sublime. L’émotion est au rendez-vous : on se retrouve en enfance, au bord de la mer.

Suivra un ris de veau « roussi au beurre, morilles fraîches et crémeux de petit pois, gelée de vin jaune ». Tendre à l’intérieur, craquant à l’extérieur, voilà un ris de veau qui rappelle celui dégusté 25 ans plus tôt chez les Frères Troigros. Du très beau travail.

En dessert, le « craquant blanc de nougat, pamplemousse / coco et marmelade de bergamote » tout en subtilité viendra conclure cet excellent repas.

Conseillés par le sommelier, on opta pour un verre de pouilly fumé et un de pinot noir d’Alsace du domaine Léon Boesch. Excellent choix. Très belle carte des vins, bien sûr, à la hauteur de l’établissement. On y trouve même une Romanée Conti, dont on laissera au lecteur le soin de découvrir le prix…

Accueil et service parfaits. On est indiscutablement dans une grande maison.

PLG

L’Atlantide, 5 Rue de l’Hermitage, 44100 Nantes. Tel. 02 40 73 23 23
Fermé le dimanche