Ille-et-Vilaine. « Cérémonies républicaines » et démocratie participative

Ille-et-Vilaine

Le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine ne lésine pas sur les moyens lorsqu’il s’agit de défendre le modèle républicain à la française. Alors que notre société apparaît de plus en plus fragmentée et que l’idéal du « vivre ensemble » semble chaque jour contredit par les faits, le Département continue d’y croire (ou de faire semblant) !

Les collégiens pour témoins

Une volonté affichée de promouvoir la République qui se concrétise par l’installation de plaques portant la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » dans les collèges. C’est ainsi que les 59 établissements publics d’Ille-et-Vilaine se sont vus apposés ces inscriptions en cette rentrée 2017. Ces nouvelles plaques ont par la suite été dévoilées par les conseillers départementaux lors de « cérémonies républicaines ».

Sur le site internet du Conseil départemental, la mise en place de ces devises aux frontons des collèges est décrite comme des « temps forts » mettant en lumière « la volonté commune du Département et de l’Education nationale de faire vivre la promesse républicaine sur leurs territoires et au sein même des collèges ».

Considérant que les collèges sont des « lieux de formation des futurs citoyens » et qu’ils doivent ainsi « permettre à chaque jeune d’accéder aux moyens de son émancipation », le Département d’Ille-et-Vilaine va plus loin et prend position :

« À l’heure où nos modèles démocratiques sont interrogés et notre cohésion sociale mise en débat, l’école et les enseignements doivent être associés aux valeurs de la République ».

En termes de budget, il est à noter que le Conseil départemental va allouer, au titre de l’année 2017, 65,9 millions d’euros à l’éducation. Une somme notamment utilisée pour la réalisation d’un plan de construction de trois nouveaux collèges mais aussi pour la mise en place de « politiques éducatives innovantes ». Et accessoirement pour financer des « cérémonies républicaines » dont le coût n’est pas précisé.

Démocratie participative et écriture inclusive

Mais l’action du Département en faveur des valeurs républicaines ne se limite pas qu’aux collèges. Le Conseil départemental évoque son souhait de faire évoluer ses comités consultatifs afin de parvenir à une plus forte « participation citoyenne ». Les comités consultatifs en question sont définis par le Département comme ses « laboratoires d’idées ». Une définition vague qui pourrait laisser croire que l’Ille-et-Vilaine aurait davantage un rôle de cobaye scientifique pour les dernières évolutions sociétales que celui d’un échelon de décision réel sur les politiques locales.

Le but de ces comités est d’associer la réflexion des personnes de la société civile à celle des élus puis d’élaborer des propositions sur des sujets variés puisqu’il y a 8 comités différents (solidarité internationale, citoyens de nationalité étrangère (SIC), etc.).

Ille-et-Vilaine

Source : www.ille-et-vilaine.fr

Deux soirées de travail sont prévues le 12 octobre et le 16 novembre afin de définir les contours et la mise en place de cette nouvelle « démocratie participative ».

Par ailleurs, l’Ille-et-Vilaine est décidément en pointe dans ces nouveaux combats sociétaux  – orchestrés par une petite minorité agissante et largement contestée – puisque la communication du site du Département utilise désormais l’écriture inclusive. Une écriture censée gommer les inégalités entre les hommes et les femmes via la syntaxe et les règles graphiques, mais qui semble tout droit sortie du cerveau d’un patient de St Jean de Dieu à Dinan.

« Vous êtes habitant.e ou acteur.rice du territoire bretillien? » interroge ainsi le Conseil départemental au sujet de ses comités. Reste à savoir si cette nouvelle syntaxe sera autant remise en cause que les valeurs républicaines défendues par l’Ille-et-Vilaine.

Il est vrai que le « vivre ensemble » local a été régulièrement mis à mal ces derniers temps, notamment dans les affaires de mineurs isolés rennais et les nombreux autres actes de délinquance. Une réalité que les plaques républicaines des collèges de la région auront du mal à masquer.

Crédit photo : Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine