Le Baromètre satisfaction DriverView juge les véhicules en termes de fiabilité et de qualité. Parmi 55 modèles, la Toyota Prius est reconnue par les Français comme le plus robuste d’entre eux alors que l’Audi Q5 séduit par le sérieux de sa fabrication.

Lancé en 2017, le baromètre satisfaction DriverView-L’argus, réalisée en collaboration avec Experteye, a donné la parole à 10.000 conducteurs qui ont jugé la fiabilité et la qualité de construction de leur véhicule. Leur avis nourrit cette vaste enquête collaborative riche en enseignements pour les futurs acheteurs d’un véhicule d’occasion. Notamment en ce qui concerne la robustesse qui représente leur principale crainte, voire un frein à l’achat d’un modèle de seconde main.

Qualité allemande…

Avec cinq modèles aux six premières places, Audi est à la hauteur de sa réputation en matière de qualité de construction. D’ailleurs, la suprématie des allemands est incontestable puisqu’ils raflent les dix premières places. Derrière les marques premiums, Volkswagen se distingue parmi les constructeurs généralistes. Côté français, Peugeot prend le dessus sur ses concurrents avec un tir groupé : 508, 2008, 3008 et 308. En revanche, c’est la soupe à la grimace chez Renault puisque la mieux classée de ses productions, le Kadjar, est 37 e. Quant à son petit frère, le Captur, les critiques sont sans appel puisqu’il rame à la 50e position.

« En termes de qualité de construction, Peugeot commence à récolter les fruits des efforts consentis depuis le lancement de la 308 en 2013. A l’inverse, Renault paie sa politique de réduction des coûts ». Grégory Pelletier, rédacteur en chef de L’argus.

… fiabilité japonaise

Côté robustesse, Toyota (Prius et Auris) et Honda (CR-V et Civic) démontrent leur maîtrise technique. Et les allemandes, sont-elles vraiment plus robustes que les françaises ? Les résultats de notre sondage prouvent le contraire. Du moins pour Peugeot, dont les modèles les plus récents (208, 2008,308, 3008 et 508) sont mieux placés que les Volkswagen. C5 et Kadjar exceptés, les Citroën et les Renault n’obtiennent pas la moyenne alors que les Dacia Sandero et Duster se classent dans la première partie du tableau. Comme quoi la simplicité technique a du bon.

Le Baromètre DriverView-L’argus s’appuie sur une enquête lancée en 2017 auprès de 10 000 propriétaires. Chacun a répondu à un questionnaire détaillé, ne nécessitant qu’une dizaine de minutes, sur la marque et son véhicule (points forts et points faibles, fiabilité, problèmes rencontrés, qualité de construction…), mais aussi sur la satisfaction de son concessionnaire (neuf et après-vente) et, où et comment il a acheté sa voiture (neuf ou occasion, financement…). N’apparaissent dans ces palmarès que ceux qui ont recueilli le plus de votes, avec un seuil minimal de 40 avis pour chacun des véhicules et des constructeurs. En deçà, ils sont – pour cette fois – volontairement exclus des classements afin de ne pas fausser les résultats globaux.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine