Dans la nuit du 14 au 15 mai dernier à 23h20, trois jeunes hommes de 19, 24 et 25 ans discutaient place Mendès France dans le quartier multiethnique de Bellevue, à l’ouest de Nantes. Ils avaient été la cible de tirs  de tireurs embusqués dans une Audi de couleur grise. Deux des trois tireurs présumés ont été arrêtés à Nantes dans le quartier multiethnique du Breil le 2 octobre et un troisième à Lille en même temps. Il était en prison pour d’autres méfaits. Ils ont été écroués à l’issue de leur garde à vue prolongée.

Les victimes avaient été blessées dans le dos, au cou et aux jambes par des petits plombs. Le rapprochement avait été fait avec une autre fusillade survenue au Breil le 10 mai, qui avait vu un jeune homme blessé par des plombs rue Emile Cohl.

A l’issue de leur garde à vue prolongée pour tentative de meurtre en bande organisée, deux des trois suspects ont été présentés à un juge d’instruction en fin de semaine dernière. Issus tous deux du même quartier du Breil – aussi connu pour avoir été l’épicentre des émeutes de juillet dernier – ils n’ont pas eu le même sort judiciaire. Celui qui était en prison à Lille a été mis en examen pour tentative de meurtre et écroué. L’autre a été placé sous statut de témoin assisté, faute d’éléments suffisants pour le mettre en examen.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine