Il va falloir trouver un job pour Jean-Marc Ayrault

20/04/2017 – 10H00 Nantes (Breizh-info.com) – La préférence de Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et «parrain» de l’agglomération nantaise, va évidemment à Emmanuel Macron, le candidat des banques et des multinationales. Mais Johanna Rolland (PS), maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a choisi de soutenir le candidat de l’appareil, Benoït Hamon. Cas de conscience pour « Jean-Marc ». Finalement, ce dernier s’est refusé à « ajouter de la division à la division » (France Info, jeudi 30 mars 2017) ; il a redit à cette occasion sa fidélité au PS. Et au rassemblement.

Que va devenir Jean-Marc Ayrault après de 7 mai ? Il a déjà cédé la mairie à Johanna Rolland et sa circonscription à Karine Daniel. « L’ancien Premier ministre ne briguera plus aucun mandat. « Je resterai un citoyen engagé, j’aurai à faire part de mon expérience, peut-être que je donnerais quelques cours ici, que je travaillerais dans une fondation, a-t-il confié le 6 avril à C News. Je veux être utile, je ne veux pas être quelqu’un d’indifférent à son pays. »

Lui qui a souvent remporté, dans la presse, les palmarès des élus cumulards (des années durant, il fut à la fois maire, président de Nantes Métropole, député et président du groupe PS à l’Assemblée) rend son tablier à 67 ans : « J’estime qu’il y a un moment où il faut transmettre et il faut passer le relais. » (Le Figaro, mardi 11 avril 2017).

Une suggestion quant à la future reconversion de JMA : devenir président de l’association « Des Ailes pour l’ouest ». Il pourrait ainsi poursuivre son action en faveur de la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Se retirer sur un échec serait indigne de lui. Et comme c’est l’affaire de sa vie… D’autant plus que l’appui des milieux d’affaires nantais lui est acquis ; banquiers, entreprises du BTP, aménageurs, professionnels de l’immobilier, tous comptent sur lui… Aucun n’a envie de rater cette magnifique affaire que constituent les 700 hectares de Nantes Atlantique à la porte de Nantes. Après le déménagement à l’aéroport de NDDL, il y aura du gâteau pour tout le monde : centre commercial, bureaux, logements, zones d’activités… Le progrès !

Bernard Morvan

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

  • Pschitt

    Pas mal vu. Jean-Marc Ayrault a raté beaucoup de choses en tant que maire et que ministre, mais il laissera une trace dans la promotion immobilière sous la forme de l’immense zone commerciale Atlantis, à l’ouest de Nantes. De plus, le choix du site du futur CHU de Nantes, bien que déplorable sur le plan fonctionnel, va stimuler l’urbanisation de l’île de Nantes et des zones offertes à la construction, une fois Nantes Atlantique fermé. S’il l’est un jour.

  • Christophe Bouhier

    Il lui restera son combi….

  • le guen

    il n’a qu’a ramasser les poubelles

    • Rémi L.

      L’odeur des Français et pire que celle des poubelles. Ils empestent notre belle Bretagne. De véritables ordures.