Téléphone mobile. Fin des frais d’itinérance en Europe

frais_itinerance

16/06/2017 – 07h30 Paris  (Breizh-Info.com) – La fin des frais d’itinérance sur le mobile en Europe est entrée en vigueur le jeudi 15 juin 2017. Pas moins de 750 millions d’abonnements sont éventuellement concernés, dont plus de 72 millions de cartes SIM en France.

Concrètement, cela signifie que dans une certaine mesure, lorsque vous voyagez en Europe, plus aucun surcoût ne vous est imputé sur votre facture, que vous appeliez, envoyiez ou receviez des SMS/MMS ou encore naviguiez sur le web depuis votre smartphone (sous réserve d’avoir l’abonnement adéquat).

Dans les faits, si sur une période de quatre mois l’abonné utilise son forfait principalement à l’étranger, l’opérateur sera toutefois en droit d’appliquer un tarif adapté. Au-delà des quatre mois, l’abonné devra souscrire à une offre de son réel pays de résidence.

Les opérateurs téléphoniques ont donc été obligés de cesser, depuis le 15 juin, leurs opérations lucratives sur le dos des consommateurs européens. Mais étant donné le temps durant lequel ils ont profité de ces abonnements « spécial Europe », les poches sont déjà bien remplies pour certains, comme au temps où il fallait débourser presque 100 euros par mois pour un forfait illimité en France !

Tous les opérateurs sont obligés de respecter un minimum de destinations et de pays d’émission dans leur offre, à savoir les 31 pays de l’espace économique européen :

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède. Le Brexit ne devrait rien changer à cela.

Chez certains opérateurs, tout ou partie des pays européens hors cadre sont déjà intégrés dans leurs offres. Pour la France spécifiquement, les départements d’Outre Mer sont compris : Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Mayotte et La Réunion.

Le site « Les numériques » a dressé un tableau des différents opérateurs avec les offres proposées. Tout y est.

Plusieurs méfiances tout de même :

Si les communications effectuées depuis un pays européen ne sont plus surtaxées, les appels qui sont passés depuis la France vers un pays étranger restent surtaxés, sauf évidemment si votre opérateur inclut les appels internationaux dans votre forfait.

Si vous êtes en mer (sur un ferry par exemple) renseignez vous bien avant auprès de votre opérateur, afin de vous prémunir d’une mauvaise surprise, idem si vous longez une frontière.

L’effacement des frais d’itinérance est très certainement un grand pas en direction de la création d’un marché unique des télécoms en Europe, dans les prochaines années, même si les opérateurs historiques y sont, pour le moment, opposés.

Crédit photo : Pxhere (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine