Orvault. Un électeur interpelle Julien Bainvel (LR-UDI) sur l’immigration

immigration_orvault

06/06/2017 – 07h50 Orvault (Breizh-Info.com) – Dominique Gautier est électeur à Orvault, dans la première circonscription de Loire-Atlantique. Dans une lettre ouverte adressée à la presse, il interpelle Julien Bainvel, candidat (LR-UDI) sur la circonscription, notamment à propos de l’immigration.

Nous diffusons son courrier ci-dessous.  Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place. 

Cher Monsieur,

Vous avez déposé dans ma boite aux lettres une invitation à voter pour Vous étant le candidat qui défend le pouvoir d’achat : baisse de 10 % de l’impôt et revalorisation des retraites de 300 € par an. Bravo.

Mais ces sujets économiques, pour importants qu’ils soient, ne sont pas la priorité de vos électeurs.

Si vous aviez pris le tram à Nantes, hier en milieu de matinée, vous auriez été le seul blanc, vêtu à l’européenne, et à parler français.

Ce constat, factuel et non xénophobe, devrait interpeller un futur Député de la Nation.

Car enfin, la nature étant ce qu’elle est, comment voulez-vous faire « vivre ensemble » des populations aux mœurs, coutumes, pratiques, et langues aussi disparates et pas franchement conformes à notre culture et style de vie ?

C’est ce que prône M. MACRON, partisan de la poursuite de l’immigration et du mondialisme libertaire. C’est oublier une donnée bêtement mathématique : le nombre décide de la majorité, et en démocratie c’est la majorité qui fait la Loi.

Nous en voyons déjà les prémices avec le port du voile dans la sphère publique, les fêtes religieuses nouvelles, le ramadan fêté et sponsorisé par certains élus, le halal qui se généralise dans toutes les grandes surfaces alimentaires, la finance et les assurances vie conformes aux préceptes de la Loi coranique, etc, etc.

A ce rythme la charia n’est pas loin de remplacer les Codes napoléoniens.

Si vous en doutez, lisez dans votre quotidien à la rubrique de l’état civil les prénoms français des décès et ceux exotiques essentiellement musulmans des naissances.

J’aimerais donc savoir si votre politique m’obligera de nouveau à déménager comme j’ai dû le faire il y a 25 ans en quittant le 9.3 ?

Car si le politiquement correct veut nous obliger à accepter le « droit à la différence », nous revendiquons aussi le « droit à la préférence » fondement de la liberté.

Mais est-on toujours dans un Pays libre ? C’est ce que j’aurais aimé lire dans votre profession de foi.

Cordialement Vôtre.

Dominique GAUTIER
44700  ORVAULT

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Pschitt

    Je pense que M. Gautier se trompe quand il écrit : « le nombre décide de la majorité, et en démocratie c’est la majorité qui fait la Loi ». D’abord, nos règles constitutionnelles sont ainsi faites que c’est la plus grosse minorité qui fait la loi. Et surtout, le nombre n’est pas tout. Une minorité déterminée et consciente d’elle-même est plus puissante qu’un marais majoritaire. Le Club des Jacobins n’était pas nombreux (à la louche, il ne représentait sûrement pas plus dans la France de 1789 que les musulmans dans la France de 2017), mais il a été le moteur de la Révolution dans ses aspects les plus moches.

  • Christian GERARDIN

    Bravo M. Gautier de rappeler à ce candidat, que le premier devoir d’un politique consiste à protéger ses concitoyens et à anticiper les problèmes à venir.
    Demandez lui de lire le discours d’Enoch POWELL de 1968.
    Cordialement
    CG

  • Alain Brodu

    Bonjour, tout à fait d’accord avec vous. Vous écrivez ce qu’une majorité de Français pensent mais sans oser le dire haut et fort (le politiquement correct règne en France) .
    Quand les Français et leurs élus se réveillerons il sera sans doute trop tard !

  • Arnaud

    Doit-on réellement basée l’ensemble d’une politique sur le fait qu’on homme (à priori à la peau blanche) prétende s’être retrouvé une fois dans un tram avec des personnes de couleur? Ça fait quand même un peu léger je trouve…
    En revanche ce qui est sûr, c’est que les discriminations envers les minorités persistent au quotidien et visiblement vous semblez y contribuer.
    Peut-être serait-il donc plus raisonnable de mener une politique luttant contre les discriminations afin de retrouver les valeurs de notre devise: « liberté, ÉGALITÉ, fraternité ».

    Cordialement