Tourisme. 5 découvertes à faire… en Ille-et-Vilaine

Crédit : Breizh-Info.com

13/08/2017 – 07h15 Rennes (Breizh-info.com) –  L’Ille-et-Vilaine est un département rempli de joyaux à découvrir cet été. Qu’il s’agisse de monuments venus du fond des âges ou d’une côte d’Emeraude qui porte bien son nom, impossible de ne pas trouver son bonheur dans ce département breton aux multiples visages.

Brocéliande

Brocéliande Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Cyaenn [CC BY-SA 4.0]

Comment ne pas commencer par un autre lieux que la mythique forêt de Brocéliande ? Située en bord du charmant village de Paimpont, la forêt est un centre névralgique de la Bretagne. Quel lieu symbolise plus la péninsule armoricaine que cette sublime forêt où sont nées parmi les plus belles légendes européennes ?

Comme le rappelait Marie Monvoisin, lors du 2e colloque de l’Institut Iliade à Paris 25 avril 2015, c’est un lieu qui rappelle la filiation celtique des Européens.
« La forêt de Paimpont, puisque c’est son nom administratif, fut toujours habitée par les Celtes. Celtes qui sont un rameau de la famille indo-européenne, et sont passés en Europe en étendant leurs colonies sur le vaste territoire qui deviendra la Gaule, jusqu’à l’Armorique, sylve sauvage impénétrable de l’extrême occident.

Habitée ensuite au sens noble par les druides qui, lors des grandes migrations des Ve et VIe siècles, sous la poussée des hordes anglo-saxonnes, bien que christianisés, n’ont pas rompu avec la tradition celtique druidique, et sont des anachorètes sanctifiés et révérés par le peuple. Ce sont ces druides qui fondent la principauté BroWaroch, qui donnera la Bretagne. Plus tard, au Moyen Age, le massif acquiert sa réputation de forêt légendaire et c’est au XIIe siècle que Brocéliande prend rang dans « les mythiques forêts enchantées » grâce à Chrétien de Troyes, notamment. Les légendes arthuriennes païennes réinvestissent ce lieu en pleine période médiévale chrétienne. »

Les endroits à visiter au sein de cet espace immense sont évidemment nombreux. En voici quelques uns.
Le tombeau du géant, un monument mégalithique datant de 1 500 avant Jésus Christ.
Le miroir aux fées, superbe petit lac dont on dit qu’il est habité par des fées. Le lac est enchâssé dans le Val sans Retour, un endroit secret hors du temps.

Brocéliande Tourisme Ille-et-Vilaine

L’Arbre d’Or, caché dans le Val sans Retour

La Fontaine de Barenton est une fontaine très ancienne, cachée dans un amas de pierres.
Pour finir, le tombeau de Merlin, lieu mythique malheureusement en partie détruit au 19e siècle.

Brocéliande Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Raphodon [CC BY-SA 3.0]

Les Landes de Cojoux

Pour continuer dans la veine mégalithique, évoquons un lieu souvent peu fréquenté mais véritablement magique : les landes de Cojoux.

Saint-Juste Landes de Cojoux Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Breizh-Info.com

Sur plus de 6 kilomètres, une lande typiquement bretonne, faite d’herbe rase et des bosquets d’ajoncs d’or, abrite plusieurs monuments mégalithiques impressionnants.

Saint-Juste Landes de Cojoux Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Breizh-Info.com

Aménagée de – 4 500 ans à – 1 500 ans avant JC, la lande accueille des monuments funéraires et même des sanctuaires. A noter que la poursuite de la balade jusqu’à l’étang du Val est à faire. Le point de vue donnant sur cette pièce d’eau entourée de hautes landes est à couper le souffle.

Saint-Juste Landes de Cojoux Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Breizh-Info.com

Le Mont Dol

Envie de prendre un peu de hauteur ? Parmi les plus beaux points de vue d’Ille-et-Vilaine, le Mont Dol ravira les amoureux de points de vue. Avec un regard sur le Mont-Saint-Michel, Granville et même Cancale, le lieu est absolument magique. Attention, à ne visiter que par beau temps !

Mont Dol Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Kessel Luc [CC BY-SA 3.0]

Le Mont Dol était également un foyer de vie des hommes et animaux préhistoriques. C’est ainsi le plus important site paléolithique breton.

Fougères

Fougères Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : Clemensfranz [CC BY-SA 3.0]


Fougères est une ville qui ne laisse personne indifférent. Longtemps cité bien plus développée que la moyenne, Fougères conserve plusieurs éléments qui témoignent de ce passé dynamique.
Son immense château est constitué de trois enceintes qui s’étalent sur plus de deux hectares. Treize tours sont encore solidement ancrées dans le sol breton même si quelques unes ne peuvent plus être visitées.

Fougères Tourisme Ille-et-Vilaine

Une seule porte fortifiée subsiste mais elle vaut le détour. La porte Notre-Dame se situe à l’ouest de la ville.

Autre élément symbolique de la vitalité de la ville, son beffroi qui fut le premier construit en Bretagne, en 1397 !
Plusieurs églises méritent également le détour. De nombreux bâtiments historiques sont aussi à admirer : hôtel de ville, musée Emmanuel de la Villéon, couvent des clarisses, tour du Papegaud, etc.

Cote d’émeraude

L’Ille-et-Vilaine possède une façade maritime et une vie côtière qui n’a pas à rougir de celle de son voisin du Morbihan.

De Saint-Briac sur mer à l’ouest jusqu’à Cancale à l’est en passant par Saint-Malo, cité des corsaires, la côte d’Emeraude abrite des paysages uniques.

Pointe du Décollé Tourisme Ille-et-Vilaine

Pointe du Décollé – Crédit : MTheiler [CC BY-SA 4.0]

La pointe du Décollé est un endroit parfait pour en prendre plein les yeux… et le visage ! Le vent est en effet un élément qui apprécie particulièrement cet endroit. Le panorama sur Saint-Malo vaut notamment le coup d’œil. A noter que l’une des meilleures discothèque de la côte nord, La Chaumière, se situe à quelques encablures de la pointe du Décollé. A ne pas manquer pour les noctambules estivaux.

En poursuivant la route vers l’est, Dinard vaut également le détour.

Dinard Tourisme Ille-et-Vilaine

Dinard – Crédit : Jean-Louis Vandevivère [CC BY 2.0]


Cette ville qui accueille chaque année le festival du film britannique est également un charmant condensé de ce qu’on aime en Bretagne : des maisons en pierre et une belle vue sur la mer. Parfait pour une étape reposante.

La ville de Saint-Malo est tellement célèbre qu’il n’est plus la peine de présenter ses multiples charmes. De ses remparts jusqu’aux ruelles pavées, Saint-Malo respire l’histoire et regorge de restaurants et de bars de qualité.
Chaque année, c’est également une ville qui accueille le célèbre festival de la Route du rock.

Un autre lieu aussi magique que sauvage : la plage des Chevrets. Cette plage très courue conserve un caractère fauve, même en été, malgré la présence de nombreux baigneurs et campeurs.

Plage des Chevrets Tourisme Ille-et-Vilaine

Plage des Chevrets – Crédit : Arnaud Chauvière et Vincent Juhel [CC BY-SA 3.0]


L’un des charmes de cet endroit : la possibilité à marée basse de rejoindre une île.

Pour finir, la ville de Cancale est incontournable pour tous les amoureux des huîtres ! A noter qu’il est également possible d’aperçevoir le Mont Saint Michel par beau temps.

Cancale Tourisme Ille-et-Vilaine

Crédit : H. Helmlechner [CC BY-SA 4.0]

Cancale est la parfaite conclusion de cette découverte rapide de la Côte d’Emeraude. Il s’agit d’un symbole parfait de celle-ci. A la fois sauvage et bourgeoise et tournée vers l’extérieur mais renfermant des richesses spécifiques propres, vous y serez bien, comme partout en Ille-et-Vilaine !

En Ille-et-Vilaine, dans les forêts ou sur une plage, vous trouverez forcément votre bonheur cet été !

[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

  • Vous avez oublié les Rochers sculptés de Rothéneuf, c’est superbe…!

  • Armoricaine

    Et… le château de Combourg “Berceau du Romantisme” où Chateaubriand écrivain majeur de la Langue française et grand précurseur de l’analyse de sentiments idéalisés du Romantisme ( “René ou les Effets des passions”, 1802 ) passa une partie de sa jeunesse qui marqua sa personnalité; l’occasion de découvrir ou redécouvrir une Littérature. Le jeune Victor Hugo ne s’était-il pas enflammé ” je veux être Chateaubriand ou rien”.