Bientôt 100 millions d’abonnés à Netflix dans le monde

netflix

20/04/2017 – 06h50 Paris (Breizh-Info.com) –  100 millions d’abonnés dans le monde ; c’est le nombre d’utilisateurs de Netflix ! Le géant américain de la vidéo à la demande se développe à marche forcée et bouscule les modèles établis.

Les observateurs auront fait le rapprochement : d’un côté, TF1, et maintenant M6, réclament des dizaines de millions d’euros aux fournisseurs d’accès à Internet français pour continuer à les autoriser à reprendre le signal de leurs chaînes, dans leurs forfaits box + télé. L’ultimatum est fixé au 30 avril pour TF1, qui réclame 100 millions d’euros par an. De l’autre, Netflix continue à se développer à toute vitesse partout dans le monde en investissant massivement dans la publicité pour séduire de nouveaux clients, plus d’un milliard de dollars cette année, et dans la production de contenus, plus de 6 milliards de dollars. Plusieurs de ses productions ont été sélectionnées et même primées lors des derniers Oscars.

Que faut-il en conclure ? Que la télévision traditionnelle est en train de mourir, lentement mais sûrement. Le fait que Jean-Luc Mélenchon ait fait un tabac pendant sa campagne présidentielle sur sa chaîne Youtube, avec plusieurs millions de vues, n’est pas le fruit du hasard. La télévision de flux, c’est à dire, les programmes qui nous sont imposés, à heure fixe, par des chaînes, fussent-elles variées, est désuète, quand le consommateur peut de plus en plus facilement choisir ce qu’il veut regarder, quand il veut le regarder, arrêter et reprendre à l’envi sans contrainte.

C’est ce que vous expérimentez, par exemple avec TV Libertés, sur Internet, comme sur smartphone ou sur tablette, et cela ne fait que commencer.

Netflix et ses concurrents sont bel et bien en train de changer le mode de vie de centaines de millions de téléspectateurs dans le monde, et bientôt, de milliards. Les chaînes de télévision traditionnelles voient leur audience s’effriter tous les mois de 1, 2, 3%, et savent que leur avenir est désormais menacé. Le problème, c’est que pour l’instant, Netflix propose surtout quasiment exclusivement des séries et des films américains ou anglais à ses clients français.. Des productions françaises, comme la série Versailles, proposée par Netflix partout ailleurs dans le monde, ne sont disponibles que chez Canalplay en France, question de droits oblige.

Mais les choses devraient rapidement changer. Cette nouvelle façon de consommer de la télévision, souple, interactive, permet aussi de créer de nouveaux modèles économiques, et d’envisager des productions de niche. Si chaque téléspectateur de ce JT de TV Libertés faisait un don de 2 euros, nous pourrions tout aussi bien produire une mini-série que réaliser plusieurs grands reportages..

Tout comme Internet a permis à de nouveaux médias d’émerger, face principalement aux mass-médias papier, Netflix démontre que la main mise sur l’information et la culture par les grandes chaînes de télé n’est pas une fatalité.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine