La Trinité-sur-Mer. Les Voiles Classiques, le style avant tout !

Trinité-sur-Mer

La Trinité-sur-Mer fait partie de ces ports qui ont noué une belle histoire avec la course à la voile. Et pour cause. Servant non seulement de port d’entrainement à quelques skippers médiatiques, les multicoques de Thomas Coville ou de Francis Joyon notamment étant amarrés en ce moment aux pontons du port morbihannais, la Trinité organise également ses propres événements nautiques.

Une saison riche en courses

L’année 2017 vient confirmer la dynamique locale lancée par la SNT (Société Nautique de la Trinité-sur-Mer). Le club, dont l’équipe dirigeante a été récemment renouvelée et qui est désormais présidé par Antoine Croyère, est l’un des plus vieux et des plus célèbres yacht-clubs de France. La SNT compte ainsi plus de mille licenciés et des salariés permanents.

La saison a été lancée à la mi-avril avec le Spi Ouest-France, une compétition qui accueille différents types de bateaux pour une centaine de concurrents au total. Le mois de mai fut également chargé avec la tenue de la Mini en Mai, du 6 au 14 mai dernier. Une course qui vient préparer la Mini Transat qui, elle, partira de La Rochelle le 1er octobre 2017.

Enfin, lors du weekend de la Pentecôte a eu lieu l’ArMen Race, qui fait office de plus grande course au large de la façade atlantique et qui, de par son esprit convivial, fait se côtoyer les marins néophytes et les skippers les plus prestigieux.

Les Voiles Classiques de la Trinité, tout en élégance 

Mais au milieu de ce programme fourni, une course se démarque par sa singularité. Les Voiles Classiques de la Trinité vont effectivement offrir un spectacle particulier, du vendredi 14 au dimanche 16 juillet prochain. Des bateaux de différentes époques vont s’affronter dans la baie de Quiberon. Le style et l’élégance seront au rendez-vous puisque des voiliers aux lignes épurées comme les Requins et autres Dragons, des constructions en bois lancées au début des années 1930, seront de la partie.

L’occasion de revoir évoluer sur le plan d’eau ces bateaux techniques et à la carène fine. Le Dragon deviendra même une série olympique de 1948 à 1972. Des constructions récentes mais toutes aussi sportives prendront également part à la régate. Un bel hommage du moderne à l’ancien.

Pour terminer ce bel été, l’Open Match Trophy se tiendra les 26 et 27 août 2017. La course réunit deux catégories : les Open 7.50 et les Mach 6.50. Lors de l’édition 2016, le célèbre navigateur de La Baule, Loïck Peyron, avait mis tout le monde d’accord à la Trinité en remportant les trois manches de l’épreuve dans des conditions particulièrement techniques. Qu’en sera-t-il cette année ?

VL

Crédit photo : Wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine