Landivisiau (29). L’UE valide le projet de centrale à gaz, les opposants manifesteront

centrale landivisiau

18/05/2017 – Landivisiau 06h15 (Breizh-Info.com) – Le projet était dans les tuyaux depuis 2012 et aurait dû être réalisé fin 2016. Mais la mobilisation sans faille de plusieurs centaines de Bretons en a décidé autrement. Les irréductibles celtes ont tout fait pour empêcher le projet de centrale au gaz d’aboutir à Landivisiau. Communication incessante, événements festifs et recours juridiques se sont multipliés pendant 5 ans. Malheureusement pour les personnes mobilisées, deux batailles juridiques ont été perdues en 24 heures.

L’association Force 5 déboutée

L’association bretonne, sur tous les fronts environnementaux de la région, avait déposé un recours afin de contester l’autorisation ministérielle donnée à Direct Energie et Siemens d’exploiter la future centrale de Landivisiau.

Cour Administrative de Nantes: délégation d'envriron 25 opposants au projet de centrale à gaz combiné à Landivisiau, autour de Me Faro, avocat au barreau de Paris.

Posted by FORCE 5 Association on Sunday, May 7, 2017

La cour administrative d’appel de Nantes a rejeté le recours, estimant que l’association n’avait pas « intérêt à agir ». Ses statuts, portés sur la protection de l’environnement et la défense du patrimoine ne lui permettraient pas d’attaquer un arrêté technique.

L’Union européenne valide la subvention de l’Etat français

La Commission européenne avait lancé une enquête en 2015 sur les conditions de l’appel d’offre et la régularité de l’aide publique versée aux gérants de la centrale.
Lundi 15 mai, la Commission a rendu un avis favorable au projet, estimant que le versement de cette aide de 94 000 € par mégawatt produit (environ 40 millions d’euros par an) était conforme aux règles de la concurrence édictées par l’Union européenne.

centrale landivisiau

Xavier Caïtucoli

Une limite a cependant été apportée : la Compagnie électrique de Bretagne ne pourra pas vendre d’électricité produite à Landivisiau à des entreprises détenant plus de 40 % du marché français de la production d’électricité.

Une décision saluée par Xavier Caïtucoli, Président Directeur Général du groupe Direct Energie : « Nous nous réjouissons de cette décision positive de la Commission européenne qui, en plus d’être un signal en faveur de la concurrence dans la production en France, vient également valider un projet soutenu par le territoire, qui permettra de sécuriser le système électrique breton».

Une manifestation samedi 20 mai à Landivisiau

Les opposants sont remontés et organisent même une manifestation en fin de semaine. « Nous ne nous laissons pas abattre, et nous continuons la lutte, nous vous donnons rendez-vous ce samedi 20 mai à 10 H, pour nous rassembler place du champ de foire à Landivisiau. Venez nombreux, pour nous soutenir, car nous ne sommes pas décidés à courber l’échine !!! Cette centrale ne doit pas voir le jour ! »

Les opposants n’ont cependant pas encore épuisé toutes leurs flèches puisque 5 recours sont encore étudiés. La tension n’est donc pas prête de retomber.

NF

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine