Airbnb s’engage contre les discriminations… pas contre la fraude fiscale !

Airbnb Morale

11/08/2017 – 08h15 Paris (Breizh-Info.com) – Qu’il est doux de recevoir des leçons de morale de la part d’une entreprise richissime qui n’a payé que 92 944 euros d’impôts à l’État français en 2016 !

Optimisation fiscale…

La limite est ténue entre fraude et optimisation fiscale. Airbnb et son armada d’avocats fiscalistes sont évidemment en règle lorsqu’ils ne payent pas plus d’impôts en France qu’une simple PME.
Grâce à une domiciliation de la multinationale dans un paradis fiscal américain (État du Delaware) et à l’installation de sa filiale européenne en Irlande, elle ne paye qu’un minimum d’impôts à l’État français… malgré que la France soit le deuxième marché au monde de la multinationale américaine !

Une situation que dénoncent les hôteliers depuis des années, eux qui payent de lourds impôts en France et qui sont donc confrontés à une concurrence déloyale selon eux.

En effet, en 2016, c’est plus de 300 000 annonces qui ont été mises en ligne dans l’hexagone. Dont 60 000 rien que sur Paris qui est la première ville au monde au niveau des annonces Airbnb.

Et les prévisions d’exploitations sont au beau fixe pour l’entreprise qui évoque même la création de services annexes à l’hébergement pour les touristes. Cours de cuisine, excursion en kayak, etc. La multinationale a de la suite dans les idées.

…et leçons de morale !

Dans le plus grand des calmes, Airbnb ne s’arrête pas à cette ultra-optimisation fiscale peu morale et n’hésite pas à donner des leçons de morale à ceux qui utilisent ses services.

Chaque personne s’inscrivant sur la plateforme Airbnb doit accepter un « engagement de la communauté ». Les termes de cet engagement ?
« Engageons-nous ensemble à faire preuve de respect envers chaque membre de la communauté Airbnb, quelle que soit sa couleur de peau, sa religion, sa nationalité ou origine, son handicap, son sexe, son identité de genre, son orientation sexuelle ou son âge. »

Simple soumission aux exigences du politiquement correct ou réelle volonté d’imposer son idéologie politique à ses utilisateurs, peu importe au fond… L’important est d’admirer la souplesse intellectuelle d’Airbnb qui jongle avec optimisation fiscale d’un côté et posture moralisante de l’autre.

On attend avec impatience la signature par Airbnb d’un engagement sur la lutte contre la fraude – pardon, l’optimisation – fiscale.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Yvette Prétet

    Ce sont toujours les  »Français moyens » qui doivent payer!
    Nos gauchiasses,qui nous gouvernent, favorisent les  »étrangers » musulmans aux dépens des  »vrais » Français qui ne sont bons qu’à payer, payer, payer…Lors d’un de mes séjours dans la capitale, j’ai vu une voiture du Qatar qui bouchait la circulation et qui n’avait pas de P.V…et également, j’ai constaté qu’une voiture d’un Qatari était stationnée dans un parking, réservé aux voitures  »électriques », gratuit.. évidemment cette voiture n’était pas électrique. .mais les musulmans, eux, ont TOUS les droits dans notre pays.. ainsi les Qataris ne paient pas d’impôt sur les nombreuses propriétés qu’ils possèdent chez nous, etc..etc..

  • Pingback: Airbnb s’engage contre les discriminations… pas contre la fraude fiscale ! - Les Observateurs()

  • Jean Princet

    Il n’y a que des noirs à participer aux championnat du monde d’athlétisme à Londres c’est de la discrimination.