Les conflits en cours : un nouvel affrontement dans le Nord-Kivu ?

Actuellement une bonne vingtaine de conflits sont en cours dans le monde. Parmi les principaux, l’Afghanistan, la Birmanie, l’Égypte (Sinaï), Jammu et le Cachemire, l’Inde  et la Chine , l’Irak, Israël-Gaza, Kordofan du Sud, Libye, Mali,  Nigeria-Mali (Boko Haram), Soudan, Syrie, Turquie et Kurdistan, Ukraine (Donbass), Venezuela, Yémen

Nord-Kivu-RDCUn nouveau conflit risque d’être rajouté sur la liste puisque le gouverneur de la province agitée du Nord-Kivu a alerté  l’armée congolaise sur la multiplication d’attaques de miliciens. Le gouverneur considère que cette recrudescence récente des attaques manifeste comme le prélude d’une nouvelle guerre dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). « Je lance une alerte particulièrement à l’état-major de l’armée pour qu’il focalise désormais ses stratégies face à ces nouvelles incursions. Une nouvelle guerre se profile à l’horizon », a déclaré à la presse à Goma le gouverneur Julien Paluku. «Ces attaques à répétition à Beni dépassent de loin la capacité des présumés Maï-Maï», a ajouté M. Paluku, indiquant que cette situation devenait «inquiétante» parce qu’elle fait penser à l’existence «d’une autre force» qui soutiendrait ces miliciens non encore identifiés.

Fin juin, le poste douanier de Kasindi, à la frontière avec l’Ouganda, a été attaqué par des Maï-Maï . Le lendemain, une autre attaque a été signalée sur une position des Forces armées de la RDC (Fardc) dans la localité de Kalau, sans faire de victimes. Le premier week-end de juillet une position tenue par les Fardc à Nyamitale, dans le territoire de Rutshuru, a été attaquée par des présumés Maï-Maï, jusqu’alors inconnus. La première attaque d’envergure de ces  Maï-maï remonte aux 17 et 18 juin dans la localité de Kabasha puis à Beni où des combats à l’arme lourde ont fait 16 morts.

La première guerre de l’est de la République Démocratique du Congo, déclenchée en 1996, avait conduit à la chute de l’ancien dictateur Mobutu Sese Seko et la deuxième guerre, débutée en 1998, a pris fin en 2003 grâce à une forte mobilisation de la communauté internationale. Elle s’était déroulée sur fond de massacres, de viols de femmes et d’enfants.

Michel Lhomme

Illustration : miliciens Mai-Maï dans le Nord Kivu de la République démocratique du Congo.

Source : Metamag

  • Alain Peulet

    Et nous auront bientôt les mêmes chez nous …! Nous avons déjà les Kalachnikov … les utilisateurs arrivent par centaines chaque jour ..! Et va nous dire que la France n’est pas le tiers monde et ne s’ensauvage pas , que ce sont des « chances …etc..!  » . Les Français endormis et soumis ne sont pas capables ni en mesure de se défendre ….. Notre pays livré aux mondialistes et au métissage est foutu !!!