Le dernier ouvrage d’Eric Zemmour s’ouvre sur une introduction décapante qui concerne l’islam, l’islamisme et le grand remplacement de population en cours, ce qui fait hurler tout le microcosme des collabos islamophiles.

L’islam est incompatible avec notre culture

Nous l’avons déjà écrit dans un précédent article, mais il n’est pas inutile de le rappeler, l’islam n’est pas plus compatible avec le républicanisme qu’avec la laïcité ou avec la liberté de pensée, de croire (ou de ne pas croire) et de changer de religion (ce qui est un crime pour les musulmans). Au sujet de la laïcité de l’Etat, c’est-à-dire de sa neutralité en matière de religion, Eric Zemmour cite utilement  le roi du Maroc Hassan II qui a dit : ‘’Je ne suis pas un chef d’Etat laïque car à partir du moment où on est musulman, on ne peut pas être laïque. En réalité, tous les chefs d’Etat du monde musulman, je ne dis pas arabe, ne sont pas des chefs d’Etat laïcs. Et quand ils disent qu’ils veulent être laïcs, je dis qu’ils ne sont plus musulmans, car le droit musulman nous colle à la peau, qu’on le veuille ou non , tant sur le plan du droit public que sur le plan du droit privé’’.

L’islam n’est pas une religion comparable au christianisme parce qu’il est à la fois une religion et un code juridique ce qui en fait une religion politique et pour tout dire un totalitarisme puisqu’il tend à imposer ses règles dans tous les registres de l’existence humaine (selon Hanna Arendt, le totalitarisme n’est rien d’autre que la domination totale).

Contrairement à ce qu’affirment les ‘’élites’’ politico-médiatiques, Eric Zemmour pense que la coexistence avec l’islam n’est pas possible : ‘’Les musulmans devront choisir entre l’islam et la France. Entre une France de culture chrétienne et un islam qui ne conçoit pas la coexistence pacifique’’. Autrement dit, la seule alternative à l’assimilation (qui ne concerne que d’infimes minorités ; lire à ce sujet ce qu’a écrit Malika Sorel Sutter) est la remigration.

Le point de vue de Zemmour concernant l’incompatibilité de l’islam avec notre culture peut paraître osé et les médias n’hésitent pas, dans certains cas, à le faire passer pour un fou mais son point de vue est largement partagé par de grands intellectuels, comme  le juriste, sociologue et historien Jacques Ellul qui a écrit (in Réforme en 1989) : ‘’L’islam est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier….Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet. Le djihad est la première obligation du croyant. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique’’.

En 2002, l’ethnologue Claude Lévy-Strauss a dit au cours d’un entretien avec Didier Eribon : ‘’J’ai dit dans « Tristes tropiques » ce que je pensais de l’islam. Bien que dans une langue plus châtiée, ce n’était pas tellement éloigné de ce pour quoi on fait aujourd’hui un procès à Houellebecq. Un tel procès aurait été inconcevable il y a un demi-siècle ; çà ne serait venu à l’esprit de personne. On a le droit de critiquer la religion. On a le droit de dire ce qu’on pense….Nous sommes contaminés par l’intolérance islamique’’.

Et un an plus tard, il déclarait lors d’un entretien avec le « Magazine littéraire » : ‘’J’ai commencé à réfléchir à un moment où notre culture agressait d’autres cultures dont je me suis alors fait le défenseur et le témoin. Maintenant, j’ai l’impression que le mouvement s’est inversé et que notre culture est sur la défensive vis-à-vis des menaces extérieures, parmi lesquelles figure probablement l’explosion islamique. Du coup je me sens fermement et ethnologiquement défenseur de ma culture’’.

Quant au prestigieux philosophe italien  Giovanni Sartori, il a dit au cours d’un entretien accordé au quotidien madrilène ABC, le 4 février 2016 : ‘’Nous sommes entre les mains de politiciens ignorants, qui ne connaissent pas l’histoire et qui n’ont pas de culture. Ils n’ont qu’une préoccupation, conserver leur siège. Ils passent leur temps à écouter ce que dit l’adversaire et à penser à ce qu’ils vont répondre. On ne construit rien ainsi. Il n’y a ni leaders, ni hommes d’Etat, voilà comment vont les choses : l’Union européenne est une construction bancale en train de s’écrouler. La situation est encore plus désastreuse parce que certains ont cru qu’on pouvait intégrer les immigrants musulmans et cela est impossible’’. ‘’L’islam est incompatible avec notre culture. Leurs régimes sont des théocraties qui se fondent sur la volonté d’Allah alors qu’en Occident ils se fondent sur la démocratie, sur la souveraineté populaire’’. ‘’Le multiculturalisme n’existe pas….La gauche a perdu son idéologie. Elle utilise le mot multiculturalisme comme une nouvelle idéologie, parce que la vieille est morte. Mais ils n’ont aucune idée. Ils ne savent pas ce qu’est l’islam. Ce sont des ignorants. Peu m’importe la droite ou la gauche, seul compte le sens commun’’.

Zemmour insiste sur le fait que la distinction qui est faite par la caste politico-médiatique entre islamisme et islam est nulle et non avenue ce que confirment des intellectuels arabes comme le professeur de droit de l’université de Tunis, Yadh Ben Achour qui a écrit en 2011 dans un livre publié à Paris : ‘’Cessons de croire à la théorie de l’aberration qui veut que le salafiste ne représente pas l’islam ou que ce soit l’enfant maudit de la famille’’.

Quant à la romancière franco-tunisienne Fawzia Zouari, elle écrivait dans Libération le 28 février 2016 : ‘’Oui, le concept de oumma recouvre l’adhésion à des certitudes dogmatiques aujourd’hui plus que jamais attestées sous le voile et le qamis…..Nous refusons le refus de l’amalgame’’. L’islamisme n’est pas une maladie de l’islam, il procède d’une lecture rigoureuse et intégrale du Coran lequel ne peut être amendé parce qu’il est d’origine directement divine. Les salafistes sont seulement des musulmans plus rigoureux que leurs coreligionnaires ; il n’y aura pas d’islam des Lumières contrairement à ce que croient les bobocrates.

Souveraineté et identité

Eric Zemmour critique très explicitement les souverainistes qui continuent de privilégier la seule lutte contre les délégations de souveraineté au profit de l’Union européenne et qui se refusent à prendre conscience de cette catastrophe absolue qu’est l’invasion démographique en cours. Il reproche très clairement à Marine Le Pen et Florian Philippot d’incliner dans ce sens, de privilégier le combat visant au rétablissement de la souveraineté nationale et de minorer celui qui vise à la conservation des caractéristiques ethnoculturelles du peuple français. Il fait très justement remarquer que la France pourrait être un jour souveraine et islamique, ce qui illustre parfaitement le fait que le combat pour la seule souveraineté est une ineptie.

Il a raison de souligner que l’urgence consiste à mettre un terme à l’invasion en cours (quoi que certains en disent, n’importe quel marin digne de nom sait qu’il est plus important de colmater la voie d’eau  que de réfléchir à l’origine de cette dernière). Il est évident que l’idéologie libérale, tout particulièrement dans sa forme libérale-libertaire actuelle, porte une responsabilité écrasante dans cette catastrophe et qu’il faut combattre cette idéologie véhiculée par les dingos de Bruxelles et leurs séides nationaux ; il est également évident que notre culture est érodée, laminée, par la culture très contestable venue d’outre-atlantique mais il est tout aussi évident qu’il est absolument nécessaire de privilégier l’objectif visant à mettre un terme à l’invasion parce qu’au rythme actuel, les Français et les Européens (de souche) risquent fort de devenir minoritaires chez eux avant la fin de ce siècle et de devoir vivre dans des pays soumis à la religion et à la loi  islamiques.

Les peuples européens souffrent de six maux majeurs : l’invasion par des populations très majoritairement musulmanes, les effets délétères de l’idéologie libérale-libertaire, l’hégémonie politico-militaire étatsunienne, la domination  économique des compagnies transnationales, la submersion culturelle d’origine occidentalo-américaine et les effets néfastes d’une monnaie unique et inadaptée qui crée de gros problèmes à quinze d’entre eux.

L’Union européenne a des responsabilités dans, au moins, quatre de ces maux et à ce titre, cette organisation doit être dénoncée et combattue mais on ne peut pas attendre d’avoir éradiqué tous ces maux pour mettre un terme à une invasion qui deviendra très rapidement irréversible si l’on ne fait rien. Le moment est venu de s’engager à fond dans le combat contre l’immigration parce que c’est un combat essentiel pour la survie de notre peuple. Qui plus est, ce combat est soutenu par 70 % des Français qui considèrent qu’il y a trop d’immigrés et qui attendent un grand changement dans ce domaine.

Ce qui est premier ce n’est pas la souveraineté mais la pérennité du peuple. La souveraineté est bénéfique si elle permet au peuple d’assurer son avenir mais elle peut être délétère si l’Etat souverain défait le peuple, en laissant entrer des cohortes importantes d’immigrés ou en détruisant la culture nationale par exemple.

Le général De Gaulle avait dit à Jean Foyer : ‘’Souvenez-vous toujours de ceci, il y a d’abord la France, il y a ensuite l’État et enfin, dans la mesure où il est possible de préserver les intérêts majeurs des deux premiers, il y a le droit’’. Les souverainistes ont parfois tendance à considérer que la souveraineté de l’Etat est plus importante que le peuple lui-même, ce qui n’est pas conforme avec ce que pensait le général, auquel ils se réfèrent pourtant fréquemment, et ce qui s’apparente à de la statolâtrie.                   

Notre époque est marquée par un très fort rejet de l’immigration de la part d’une vaste majorité qui inclut des Français de toutes conditions sociales et économiques et de toutes opinions politiques. L’inquiétude, qu’a fait naître l’immigration quant à la pérennité de notre culture et de notre sociabilité, prévaut sur tous les autres sujets dans de vastes couches sociales. L’attente démocratique se situe désormais de ce côté-là ; les partis politiques qui ne prennent pas cette réalité en compte seront tôt ou tard supplantés.

Dans la mesure où l’Union européenne interdit aux peuples d’Europe, enracinés dans de longues traditions, de prendre les mesures indispensables à la conservation de leurs spécificités, le combat contre celle-ci et, sans doute, la sortie de cette organisation mondialiste s’imposent-t-ils. La lutte contre l’invasion (de nature essentiellement islamique) est désormais la cause prioritaire (les autres causes, aussi nobles soient-elles, sont dans l’état actuel des choses totalement  secondaires) mais le rétablissement de la souveraineté nationale en est l’outil indispensable puisqu’il apparaît de plus en plus clairement qu’il est impossible de modifier en quoi que ce soit la nature de l’Union Européenne.

Défaire quarante années de lois ethnocidaires

Eric Zemmour met le doigt sur une des tares essentielles du monde occidental, la ‘’religion des droits de l’homme‘’ : ‘’Les droits de l’homme sont ainsi devenus l’arme atomique de destruction des peuples européens. Pour sauver le peuple français, il faudra abolir la religion des droits de l’homme. C’est une question de vie ou de mort de notre civilisation’’. Il ne faut pas confondre la ‘’religion des droits de l’homme’’ dont il parle ici avec l’idée républicaniste selon laquelle les citoyens ont les libertés qu’ils décident librement de s’octroyer.

Cette religion est celle des droits infinis de l’individu nomade et apatride qui constitue le coeur de l’idéologie libérale-libertaire et qui sous-tend les prétendues ‘’valeurs de la république’’ que les politiciens à court d’idées nous assènent jusqu’à l’écoeurement. Et il précise le fond de sa pensée : ‘’Il faut effacer tous les effets que la religion des droits de l’homme a produit depuis quarante ans. Il faut remettre partout des différences entre Français et étrangers. Discriminer, c’est choisir. Pour recréer un peuple, il faut le distinguer. Distinguer c’est le séparer et l’élire’’. ‘’Le droit doit se soumettre à la sauvegarde de la nation en péril. Ce n’est qu’à ce prix que nous desserrerons l’étreinte de notre triangle islamique : invasion, colonisation, conflagration……Nous devons également décréter un état d’urgence culturel qui rendrait inopérante toute la jurisprudence érigée au nom des droits de l’homme, pour arrêter, s’il en est encore temps, l’invasion et la colonisation de notre sol’’.                 

B. Guillard

Eric Zemmour – ‘’Un quinquennat pour rien’’

Giovanni Sartori – ‘’Pluralisme, multiculturalisme et étrangers’’

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

11 Commentaires

  1. Zemmour, Houllebecq, Camus, Obertone, de Villiers, … que disent-ils, qu’écrivent-ils ?
    L’islam est compatible ni avec la République, ni avec la laïcité puisqu’à la fois, état, nation, religion, …
    L’islam en France ou de France c’est impossible.
    Ni intégration, ni assimilation des musulmans en France possible.
    Arrêtons cette mascarade avant l’ultime massacre.

  2. Merci pour cet article objectif … et réconfortant. Mais d’abord merci à Eric ZEMMOUR pour sa lucidité et son courage à l’exposer. (Si seulement nos présidentiables avaient les mêmes valeurs !). Jusqu’à l’aphorisme du titre de son bouquin « un quinquennat pour rien » semblant occulter le mariage pour tous, la hausse faramineuse des impôts, l’augmentation du chômage, l’invasion migratoire, les attentats à répétition, le naufrage de l’économie, etc … si ce n’est « rien » pour un quinquennat ! A lire et à faire lire (surtout aux écoliers de l’ENA).

  3. Monsieur ZEMMOUR a raison et c’est sans racisme aucun.

    L’actualité lui donne aussi raison ainsi que les propos déraisonnables de nombreux politiciens.

    Ainsi, ceux du Ministre de l’intérieur car si les auteurs de jets de cocktails sur des Policiers ne sont que des SAUVAGEONS … alors là, bien sûr ……!!!!

    Monsieur CAZENEUVE ajoute du pitoyable à l’horreur de cet acte. J’espère que les Policiers vont tourner le dos à ce ministre et à VALLS pour montrer leur colère et leur désapprobation !!

    Des années que ces guet-apens ont lieu dans des quartiers bien connus de certaines communes qui n’ont plus de françaises que le nom !!

    Saint ETIENNE du ROUVRAY n’échappait pas à la règle ! ça fait des années que les Policiers le subissent et le dénoncent en demandant une réforme de la Loi sur la légitime défense et que les politiciens promettent de s’en occuper mais ne font rien car le sujet est politiquement bouillant !!

    Appeler ces jeunes des SAUVAGEONS mais c’est bien pire que les vérités dites par Eric ZEMMOUR !!!! lequel ne fait que reprendre ce que Miterrand écrivait au sujet des soldats allemands/nazis ……………..

    Pitoyable ministre, piètre gouvernement et pauvre france … peuplés de sauvageons mais des sauvageons CRIMINELS !!! qui auraont sûrement crié Allahou akbar en jetant les coktails enflammés !!

    ….Ne révez pas, c’est sûrement ça !!!

  4. je suis breton et j’ai honte de lire ces choses horribles que vous pouvez écrire. ce n’est pas la Bretagne que je connais, pas la Bretagne que j’aime et encore moins l’avenir pour la Bretagne que je souhaites.
    J’aimerais croire qu’il existe encore des gens qui ne font pas fi de ce qu’est leur région mais il faut reconnaitre que vous en avez oublié jusqu’à votre histoire.
    Sachez une chose, cependant, Votre Zemmour qui souhaite une protection ethnoculturelle de la population française, souhaite aussi son extinction (à moins de transformer les femmes, bretonnes comprise, en poule pondeuse) Vous n’êtes pas sans savoir que la natalité en France est inférieur au minimum pour le renouvellement de la population ? Comme voulez vous faire, messieurs les génies, pour éviter l’extinction de la blancheur de votre peau ? ha ! vous avez peur des musulmans, mais les thaoistes ne vous font ils pas peur ? ils sont presque deux fois plus nombreux que les musulmans et eux ils ont le pognon dont vous rêvez tous ! Mais si, regardez comment la cour est faites à l’ambassadeur chinois devant le port de Brest ! Alors, elle est où la Bretagne maintenant ?

    PS: un petit coucou de l’abeille bourbon, elle ne regarde pas l’origine du bateau pour sauver des vies.

    • Goss Colltic, que votre réaction illustre bien l’esprit du « grand remplacement » ! De peur que la population française ne diminue en nombre, vous êtes prêt à lui substituer une population immigrée : est-ce donc la quantité qui compte pour vous ?
      Mais vous oubliez qu’une bonne politique n’est pas faite de bons sentiments. A travers l’histoire, presque toujours, un grand remplacement s’est traduit par des drames humains, et vous voyez bien que les antagonismes sont en train de monter DE PART ET D’AUTRE. Direz-vous un jour « Je n’avais pas voulu ça » ? En fait, dès aujourd’hui, vous pourriez dire : « Je n’ai pas voulu ça ». Mais c’est quand même ce que vous êtes en train d’obtenir.

      • Vous rendez vous compte de la bêtise de vos propos ? Sérieusement, comment pouvez vous parler de grand remplacement ??? Premier point, nous sommes plus de 65 millions de francais (j’ai pas pris la peine de chercher le chiffre exact) Comment parler d’un grand remplacement quand il s’agit de moins d’une centaine de milliers de personnes ?
        Si vous parlez des musulmans, en quoi les Français de cette confession remplacerait qui que se soit ? ils sont Français… votre histoire de grand remplacement c’est de la chicane de bac à sable.
        Une bonne politique ne peut être menée que par des gens biens. J’ai beau regarder nos politiciens, j’ai beau aller voter, je n’ai jamais trouvé quelqu’un qui en vaille la peine et je n’ai fais que choisir le maux le moins grave pour la France, à mon avis.
        Je vois bien monter les antagonismes. Le plus triste c’est que c’est pour les mêmes raisons qu’il monte… incompréhension des musulmans « radicaux » sur la manière dont se pratique une religion dans notre pays et dans notre société, et incompréhension d’une partie de la population sur la majorité des Français de confession musulmane qui ne font rien de plus que ce que font les autres Français d’autres confessions ajouté à ça la facilité avec laquelle les Français mélangent les causes et le contexte.
        Oui j’affirme qu’une majorité de Français n’a pas compris que si c’est le bordel dans les cités c’est pas parce qu’ils sont musulmans. Que ce n’est pas parce qu’on est musulman qu’on ne respecte pas les femmes.
        Je veux que les musulmans Français puissent vivre dans leur pays en toute tranquillité sans avoir à craindre un lynchage ou des agressions !
        Seulement pour arriver à ce résultat, encore faudrait il déjà pouvoir se débarrasser de tout ceux qui tire profit de cette situation. Et ils sont nombreux et des deux cotés et même des gradins ! Je pourrais en faire une liste mais cela ne servirait à rien. Je cible un certain type de personnes, truands, politiciens, états et terroristes. Tout ces gens qui tire profit de la guerre et des clivages.
        Penses moi naïf, ce n’est pas grave. Je crois fermement que notre pays n’a rien à craindre de se montrer accueillant avec ceux qui fuient la guerre que nous avons contribué à créer. J’espère simplement que vous pourrez prendre conscience qu’il n’y a pas que du mal dans ce monde, à l’extérieur et à l’intérieur du pays. Surtout que ceux là même qui ont créé ce chaos sont ceux que nous avons élus.

        • Tiens on a affaire à un imbécile…

          « Vous rendez vous compte de la bêtise de vos propos ? Sérieusement,
          comment pouvez vous parler de grand remplacement ??? Premier point, nous
          sommes plus de 65 millions de francais (j’ai pas pris la peine de
          chercher le chiffre exact) Comment parler d’un grand remplacement quand
          il s’agit de moins d’une centaine de milliers de personnes ? »

          Au hasard parce que les extra européens sont déjà plusieurs millions en France et que leurs présence devient de plus en plus importante grâce à l’immigration et à leurs forte natalité… Aux USA les américains blancs sont majoritaires pour l’instant mais parmi les nouveau nées ils sont déjà en minorité, pourtant ils ont toujours été plusieurs millions.

          Et sinon puisque on est en train de parler des USA tu iras demander aux amérindiens pourquoi ils ne sont plus que 1% de la population alors qu’ils étaient la majorité il y a encore quelques siècles…

          Mon cher Goss la seule bêtise que l’on observe c’est celle qui sort de ta bouche, une personne qui est incapable d’additionner des chiffre et encore moins d’en tirer une observation logique ne peut pas être qualifié d’intelligente.

          « Si vous parlez des musulmans, en quoi les Français de cette confession
          remplacerait qui que se soit ? ils sont Français… votre histoire de
          grand remplacement c’est de la chicane de bac à sable. »

          C’est sans doute la raison pour laquelle le mot qui revient le plus souvent pour les qualifier dans les conversation privées est les étrangers…

          Et oui, les gens arrivent à faire la différence entre les gens comme eux et les autres, tu es peut être trop limité pour pouvoir faire la différence entre les humains mais c’est une chose que même les nouveaux nées sont capable de faire.

          Il ne suffit pas de vivre dans un pays et de se dire français pour être français, non ça ne marche pas comme ça, la France ce n’est pas une chose abstraite c’est tout simplement le peuple français, et pour faire partis du peuple français il faut soit descendre d’ancêtres français soit être perçu comme français par les autres français.

          Mais bon c’est sur qu’un gauchiste limite sénile ne peut pas être capable de définir un peuple, un petit bourgeois mentalement apatride et complétement lobotomisé par une socialisation à diverses idéologies délirantes ne peut pas être une personne qui peut parler de fait et encore moins de la manière dont vivent les français normaux.

          Sinon ton baratin de bobo fragile tu peux te le garder, on se fout de ce que tu veux, de ce que tu penses ou de ce que tu crois, on n’est pas ton psychologue alors il est inutile de venir nous ennuyer avec l’épanchement de tes névroses.

    • L’analyse mathématique n’est pas à la portée de tous.

      Au temps de l’empire romain et sans soin médicaux la population était de 50 millions d’habitants.
      Et moins de 4 millions en Gaule.
      http://www.e-stoire.net/article-la-population-europeenne-de-l-empire-romain-vers-14-ap-j-c-87403041.html

      Ca n’a pas empêché la population de se maintenir pendant des millénaires. Alors cette petite conjoncture à 65 millions, avec ou sans immigration, avec ou sans natalité il n’y aurait pas extinction.

      Les Thaoistes du Japon ont choisi de réduire leur population et investir dans les robots. Rendez-vous dans 30 ans pour voir qui a raison.

    • la croissance n ‘intéresse que les milliardaires , pas la peine d’être toujours plus nombreux pour être heureux ; la surpopulation est aussi un problème, toujours plus d’autoroutes, d’ aéroports, de zones commerciales, industrielles, prioritaires, toujours plus de nuisances et de pollutions. Nous devons protéger nos identités nationales et régionales contre les mondialistes malveillants qui ne voient que leurs intérêts

    • C’est bien le monde, c’est pas compliqué avec vous…
      Bon, alors déjà, je ne sais pas dans quel milieu vous vivez en France pour ne pas voir que le racisme anti-chinois est énorme. Suffit d’écouter ce que dit l’écrasante majorité des Français, quelque soit leurs origines.
      Et ce site ne fait pas exception. Vous avez au moins un point commun: les poils qui se hérissent quand les Chinois investissent.
      Mais bon, le mauvais racisme, c’est celui du paternalisme. Bon pour ceux qu’on a dominé. Mais ceux qui ont eu l’audace d’avoir des civilisations bien plus brillantes et bien plus tôt que la nôtre (Chinois et Indiens; pour les Musulmans, contrairement à ce qu’on pensait au XIXe chez les Républicains, ils n’ont pas fait grand chose d’autres que d’utiliser savoirs et forces des territoires conquis, ils crachent un peu moins que les autres, et encore, surtout les Français…), ah, ceux-là, ils sont énervants, hein ? Là, pour eux, ce n’est tout de suite pas du racisme.
      Non parce que est-ce que vous avez conscience de ce que vous écrivez ?
      Et par pitié, taoïsme… et encore par pitié, si il n’y a pas plus de Chinois (en Chine) chrétiens que de Taoïstes, ça ne serait pas étonnant. En tout cas, il y a plus de Bouddhistes. Encore plus de Païens. Mais surtout des Capitalistes (souvent anciens Communistes).
      Enfin, la Chine, contrairement à l’Islam ou les États-Unis, les plus grosses métastases du monde, ne cherchent pas à coloniser culturellement le monde. Même si elle le fera forcément par contre-coup. Quant au communautarisme chinois, il est limité aux mafias (et si on comptait les illégaux chinois, on serait surpris de la proportion de Mongols qui se sont procurés un passeport made in PRC). Un Chinois qui rêve de France vivra à la française avec des Français. Parce que s’ils ne veulent pas se départir de leur langue ou cuisine, ils sont pas nombreux à vouloir vivre dans un pays en déclin quand le leur est le plus important du monde.
      Bref, ça n’a strictement rien à voir.
      Quant à la démographie, vous délirez. Ou vous êtes bloqués au XIXe (comme quand on était persuadé que la civilisation islamique était progressiste et tolérante… vous savez quand même que les chiffres arabes ont été inventé par les Indiens ?). La force d’un pays ne se limite pas à sa démographie. La baisse de la natalité, sans contrainte, et puis de la démographie, devrait être une bénédiction. Mais encore faut-il penser l’avenir. Seulement, il faut lire le présent avec une grille de lecture contemporaine.

Comments are closed.