Langueux. Les migrants ne veulent pas venir en Bretagne

A LA UNE

06/11/2015 – 16H30 Langueux (Breizh-info.com) – Le bus qui devait partir de Calais pour amener dès ce soir des migrants en Bretagne (Langueux, Plévenon, Sarzeau) est reporté. Alors que le gouvernement fait tout son possible pour que l’Etat assure  le gîte et le couvert aux milliers d’immigrés installés dans la Jungle de Calais, ces derniers ont tout simplement refusé la proposition d’être transférés en Bretagne, dans les logements réquisitionnés par l’Etat pour l’occasion (locaux de l’AFPA, initialement réservés à la formation professionnelle pour adultes, et ceux de la PEP35 qui accueillent notamment des classes de mer).

Le service communication de la préfecture est pour le moment aux abonnés absents : visiblement, sur le site de Calais, la situation est extrêmement tendue, avec des immigrés qui veulent rejoindre l’Angleterre – tandis que le gouvernement socialiste  veut les répartir dans la France périphérique.

En Bretagne, dans les communes concernées, le soulagement est temporaire. Réflexion désabusée d’un habitant de Langueux que nous avons pu joindre : »L’Etat se met en quatre, à plat ventre presque, sans que l’on sache vraiment pourquoi, pour pouvoir héberger et garder sur son territoire ces populations. Et sans nous demander notre avis, bien sûr« .

Depuis plusieurs semaines, diverses manifestations d’hostilité à l’accueil des immigrés ont pu être observées. Une réponse au gouvernement et aux associations qui  militent pour d’accueillir « toute la misère du monde ».

Photo : Telegraph (DR)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’effondre de nouveau face à Oyonnax

5 journées de Pro D2, 5 défaites, et une dernière place qui commence à faire un peu peur, pour...

Saint-Nazaire. Il menace de couper la tête d’une enseignante

Peur sur l'école maternelle Gambetta, à Nantes. Lundi, un parent d'élève a littéralement pété les plombs, menaçant une enseignante...

17 Commentaires

  1. Bah qu’ils retournent chez eux, on n’est pas allé les chercher et on n’a vraiment pas besoin d’eux chez nous. Ils ne sont pas chez eux.

  2. Que le président François Hollande,
    son premier Ministre, ses ministres, les députés fassent un exemple ! Qu’ils
    hébergent aussi des refugier ! Facile de faire des lois, mais jusqu’à présent, ils
    montrent rien ! Si des promesses que leur dicte L’Europe…..!! Avant l’entrée de la France, on n’avait pas
    autant de problème ! les frontières était fermée.. Un vrai filtre ! Or
    depuis, tout y passe. Drogue, armes, aliments mad in chine.. !! Elle est
    belle l’Europe elle coule la France.

  3. La plus simple des solutions est de renvoyer les migrants dans leur pays d’origine. Il faut prendre la détermination d’interdire les bateaux d’entrer dans les eaux territoriales. Un point c’est tout.

  4. Fermer les frontières ? Il a toujours été facile de rentrer clandestinement en France, personne ne rentrait, pourquoi ?
    Parce qu’avant pas de RMI, pas d’APL, pas d’aide médicale. Ceux qui venaient se retrouvaient dans la rue.

    Avec la métropolisation, il n’y a plus de travail en campagne. Aucune structure de travail. Il faut une voiture. Tout ceux que l’on balance en province n’ont aucune chance de trouver un boulot. 20 ans, aucune formation, ne parle pas la langue, une organisation à la soviétique.

    Encore 10 millions qui rentrent, 10 millions de plus qui expatrient leurs capitaux, les impots ne peuvent plus monter, une crise financière et les aides sociales vont revenir comme au début du 20ième siècle.

  5. C’est quand meme fou le nombre de commentaires xénophobes sur ce site.. Le jour ou votre maison sera détruite, que des membres de votre famille seront tués sans aucune raison ou encore que vous ne pourrez même plus nourrir vos enfants parce qu’il ne reste tout simplement plus rien dans votre pays, vous aurez qu’une seule envie : trouver un endroit meilleur pour vous et votre famille.
    Je suis tout à fait d’accord pour dire que le gouvernement gère très mal l’arrivée de ces personnes, mais il ne faut faire attention à la désinformation pure et simple, vous pensez vraiment qu’un mec qui vit dans une cabane en bois au milieu de la jungle de calais refuserait un logement réquisitionné par l’Etat juste parce que c’est est en Bretagne?
    Réfléchissez 30 secondes

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés