logement

Alors que le ministère de l’Enseignement supérieur prévoit une augmentation d’environ 34 000 étudiants à la rentrée 2019, la question du logement étudiant reste une préoccupation majeure à l’approche de l’été. Après avoir analysé plus de 2 000 demandes de locations d’étudiants réalisées sur les 12 derniers mois et ciblées sur la Bretagne, LocService.fr, vient de publier une infographie pour illustrer le marché de la location étudiante dans le parc locatif privé. Quels types de biens recherchent les étudiants ? Quelles sont les villes les moins chères ou les plus prisées ? Qui sont les garants ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le marché du logement étudiant breton en 2019 dans cette étude.

61 % des étudiants préfèrent se loger dans un studio ou un T1

Sur les 2 010 demandes de locataires étudiants analysées, 61 % recherchent en priorité un studio ou un appartement T1 (une pièce). L’appartement avec une chambre (T2) est le choix de 15 % d’étudiants, plus aisés ou en couple. La chambre étudiante, indépendante ou chez l’habitant, recueille 6 % des recherches alors qu’un logement en colocation est plébiscité par 19 % des étudiants. Le budget moyen d’un étudiant en Bretagne est de 448 €, soit 26 % de moins que la moyenne française (608 €).

52 % des recherches des étudiants bretons sont concentrées sur Rennes, qui est aussi la ville la plus peuplée de la région. Brest arrive en deuxième place avec 18 % des recherches, puis Vannes avec 9 %. On constate donc que près de 80 % de la demande étudiante bretonne se répartit entre ces 3 villes. Lorient, bien que recensant un nombre équivalent d’étudiants que Vannes, est 3 fois moins recherché que cette dernière.

56 % des candidats locataires cherchant un logement en Bretagne habitent déjà dans la région. Parmi les 44 % restants, 11 % proviennent des Pays de la Loire, 7 % de la région parisienne et 5 % de Normandie. Par ailleurs, 2,8 % sont des étrangers et 2,9 % sont originaires des DOM-TOM.

La famille, garant n°1 des étudiants

Beaucoup de propriétaires apprécient de louer à des étudiants en raison de la caution des parents. Sans surprise, la famille assure donc dans 92 % des cas le rôle de garant. D’autres étudiants (2 %) se tournent vers des amis alors que 3 % ne disposent d’aucun garant. 2 % des étudiants s’appuient sur la garantie Visale, un chiffre assez modeste mais à mettre en corrélation avec les loyers relativement abordables de la Bretagne, qui réduisent le besoin d’avoir recours à ce dispositif.

Comparaison des loyers moyens selon les types de biens

La chambre indépendante ou chez l’habitant reste la solution la plus économique pour l’étudiant. Viennent ensuite les studios et les T1 qui, chose assez inhabituelle, sont en moyenne moins chers à louer que les chambres en colocation. Ces dernières offrent cependant l’avantage d’espaces communs plus vastes et la convivialité de la vie en communauté. Les résidences privées affichent des tarifs moyens relativement chers, mais qui incluent des services supplémentaires.

Voir l’infographie complète ci-dessous :

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V