Infomigrants. 2,4 millions d’euros de fonds publics pour aider les migrants

infomigrants

05/04/2017 – 07H15 Paris  (Breizh-info.com) –Lancé le jeudi 30 mars, Infomigrants.net est une plateforme d’informations en arabe, anglais et français. Ce site web, financé par des fonds publics, est destiné aux migrants qui veulent quitter leur pays d’origine ou bien qui sont déjà en route pour l’Europe…

Derrière ce site, rapporte Contribuables Associés, « trois médias publics européens qui se sont regroupés : France Médias Monde (France 24 et les radios RFI et MCD – Monte Carlo Doualiya, à destination du monde arabe), l’allemand Deutsche Welle (radio et télévision) et l’agence de presse italienne ANSA.».

Selon RFI, « le budget global actuel d’InfoMigrants est de 2,4 millions d’euros, dont 1,2 provient de l’Union européenne qui cofinance activement le site ».

Actuellement, 21 journalistes travaillent pour ce site, dont 8 sont issus du groupe public France Médias Monde ce qui signifie, selon l’association de défense des contribuables que « la redevance audiovisuelle des Français, 138 euros en métropole, 88 euros dans les départements d’Outre-Mer, est donc utilisée pour financer ce site internet militant.»

Il s’agit effectivement d’un site militant, puisqu’on y trouve une revue de presse avec uniquement des articles dénonçant les pays ou les initiatives s’opposant à l’immigration. Mais aussi des informations pour trouver un travail en France, ainsi que des analyses pour connaître le pays qui accueille le plus de réfugiés.

« Fournir aux migrants des informations fiables, vérifiées et équilibrées sur leur pays d’origine, mais aussi sur les pays par lesquels ils passent et ceux où ils envisagent de se rendre.», telle est la mission que se fixent les journalistes qui y travaillent.

Pour rapidement comprendre la « couleur politique » du site, il suffit de lire quelques articles récents du site ; un article de RFI à charge (les autorités hongroises n’ont pas été interrogées) intitulé « Hongrie: une consultation anti-européenne et anti-migrants lancée » alors que le Premier ministre Orban vient de lancer un référendum sur la politique migratoire de Bruxelles et l’accueil de migrants. L’organisation d’un référendum sur la politique de Bruxelles serait donc anti-européen…

On peut lire encore qu’en Autriche les « actes anti-migrants se multiplient » et que le FPö aurait « surfé sur les inquiétudes suscitées par cet important afflux migratoire.». 

Des informations partisanes financées par le contribuable ? Il n’en fallait pas plus pour faire réagir le « Collectif des Usagers du Service Public de l’Audiovisuel » qui a lui aussi repéré des partis pris tranchés sur le site : « les mesures restrictives prises par le parlement danois pour dissuader les réfugiés de venir dans le pays sont présentées sous le sous-titre « Le déshonneur danois », tandis que Viktor Orban, est présenté comme un « dirigeant souverainiste coutumier des provocations envers ses partenaires européens », notamment en matière de politique migratoire,  l’interpellation des candidats à la présidentielle par des associations et des intellectuels sur le thème des migrants, se termine par une  tribune politique contre « les mouvements populistes ».

Avant de s’interroger :

« On peut s’étonner du financement par une partie de la contribution à l’audiovisuel public due par les particuliers, la fameuse redevance, d’un site ouvertement favorable à la politique migratoire « ouverte » prônée par l’Union européenne. Le service public de l’audiovisuel a-t-il comme mission de dispenser des informations destinées non seulement aux demandeurs d’asile mais également aux clandestins candidats au départ ?»

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine