« Terre progressiste et d’ouverture », dixit Carole Gandon, référente départementale de La République en marche d’Ille-et-Vilaine, la Bretagne sera assurée d’être représentée au Parlement européen par au moins deux élus : Marie-Pierre Vedrenne et Pierre Karleskind.

Deux Bretons sûrs d’être élus

La famille démocrate-chrétienne (Ouest-France, Hutin, Méhaignerie…) est aux anges : la Rennaise Marie-Pierre Vedrenne (MoDem), jusqu’ici directrice de la Maison de l’Europe à Rennes, figure en troisième position sur la liste baptisée « Renaissance » (MoDem, LREM) – c’est-à-dire sur la liste gouvernementale pour les élections européennes. L’élection de Mme Vedrenne est automatique ; elle n’aura pas besoin de se fatiguer à faire campagne : « Créditée de 20 à 25% des intentions de vote, la liste de la majorité peut espérer remporter au moins une vingtaine de sièges à l’issue du scrutin » (Le Monde, mercredi 27 mars 2019).

Les sondages continuent à placer la liste LRM – MoDem en tête dans les intentions de vote : 23% selon Harris Interactive (Le Figaro, lundi 25 mars 2019) et 23,5% selon Ipsos (Le Monde, mardi 26 mars 2019). Pour Pierre Karleskind (LREM), vice-président du conseil régional de Bretagne, en charge de la mer et des infrastructures portuaires, ce sera également une promenade de santé puisqu’il occupe la quatorzième place. En revanche les carottes sont cuites pour Xavier Fournier (Agir), conseiller municipal à Nantes, qui apparaît en 28ème position.

À quoi sert la Maison de l’Europe de Rennes ?

Cette actualité nous incite à poser une question simple : à quoi sert la Maison de l’Europe de Rennes et de Haute – Bretagne ? Mis à part de permettre à sa présidente, Jeanne-Françoise Hutin, de continuer à jouer un rôle. Quant au financement de ce machin, on se doute bien que l’argent provient de subventions versées par les collectivités territoriales. On ne peut rien refuser à la mouvance Ouest-France… D’après Jeanne-Françoise Hutin, la boutique « va continuer sur le chemin pour débattre et informer les citoyens sur les enjeux européens et politiques européennes » (Ouest-France, Ille-et-Vilaine, vendredi 29 mars 2019).

Conclusion : le Système se porte bien et il y a toujours des fromages pour les copains et les copines.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine