Guingamp. Skoazell Vreizh organise un fest-noz de soutien à la famille de Fañch, le 26 novembre

fanch

 11/11/2017 – 06h00 Guingamp (Breizh-info.com) –  La famille Bernard, qui a donné naissance au petit Fañch, a fait appel au mois de septembre de la décision du TGI de Quimper d’annuler la décision de la mairie de Quimper reconnaissant l’orthographe bretonne du prénom Fañch à l’Etat civil. Elle se retrouve avec des frais de justice importants, qu’elle ne peut financer toute seule.

L’association Skoazell Vreizh (Secours breton), fondée en 1969, aide depuis plusieurs décennies les prisonniers et militants politiques bretons et leur famille. Reconnue d’utilité publique, elle va soutenir la famille et organise notamment pour cela un fest-noz, le 26 novembre prochain, à Guingamp, plus précisément au centre culturel breton, à 14h.

Une famille Bernard qui a décidé de faire appel de la décision du TGI, et qui sera là aussi soutenue par Skoazell Vreizh. « L’association Skoazell Vreizh est prête à aider la famille afin qu’elle puisse aller devant les plus hautes juridictions françaises, européennes et même plus loin si nécessaire… afin de défendre les droits de Fanch bien entendu et ceux du peuple breton par la même occasion. Car sous couvert d’appliquer des règlements ou des lois insensés, l’État donne par la même occasion une nouvelle claque à la Bretagne. Un(e) Breton(ne) aimant son pays et son peuple ne peut ignorer l’humiliation que subit la Bretagne à travers l’affaire du petit Fañch, comme avec celle du livret de famille bilingue de Carhaix considéré lui aussi comme illégal ! Re ‘zo re ! Trop c’est trop !e », écrit Skoazell Vreizh dans un tract imprimé pour l’occasion.

« Certains veulent-ils achever définitivement la langue bretonne, faire disparaître la moindre trace de la langue ou de la culture bretonnes? Comme dans les colonies… comme dans certains pays aujourd’hui ! » conclut l’association qui distribue actuellement des tracts dans les 5 départements bretons.

Les personnes souhaitant soutenir la famille peuvent adresser des chèques de soutien libellés au nom de Skoazell Vreizh, à l’adresse suivante: Skoazell Vreizh, « Affaire Fanch » 2, rue Amiral Emeriau, 29270 Carhaix.

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

  • Volff

    L’orthographe « bretonne » a été inventée au 19ème siècle. Le tilde est un signe orthographique Castillan. Sauf si cet enfant veut rester confiné en Bretagne, il accumulera des complications, voire des blocages, toute sa vie. Par exemple pour avoir un passeport, ou une simple carte d’identité. C’est ce qu’on veut?

    • Kabellig ruz

      On veut que les Bretons portent des prénoms bretons et vivent chez eux en Bretagne. On veut que toutes les écoles de Bretagne enseignent en breton, qui est la langue des Bretons. On veut que les Bretons écrivent le breton en utilisant l’orthographe du breton, donc avec le tilde. What else?

    • Marie-Anne Kerlipig

      Lorsque les Français auront ouvert des écoles en langue gauloise ils pourront venir donner des leçons d’orthographe bretonne aux Bretons. En attendant… Gortoz gwell…

  • ArBleiz

    Je sais bien que les jours sont cours pendant les « mizoù du » mais un fest noz à 14h00 ? Ne s’agirait-il pas plutôt d’un fest -deiz ?

  • Gwendal Pennanech

    On= Les Bretons conscients , ceux qui ne sont pas avachis, ceux qui ne se couchent pas devant la France.