Nantes. Scopéli, une entreprise participative pour du bio et du local moins cher

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

04/10/2016 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Nourrir les consommateurs avec l’agriculture biologique ou locale pour 15 à 30% moins cher que les prix actuels ? C’est le défi que s’est lancée la société Scopéli, qui a pour projet d’ouvrir un magasin prochainement, dans les environs de Nantes (courant 2017). « SCOPELI a pour objectif principal de permettre l’accessibilité à une nourriture saine à un maximum de personnes, tout en encourageant une économie de proximité et une dynamique sociale sur le territoire.» expliquent les porteurs du projet, qui avance très rapidement.

Pour ce faire, un supermarché va être ouvert dans l’agglomération nantaise. Il sera géré par des bénévoles encadrés par cinq à huit salariés. Contre trois heures de travail par mois, les particuliers coopérateurs (et uniquement eux) pourront faire leurs courses à des tarifs « entre 15 et 30 % » moins cher qu’ailleurs. Le magasin proposera entre 5.000 et 8.000 références en alimentaire, cosmétiques, entretien et consommables.

Le prix d’entrée (c’est à dire l’achat d’une part sociale) sera entre 10 et 50 euros selon la situation professionnelle de chacun. Interrogé par 20 Minutes, Gilles Caillaud, coordinateur de la société, explique : « Pour que le projet soit viable, il nous faut au minimum 2.000 coopérateurs. En dessous, on risque de manquer de clients ou de bras pour faire tourner le magasin. A ce jour, nous avons réuni 300 familles, soit 600 adhérents prêts à s’investir. Il y a cinq mois, nous n’étions que trois. Le bouche-à-oreille marche énormément. On atteindra l’objectif d’ici le printemps, je n’en doute pas. ».

Le supermarché devrait se situer sur un terrain de 2000 m2 de superficie, pour un coût d’un million et demi d’euro. Les investisseurs souhaiteraient qu’il soit basé au Sud de la Loire (secteur Rezé Bouguenais).

«L’état d’esprit du projet est plutôt de convaincre, pas de contraindre. Ce sera une réussite chaque fois qu’une nouvelle personne comprendra que l’alimentation saine (le plus biologique possible) est le meilleur choix pour elle et sa famille. Nous apporterons notre contribution en proposant cette nourriture à des prix avantageux et en respectant les valeurs inscrites dans notre constitution.» expliquent les initiateurs d’un projet qui séduit de plus en plus de particuliers.

Un projet qui entend donner la priorité aux producteurs locaux, aux circuits courts, aux produits cultivés de manière écologique, aux produits de saison, à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à la réduction des emballages alimentaires via la promotion du vrac…

Pour rejoindre le projet, des réunions d’information sont régulièrement organisées (voir sur la page facebook de la société ou sur son site Internet).

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. La préfecture, entre opposants au passe sanitaire et souvenir de Clemenceau

La préfecture de Nantes ressemble un peu aux deux faces de l'exercice du pouvoir, ou au dieu Janus. Face...

Résistance de la 25è heure : Quand Françoise Morvan fait des adeptes à LREM

Que cette guerre 39-45 est longue ! 76 ans après l'armistice et la capitulation de l'Allemagne nazie que personne ne...

Articles liés

Nantes : affaire Steve Maia Caniço – mise en examen du commissaire Chassaing

Il aura fallut deux ans d'enquête pour aboutir à une première mise en examen pour homicide involontaire dans l'affaire du décès de Steve Maia...

Nantes. Quelques conseils pour trouver un logement avec un budget étudiant

Plus de 50 000 étudiants de tout horizon viennent chaque année étudier à Nantes, ce qui en fait la 5e ville universitaire de France. Plus...

Deux véhicules brûlés aux Dervallières, un scooter incendié quartier Procé

Dans la nuit du 11 au 12 juillet, une camionnette et une voiture ont encore été incendiés rue Watteau aux Dervallières vers 0h45 –...

Nantes : l’Arbre aux Hérons remis aux calendes grecques ?

Le Parisien l’assure : « L’Arbre aux Hérons, un ‘bestiaire mécanique’ de 35 mètres de haut et 55 mètres de diamètre, sera bel et bien inauguré...